Magazine Culture

Kings Of Leon: « Come Around Sundown » Nashville nous voilà!

Publié le 14 octobre 2010 par Swann

Kings Of Leon: « Come Around Sundown » Nashville nous voilà!Une chose est certaine lorsque l’on écoute le dernier album des Kings of Leon, c’est que ce groupe ne ressemble à aucun autre. Sur une planète rock surpeuplée où les formations sont en perpétuelle quête de crédibilité et de références, les Kings eux, portent dans leur sang toute la musique du sud des Etats-Unis.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le groupe originaire du Tennessee est composé des frères Followill : Caleb (chant & guitare) Jared (basse) & Nathan (batterie) et de leur cousin Matthew Followill (guitare principale). Avec déjà 4 albums à leur actif, (sorti en 2008 Only By The Night c’est écoulé à plus 6 millions d’exemplaires & à rapporté au groupe plusieursprix) les Followill seront de retour dans les bacs le 18 octobre avec leur nouvel opus studio Come Around Sundown.

Enregistré à New York, ce nouvel album, en ligne directe avec le précédant, nous prouve que les Kings Of Leon maîtrisent parfaitement le savant mélange de boogie dynamique de leur début (Molly Chambers, Head to Toe…), de blues & de rock garage entre autres.

Parfait exemple du blues made in Kings : « The End » (qui ouvre l’album), « Pyro », « The Face »… Les rockeurs y ralentissent le tempo et calme (très légèrement) leurs bouillantes guitares pour permettre à la voix si troublante & tourmentée de Caleb Followill de nous ramener à une époque où Nashville était le berceau voir l’épicentre de la scène musicale US.

Puis le rythme s’emballe à nouveau, comme toujours avec les Kings of Leon, l’accalmie n’est que de courte durée : « No Money », « Back Down South »… nous rappèlent à quel point les guitares du groupe peuvent être mordantes et implacables.

Mes coups de cœur : « Radioactive » un air entêtant, des refrains rageurs, des chœurs puissants & Caleb toujours aussi habité… choisie pour être le 1er single de l’album son efficacité imparable devrait lui assurer un bel avenir sur les ondes. « Pickup Truck » qui clôture l’album fait aussi partie ces morceaux qui une fois écoutés ne vous quittent plus.

Souvent considéré comme le pendant sudiste des Strokes, les Kings Of Leon nous offrent au détour de 13 chansons un retour aux sources du rock. Un rock primitif & fiévreux, et à côté duquel les albums de bon nombre de groupe faussement vintage et vaguement rock font pâle figure.

KINGS OF LEON – RADIOACTIVE

Caroline Pecoraro


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte