Magazine Autres sports

La Table Ronde 6VB, semaine 6

Publié le 15 octobre 2010 par Sixverges
La Table Ronde 6VB, semaine 6Cette semaine nous vous donnons nos avis éclairés sur les duels Ravens-Pats, Dolphins-Packers et Titans-Jaguars.
Se joignent à nous: notre fidèle collaborateur JR et un ami de
-Baltimore à Nouvelle-Angleterre-
Nick T: match revanche des séries de l’an dernier où les Ravens avaient mutilé les Pats à grand coup de Ray Rice, pour mon plus grand bonheur. Les deux équipes se retrouvent à un moment intéressant : les Ravens sont au top avec une fiche de 4-1 et la première place de l’AFC Nord tandis que les Pats reviennent d’un bye et entreprennent l’ère post-Randy Moss. Ironiquement, la grande faiblesse des Pats cette année se situe contre la passe et j’ai l’impression qu’ils ne feront pas le poids contre une équipe multidimensionnelle comme les Ravens. L’attaque baltimorienne n’a pas été dévastatrice à date cette saison mais elle semble s’améliorer sans cesse. L’équipe de John Harbaugh est également 3e au niveau des verges allouées par match (257) et quatrième pour les points alloués. Ça devrait être suffisant pour mater des Pats en transition et démunis au niveau des porteurs de ballon. Ravens 23, Pats 14
Pick: tout indique que les Pats entreprennent une phase de reconstruction en quelque sorte. Randall Gene Moss de Rand est retourné au Minnesota pour former un des plus beaux duos de putes de la ligue, la défensive est remplie de jeunes qui ne savent pas encore tout à fait comment jouer, le champ arrière est à refaire au complet, le genou de Wes Welker n'est pas encore tout à fait refait et Julian Edelman n'est pas encore tout à fait Wes Welker. Bon. Ceci dit, Bill Belichick est le champion incontesté pour dénicher des façons originales de gagner comme il nous l'a montré dans la dégelée infligée à Miami. Les Pats seront reposés, auront eu amplement le temps de se préparer et les Ravens ne sont de toute façon pas aussi efficaces à l'attaque quand ils ne jouent pas à domicile. Les Pats vont s'en squeezer une de justesse. BAL 17 - NE 20.
JR: Beaucoup ne se souviennent que du match des séries, mais ces 2 équipes s’étaient également affrontées en saison régulière l’an dernier, à l’avantage des hommes de Belichick. Sur papier, les Ravens sont plus forts mais il y a une petite chose qu’il ne faut jamais négliger lorsqu’on parle des Patriots, l’orgueil. Ils sont critiqués pour l’échange de Moss, ils se sont faits démolir lors de la dernière visite de Baltimore à Boston, ils se font enterrer dans la division au profit des Jets…. Historiquement, Messieurs Brady et Belichick réagissent à ces «manques de respect» perçus en crissant des volées le dimanche, surtout lorsque le match est à Foxboro. Les Pats vont sauter sur le terrain comme des enragés, la clé pour Baltimore sera de survivre au début de match (à la semaine 1, Cincinnati perdait 24-0 avant même de comprendre ce qui ce passait). Je pense qu’ils peuvent le faire et ils ont prouvé contre Pittsburgh qu’ils peuvent performer en fin de match lorsque c’est serré. Et serré, ce le sera jusqu’à la fin. Baltimore 24, Nouvelle-Angleterre 23
Patchalif: les avis sont partagés sur la transaction de Randy Moss, certains affirmant que les Pats perdent leur receveur le plus talentueux et leur "deep threat" et que ca leur causera problème. D'autres préfèrent mentionner les trois Super Bowls gagnés par la formation sans un réel receveur numéro un. À ce sujet, je suis vraiment en plein milieu de la clôture, car l'utilité de Randy Moss dans cette formation était surévaluée, Wes Welker étant leur receveur le plus important. Par contre, les Pats ont une défensive qui en arrache et ils devront marquer beaucoup de points pour compenser cette faiblesse. Cette semaine pourrait être particulièrement difficile face aux puissants Ravens d'ailleurs. Ravens 30 - Pats 17
-Miami à Green Bay-
Nick T: deux formations que bien des gens voient en séries mais qui éprouvent des difficultés dernièrement. Les Dolphins ont cafouillé deux fois de suite à domicile contre les Jets et les Pats, deux défaites qui vont faire mal quand on va compter tout ça à la fin de la saison. Les Fins ont du talent mais ils ont de la misère à jouer un bon match des deux côtés du ballon et l’ami Chad Henne a de la misère sous pression. C’est plate à dire mais on parle d’une équipe qui s’enligne pour un 9-7 et non pour un championnat de division, à mon avis. Les Packers sont éclopés mais ils demeurent difficiles à battre à domicile. Finley et Barnett ne joueront pas tandis que Rodgers et Matthews sont des cas incertains. J’ai l’impression que l’ami Aaron va avoir le feu vert des médecins pour jouer malgré sa commotion cérébrale et que son offensive saura «outscorer» l’attaque miamite mais ce ne sera pas joli. Dolphins 24, Packers 30
Pick: l'épée de Damoclès et la loi de Murphy ont joint leurs forces la semaine passée pour décimer les Packers dans leur difficile défaite contre les Redskins. Rodgers, Finley, Barnett et Matthews sont des piliers de chaque côté de la balloune. S'ajoutent à ça l'autre TE Donald Lee et le DE Ryan Pickett pour gonfler la liste des blessés qui était déjà gonflée avec, entre autres, leur RB Ryan Grant qui n'a pas été adéquatement remplacé par Brandon Jackson et John Kuhn. Ça suce d'être une tête fromagée en ce moment. Même si Rodgers et Lee devraient être de retour, la D des Fins a déjà prouvé qu'elle était même capable d'arrêter Adrian Peterson. De plus, la défensive des Packers aura fort à faire pour arrêter le jeu de course des Dolphins qui devrait avoir la grosse charge du travail dimanche. Chad Henne n'est pas constant et les Mamelles Marines se doivent de garder l'attaque des Packers le plus longtemps possible sur les lignes de côté. Run, Ricky, run! En passant, avez-vous remarqué que, vu que John Kuhn est un gros joueur blanc de 2e ordre avec un nom d'une syllabe, la foule à domicile scande son nom ("KUUUUHN") à chaque jeu qu'il fait? Pareil comme Heath Miller ("HEEEAAATH"), Todd Heap ("HEEEAAAP") et Daryl Johnston dans le temps ("MOOOOOSE"). What's up with that? MIA 24 - GB 21.
JR: La liste des blessés des têtes fromagées est plus longue que la liste d’attente de leurs billets de saison, ce qui ne peut pas être une bonne nouvelle!! La blessure-clé est évidemment celle d’Aaron Rodgers. J’ai l’impression que les Packers trouveront le bon cocktail de pilules pour le faire jouer dimanche, une idée affreuse, car les commotions cérébrales c’est du sérieux. Suffit que Cameron Wake se pointe « unblocked » au mauvais moment dimanche et c’est beaucoup plus qu’un match que le Pack pourrait disputer sans Rodgers… Indépendamment de tout cela, les Dolphins ont une chance inespérée de relancer leur saison en affrontant Green Bay au bon moment. Face à des Packers éclopés, ils devraient gagner la guerre des tranchées et pouvoir utiliser un plan de match plus serré de contrôle du ballon. Reste à souhaiter que les correctifs nécessaires aient été apportés au sein des unités spéciales afin qu’elles ne causent pas de nouveau la perte des Fins. Miami 21 Green Bay 16
Patchalif: Les Packers sont solidement amochés, mais Aaron Rodgers devrait jouer dimanche, ayant supposément bien fait à son test de commotion. Je ne crois tout de même pas que ce soit suffisant pour les Packers, qui devront se passer de leur général à la défensive, Nick Barnett, et peut-être même de leur meilleur pass-rusher, Clay Matthews. Si Matthews ne joue pas, Henne aura beaucoup plus de temps dans sa poche protectrice pour repérer Brandon Marshall et Davone Bess, qui se feront un plaisir de dépecer la défensive des Packers. Dolphins 31 - Packers 24
-Tennessee à Jacksonville-
Nick T: je n’aurais jamais cru m’intéresser à ce match mais comme on le dit souvent, la NFL c’est n’importe quoi. Les trois équipes de l’AFC Sud sont égales à 3-2 alors les matches intra-division deviennent extrêmement important. Les Titans excellent évidemment côté course, arrivant au 6e rang dans la NFL , laissant des grenailles au jeu aérien qui arrive au 28e rang. Rien de nouveau de ce côté, il faut s’attendre à ce qu’ils tentent d’imposer leur tempo contre une équipe moins talentueuse comme les Jags. Ces derniers sont dans le bottom 10 de pratiquement toutes les catégoriques statistiques importantes mais ils sont 13e au chapitre des points marqués et 4e pour le jeu au sol. Ils me semblent être l’exemple parfait d’une équipe-mirage qui va s’essouffler contre les adversaires de qualité. Ça commence lundi soir. Titans 34, Jags 10
Pick: l'AFC Sud est très imprévisible cette année. Les Texans et les Jags sont capables du meilleur comme du pire. Les Colts ont une défensive qui ne se présente pas du tout un match sur deux. Les Titans vont battre les Giants et les Cowboys sur leur propre terrain mais perdent à domicile contre les Broncos et les demi-Steelers. En ce début de saison illogique, j'irai donc avec la logique. Les Titans sont meilleurs à l'attaque et meilleurs à la défense, point à la ligne. Et David Garrard donne l'impression qu'il peut bien jouer mais c'est un charlatan, il est vraiment pas si bon que ça. Et Midget Jones-Drew a l'air d'avoir mal. Et vu que ça fait deux games de suite que les Jags gagnent, ils vont se faire planter cette semaine. Et, rappelons-le, ils sont turquoises. Logique, non? TEN 28 - JAX 13
JR: Les Jaguars sont une équipe poche qui a réussi à surprendre les Colts à la semaine 4. Autrement, ils ont battu les Bills et les Broncos, wow bravo!!! David Garrard n’a toujours pas lancé pour plus de 178 verges cette saison, même si, à l’exception de son fiasco de la semaine 2 contre San Diego, son ration TD-Int. est bon (9-6). Le duel à surveiller sera celui des 2 défensives contre les porteurs de ballon vedettes adverses. À une verge près, les 2 défensives accordent le même nombre de verges au sol par match, mais les Titans n’ont concédé qu’un TD par la course alors que les Jags en ont déjà accordé 6. De plus, ils ont déjà alloué 137 points contre eux, le 3e pire total de la NFL. On chuchote que Chris Johnson a été de bonne humeur toute la semaine, tout comme les poolers qui l’ont dans leur équipe d’ailleurs!! Monday Night plate en vue. Utilisez votre temps plus intelligemment, par exemple en inventant votre propre réfrigérateur garrocheur de bière.Tennessee 31 Jacksonville 13
Patchalif: Bien franchement, je comprends mal comment ces 2 formations peuvent avoir la même fiche. Selon moi, les Titans jouent en dessous de leurs capacités, ayant énormément de difficulté à établir leur jeu de passe. Par contre, on commence à apercevoir une belle chimie entre Vince Young et Kenny Britt, lui qui a un touché à chacun de ses 3 derniers matchs. Les Jaguars quant à eux viennent de profiter de deux des pires défensives de la ligue face à la course (Indy et Buffalo) pour mériter 2 victoires. La bulle devrait éclater cette semaine face aux Titans. Titans 28 - Jaguars 7

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines