Magazine Cuisine

Manger Bio à Casablanca

Par Blaise Llorca
Remplir son réfrigérateur de légumes bio, authentiquement bio : c’est tout a fait possible à Casablanca. Est-ce plus cher ? Bien sûr que c’est plus cher. Enfin... cela dépend de ce que l’on considère dans le calcul... Si on ne fait que le compte du prix des légumes au kilo, cela revient plus cher. Si on compte l’effet sur la santé ( moins de médicaments, moins de pesticides, d’insecticides et d’engrais chimiques ingérés ans le cas des légumes bio), le prix n’est déjà plus le même.
J’ai eu le plaisir avec Nadia de faire de belles rencontres hier; Cette rencontre collective s’est passée dans une ferme biologique à quelques kilomètres de Casablanca. Un vrai bol d’oxygène où la simplicité et l’écoute furent les mots d’ordre.
L’alimentation biologique est encore exceptionnelle à Casablanca. Les légumes de nos marchés sont énormément traités. Et tous les traitements se retrouvent dans nos corps. Il est toujours possible de s’en moquer, de ne pas en tenir compte. Mais une fois qu’on l’a entendu, une fois qu’on est prévenu, il devient malhonnête d’être surpris de tomber dans telle ou telle pathologie. Diabètes, hypertension, asthme, allergies, etc. Il existe une multitude de maladies qui imposent une alimentation surveillée. Si cette alimentation est meilleure pour les gens malades, pourquoi ne le serait-elle pas aussi pour les gens en bonne santé ?
Une bonne alimentation est le meilleur médicament préventif de diverses pathologies. Alors manger bio oui pour éviter tous les traitements chimiques mais il faut aussi manger de façon cohérente. Du coca et du sucre blanc avec des légumes bio n’a pas de sens. Inutile de vous l’expliquer j’espère...
L’alimentation bio n’apporte pas uniquement des légumes délivrés de pesticides, insecticides et autres engrais chimiques. La chance de connaître une petite exploitation permet d’avoir une agriculture respectueuse et consciente des richesses et des règles de chaque culture. Donnez aux plantes la possibilité de se compléter dans une même saison de culture ou de faire des rotations intelligentes sur quatre saisons par exemple. c’est le meilleur moyen de respecter ce que la Terre peut nous donner. La Nature a toujours aimé la diversité. Car c’est dans cette diversité que les richesses individuelle et collective se trouvent et s’entraident.
L’agriculteur qui comprend et applique ces principes, apporte ses intentions de respect de la Nature, de respect et d’écoute de la Vie. Il se débarrasse des peurs de mauvaises récoltes que les autres agriculteurs maquillent dans les engrais et pesticides. Les légumes sont aussi nourris de ces intentions bienveillantes et saines apportées par la conscience et le travail de l’agriculteur biologique. Et C’est cela que vous retrouvez alors dans votre assiette et ensuite dans votre corps.
C’est comme toujours une question de choix, de volonté, de conscience. Plus cher donc plus d’effort au départ... et le résultat vient toujours avec du retard. Il n’est pas immédiat mais il est sans surprise. Il influe à terme sur nos humeurs, sur notre santé et nous libère de nos maux. Plus on améliore la qualité de notre alimentation et plus on s’améliore soi-même et cela favorise davantage l’action de la fasciapulsologie. L’incidence est aussi manifeste sur nos méditations et notre pratique du yoga
Respecter ce que l’on mange, c’est se respecter soi-même.
Merci pour les moments d’échange dans cette ferme biologique.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blaise Llorca 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine