Magazine Culture

Nuggets Road, Nuggets City

Publié le 27 novembre 2007 par Menear
Des photos de l'appart, trois mois après. Exactement comme pour Morlaix, tiens. Il me faut donc entre deux et trois mois pour trouver le courage de prendre des photos des lieux et des espaces que j'habite et d'écrire quelques lignes à leurs sujets. Dingue, n'est-ce pas ? Qu'importe, commençons : quelques photos dans le corps du billet (cliquer pour agrandir) et d'autres mises en lien lorsqu'elles sont directement concernées par la description (pour l'index général de toutes les photos, allez voir par ici).
L'extérieur a une gueule de bâtiment administratif. Ça tombe bien, c'est le cas. La façade est moche mais on voit au premier les fenêtres de notre appart. Y en a un paquet, oui, parce que c'est grand, et comme c'est la seule qualité du truc (avec le loyer), on va grandement s'en satisfaire (pas qu'on ait le choix, hein). Du coup, par conséquent, le grand nombre de fenêtres rend aussi l'espace très lumineux (ça change de la cave de Morlaix !).
En entrant on a un petit hall où M. Lapin a d'ors et déjà installé ses quartiers. Les murs sont blancs et craquelés. Les plinthes sont jaunes vifs. On se croirait dans une espèce de local des années soixante-dix. Un long couloir traverse le hall, menant aux extrémités de l'appart.
Nuggets Road, Nuggets City

Droit devant, nous avons la pièce principal (aussi appelée la grande pièce ou la salle de balle ou bien encore : là), longue de quatre grandes fenêtres (haute et large, sur tout un mur, ce qui rend, de fait, ce mur là inutilisable). La salle de balle est à moitié coupée en deux avec, d'un côté, un coin salon / salle à manger et, de l'autre, un coin bureaux (celui d'Hugo et le mien) / bibliothèques. Les tapisseries aux murs sont à chier et l'espace est très haut de plafond (comme partout d'ailleurs) avec une seule fenêtre double vitrage sur quatre ce qui rend le tout inchauffable. Comme une grande salle de classe déformée après coup pour être réaménagée, mais mal.
Revenons dans l'entrée. Sur la droite : des toilettes ma foi fort banales, une pièce tellement étroite et inutile qu'elle sert de placard/poubelle géant(e) et, enfin, une dernière porte qui conduit au coin bureau / bibliothèque de la salle de balle (cf. plus haut).
Nuggets Road, Nuggets City

Sur la gauche : une cuisine hideuse dans laquelle on ne fait que passer parce que c'est trop laid (on mange dans la grande salle). En face, une salle de bain toute en longueur qui résonne, avec baignoire et tuyauterie qui fuit à mort. Un placard juste en face et puis, toujours sur la gauche, la chambre, seule pièce correctement isolée et chauffable de l'appart. Tapisserie hideuse encore mais bon, ça passe à peu près. Malgré ça, c'est une pièce où on ne passe grosso modo que peu de temps, et la majorité inconscient qui plus est, donc c'est con. Tout au bout du couloir, c'est la pièce interdite. On n'a pas le droit de l'utiliser (mais on l'utilise quand même un peu). La raison officielle est obscure. La vraie raison, c'est que quelqu'un y stocke quelques uns de ses meubles. Alors on s'en sert pour stocker, également. Dommage, parce que ça pourrait vraiment être utile. Enfin, ce n'est pas trop grave puisque cet endroit, c'est aussi parfois un cimetière de mouches.
Voilà pour ce grand appart à Nuggets City : grand, certes, mais finalement une seule pièce viable, donc ça réduit pas mal la chose. Un peu l'impression de vivre dans un truc provisoire. D'ailleurs c'est le cas. En juin, c'est juré, on se tire. D'ici là, supporter la couleur des murs, ça devrait être possible.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Menear 147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine