Magazine Culture

Mattéo Ricci, un jésuite en Chine

Par Fbruno
Mattéo Ricci, un jésuite en Chine

Aussitôt après avoir été ordonné prêtre, en 1582, Mattéo Ricci s'établit en Chine. Son immense culture en mathématiques, astronomie, cartographie et horlogerie, lui permet d'établir des relations scientifiques fructueuses avec les mandarins. Il est le premier Européen invité à la cour impériale de Pékin où il devient le précepteur du fils de l'empereur. Parallèlement à ses activités d'enseignant et de chercheur, il fonde l'église chrétienne de Chine et réussit à convertir de nombreux lettrés.

Mattéo Ricci, un jésuite en Chine

Son influence est telle qu'à sa mort, en 1610, il est inhumé non loin de la Cité interdite. Un ouvrage et une exposition au Palais de la Découverte à Paris rendent hommage à ce savant et missionnaire hors du commun, pionnier des échanges culturels entre l'Occident et l'Orient.

« Mattéo Ricci, un jésuite en Chine. Les savoirs en partage au XVIIe siècle », Michel Masson, éditions des facultés jésuites de Paris, 204 p., 25 €. Exposition au Palais de la Découverte à Paris jusqu'au 6 février 2011.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fbruno 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines