Magazine Autres sports

Les dernières réflexions sur la semaine 5

Publié le 13 octobre 2010 par Sixverges
Les dernières réflexions sur la semaine 5Une autre semaine s’est terminée dans le merveilleux monde de la NFL et JR nous dit ce qu’il en a retenu.
La pénalité qui tue: Les Cowboys ont du revenir de l’arrière pendant tout leur match contre les Titans. Ils l’avaient encore fait en fin de 4e quart sur une passe de TD de Tony Romo à Jason Witten qui égalait le pointage 27-27. Survient alors une des pénalités les plus stupides du football, soit celle pour célébration excessive. Je ne vais pas faire une énième montée de lait au sujet des mérites de cette pénalité et de ceux qui l’ont instauré, suffit de dire que je leur souhaite une épidémie de Choléra à eux et à leur famille. Dans ce cas en plus, la célébration était bien bénigne, Witten ne faisant que remettre le ballon à un coéquipier (le plaqueur Marc Colombo) qui l’a spiké avant de tomber au sol (plus une chute qu’une chorégraphie). Mettons que nous étions loin de jouer à Duck, Duck, Goose!!
Toujours est-il que les Dallas ont été punis pour 15 verges, ce qui les a empêchés de poursuivre leur stratégie d’éviter la recrue des Titans Marc Mariani en bottant au fond de la zone de buts. Ce dernier a donc eu la chance de retourner le botté et il ne l’a pas raté, y allant de ce spectaculaire retour de 73 verges jusqu’au 11 des Cowboys. Chris Johnson s’est occupé de convertir ce beau retour en TD et cette fois, Tony Romo n’a pas su trouver de réponse. Victoire des Titans.
La pénalité qui tue, version CFL…: Et quitte à rester dans les pénalités un peu loufoques, faisons un détour vers le Canadian Game pour une situation inhabituelle entre la Colombie-Britannique et Winnipeg. Les Bombers étaient en train de manger une volée, mais réussissent un TD. Mark Sanchez, un CB de la C-B (Stéphane Laporte sort de ce corps!!) pète sa coche, provoque une échauffourée et ramasse une pénalité de 15 verges pour ses efforts. Mais la yueule ne lui arrête pas pendant toute la séquence, donc il recevra un autre 10 verges pour taunting. Et ce n’est pas fini. Durant la transformation d’après-TD, un autre joueur du BC perd le nord et y va d’un coup de casque contre son adversaire, méritant ainsi une pénalité supplémentaire de 15 verges. Ça fait un joyeux total de 40 verges qui ont toutes été appliquées sur le botté de reprise, Winnipeg s’exécutant de la ligne de 35…. dans le territoire de BC!!! Pour la petite histoire, Winnipeg est revenu de l’arrière pour l’emporter en prolongation.
Et quitte à parler de CFL, félicitations à Ben Cahoon qui est devenu lundi le WR avec le plus de réceptions dans l’histoire de la LCF en captant son 1007e ballon en carrière. Un vrai.
Ça c’est de la parité!!: Nous parlons de parité en ce début de saison dans la NFL, et pour cause. Aucune équipe n’est invaincue, et, à part les Bills et les Panthers, chaque équipe a une chance réelle de gagner son match hebdomadaire. Rien n’illustre mieux cette parité que le classement de l’AFC Sud alors que les 4 équipes (Jaguars, Titans, Colts et Texans) sont à égalité au classement avec une fiche de 3-2.
Le plaqué de la semaine: Le p’tit nouveau au royaume des quarts-arrières, Max Hall des Cards s’est fait souhaiter la bienvenue dans le grand circuit, gracieuseté d’Anthony Hargrove qui l’a solidement planté alors que le QB tentait d’aller marquer un TD. La bonne nouvelle est que le ballon fut récupéré par son propre joueur de ligne, Levi Brown qui a complété le travail. D’ailleurs, perdre le ballon a semblé être une bonne stratégie pour le nouveau QB des Cards, car son autre échappé dans le match a aussi rapporté un premier jeu à son équipe. Vu l’état actuel de l’offensive de l’Arizone, on leur conseille d’exploiter le concept à fond lors des prochaines rencontres!!
Le «coudonc, t'es qui toé ??» du début de saison: Petite question rapide pour vous. Qui est le meneur pour les verges gagnées par la voie des airs depuis le début de la saison? Randy Moss ? Andre Johnson ? Reggie Wayne ? Nope. C’est plutôt Brandon Lloyd, un vétéran à sa 8e saison et à sa 4e équipe dans la NFL qui vient d’éclater à Denver sous la gouverne de …. Kyle Orton ?? Lloyd qui a débuté sa carrière à San Francisco, avant de passer par Washington et Chicago pour finalement arriver chez les Broncos l’an dernier, a amassé 589 verges par la voie des airs à date, un total déjà supérieur à ce qu’il a obtenu dans 6 de ses 7 saisons complètes dans la NFL. De plus, il a franchi la barre psychologique des 100 verges à 4 reprises cette saison, soit exactement le même total qu’en 7 ans de carrière précédemment. Nous ne lui souhaitons que du bien, mais avouons attendre que sonnent les 12 coups de minuit et que le carrosse se transforme en citrouille dans son cas!
Le match « on veut être remboursés » de la semaine: Bears – Panthers en Caroline. Bon Ok, les partisans des Panthers pourraient demander des remboursements après chaque match local, mais dimanche, avec la bonne collaboration des Bears, on a atteint un sommet de nullité. 4 quarts-arrière ont foulé le terrain et ils ont maintenu un « excellent » dossier de 22 passes complétées en 51 tentatives (43 %) pour un total de 147 verges (moyenne de 2.88 verges par jeu!) 0 TD et 7 interceptions. Wow!! Matt Forte a connu un fort match par la course, ce qui n’est rien pour redonner le sourire aux éprouvés partisans de Charlotte qui voient leur 2 porteurs de ballon vedette en arracher de leur côté depuis le début de l’année. La Caroline n’a toujours pas gagné en 5 matchs et on leur accorde d’excellentes chances d’y aller d’un 0-16. Lâchez pas!!!
La saveur du mois qui n’est pas près de se démoder: Le «pass catching TE» est une bibitte relativement nouvelle dans la NFL. Si on recule de 10 ans, le seul TE qui inquiétait vraiment les coordonateurs défensifs adverses était Tony Gonzalez, alors des Chiefs. Pour voir l’évolution de la position, suffit de mentionner que si ses 849 verges de gains étaient suffisantes pour dominer outrageusement la position en 1999, elles ne lui auraient conféré que le 8e rang parmi les TE de 2009. Maintenant, chaque équipe veut son « glorified receiver » et si on regarde ce que les recrues sélectionnées lors de l’encan d’avril font sur le terrain, le futur de la position est brillant. Voyez plutôt :
Premier TE choisi en avril dernier, Jermaine Gresham des Bengals a capté 4 ballons dimanche dernier, dont une passe de TD. Ses 22 réceptions le place au 11e rang de la NFL chez les TE malgré les difficultés de l’attaque aérienne tigrée.
Tony Moeaki a capté 4 passes pour 50 verges dimanche à Indianapolis. Ce n’est pas le Klondike, mais ce fut le meilleur résultat des Chiefs. Le choix de 3e ronde mène d’ailleurs son équipe tant pour les réceptions que le # de verges gagnées après 4 matchs.
Ed Dickson des Ravens n’a capté que 2 passes cette saison, le choix de 3e ronde n’ayant pas encore délogé Todd Heap au poste de TE partant des Ravens. Par contre, ce jeu de 58 verges dimanche dernier contre Denver a donné le ton au match remporté par les Ravens. Ce n’est qu’une question de temps dans son cas.
En comptant aussi les 2 TE recrues des Pats ,Aaron Hernandez et Rob Gronkowski, qui sont déjà dans les bonnes grâces de Tom Brady, on peut dire que l’avenir de cette position est entre bonnes mains…
Le Bandwagon qui grossit: Celui du bon vieux caporal Tom Coughlin et de ses Giants. Plusieurs les avaient enterrés après les varlopes contre Tennessee et Houston, mais les voilà à 3-2 à égalité au sommet de leur division. Et surtout, la défensive joue comme lors de leur séquence magique qui les a menés au Super Bowl de 2008. Justin Tuck et Osi Umenyora se sont rendus au quart-arrière comme des enragés, ce dernier forçant même 2 échappés et limitant une des meilleures attaques de la ligue à un maigre 10 points à domicile. New York affrontera maintenant son ennemi juré de Dallas 2 fois au cours des 4 prochains matchs et on entend d’ici la D-Line new-yorkaise saliver à l’idée de se frotter à la risible O-Line étoilée.
Mention aussi aux Redskins qui viennent de battre coup sur coup les 2 Wild Card des dernières séries dans la NFC et qui redeviennent pertinents avec une fiche globale de 3-2 et une fiche intra-division de 2-0. Finalement, n’oublions pas les Bucs qui sont devant les Saints dans la NFC Sud. Vous étiez combien à l’avoir prédite celle-la?
Les ballounes qui dégonflent: Vous avez le choix, nous avons 3 solides candidats pour vous : les Cowboys, les Chargers et les Bengals.
Les premiers accueillent le Super Bowl dans leur luxueux domicile, mais se sont creusés un solide trou à 1-3. Leurs deux lacunes principales en début de saison, la faiblesse de leur ligne offensive et leur propension à crouler sous la pression se manifestent à fond présentement. Ils affronteront les Giants (2 fois), les Colts, les Packers, les Saints et les Vikings (cette semaine, lors du Desperation Bowl!) au cours des 8 prochains week end, donc se sortir du trou dans lequel ils sont empêtrés ne sera pas facile.
Cincinnati vient de perdre 2 matchs contre des chaudrons et auront aussi un sale calendrier à leur retour de bye week, affrontant successivement Atlanta, Miami, Pittsburgh et Indianapolis. On verra rapidement si le club peut retrouver son identité de cols bleus qui gagnent les guerres de tranchées de l’an passé ou s’il continuera à s’enfoncer dans sa complaisance actuelle. Ça aiderait aussi que le coordonnateur offensif sache où il s’en va et que le quart-arrière lance le ballon à la bonne équipe.
On va donner un petit break aux Chargers vu qu’ils nous font le coup chaque année et qu’ils s’en sortent toujours dans une division qui s’est améliorée mais qui demeure faible. N’empêche qu’ils sont 0-2 dans la division présentement, que les unités spéciales sont atroces et que Norv Turner continue de nous inspirer que de la méfiance.
L’autre constante est que ces 3 équipes prennent des pénalités inopportunes qui influencent grandement leurs matchs. On a parlé de celle des Cowboys plus haut, mais les 2 autres clubs ne sont pas mieux. Antonio Gates a retenu sur un jeu de course en fin de match alors que San Diego remontait le terrain. Plutôt que d’être au 19 d’Oakland et d’écouler le temps avec des jeux au sol avant d’y aller d’un placement pour gagner le match, les Chargers ont reculé au 33 et 2 jeux plus tard, sur une tentative de passe, la défense des Raiders a réussi le jeu qui a scellé l’issue du match. Quant aux Bengals, le problème récurrent de mauvaises pénalités est revenu les hanter sur les 2 jeux précédant les interceptions de Palmer en fin de match. La deuxième, particulièrement a fait mal. Terrel Owens avait capté une passe qui l’amenait au 34 de Tampa Bay avec 25 secondes à faire, donc déjà en position de FG. La pénalité a plutôt ramené les Bengals à leur propre 47, Palmer a tenté le long jeu pour retourner en FG range et on connaît la suite…
Alors, d’où proviendra la première implosion parmi ces 3 candidats? Les Bengals ne jouant pas cette semaine, mon p’tit 2 va sur les Cowboys! Et vous?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines