Magazine Cinéma

Destination Lune

Publié le 17 octobre 2010 par Olivier Walmacq

destination_lune

genre: science fiction
année: 1950
durée: 1h35

l'histoire: Le gouvernement américain, sous le commandement du général Thayer, travaille sur le projet d'aller sur la Lune à l'aide d'une fusée à propulsion nucléaire.

la critique de Eelsoliver:

Merveilleux film de science fiction que ce Destination Moon, en français, Destination Lune, réalisé par Irvin Pichel et produit par George Pal en 1950.
Bien sûr, les ambitions du film, à savoir le voyage sur la Lune, peuvent prêter à sourire puisque depuis, l'homme a marché sur l'astre le plus proche de la Terre.

En un sens, Destination Lune est donc une oeuvre de SF complètement dépassée. Malgré tout, il traduit aussi l'obsession des astronomes dans les années 50: arriver à envoyer un homme sur la Lune. Pour la première fois, un homme marcherait sur un autre objet présent dans notre vaste univers.
Ce qui marquera alros le début de la conquête spatiale.

Ensuite, Destination Lune propose une sorte de space opéra très soignée malgré les moyens limités de l'époque. Une équipe d'astronautes est donc envoyée sur la Lune.
Mais le voyage est difficile et l'un d'entre eux sera sauvé in extremis de la solitude de l'espace. Sur place, l'équipage découvre un endroit isolé, froid, mort..
.
D'ailleurs, le réalisme et l'esthétique apportés aux décors est à couper le souffle ! Ensuite, le film rend bien compte de la fascination de l'homme pour cet astre cosmique.
Malgré ce grand pas pour l'humanité, la Lune contient encore sa part de mystères. Vraiment, on sent la patte de George Pal, toujours soucieux de livrer des films de qualité.

Note: 15/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines