Magazine Culture

Fauteuils et styles du 18eme siècle

Par Richard Le Menn

Dans l’histoire des arts décoratifs du siège, le fauteuil Louis XV occupe une place de choix, peut-être la première. Tout à la fois objet de majesté et mobilier courant, il allie l’esthétisme à la commodité et au plaisir. Les fauteuils du XVIIIe siècle sont des objets d’un grand raffinement, de formes élégantes, pratiques et confortables, et les témoins de la dextérité des ébénistes qui répandent leur savoir-faire de Versailles aux petites demeures bourgeoises avec une véritable grâce et un esprit d’atelier et de compagnonnage. A cette époque, on distingue différentes sortes de fauteuils comme le cabriolet, la bergère, la marquise, la duchesse ou le fauteuil à la Reine. Le cabriolet (photo 2) est peut-être le plus commun. Ses accotoirs sont ajourés contrairement à ceux pleins de la bergère. Il se manipule plus facilement à travers une pièce. Son dossier est concave quand celui du fauteuil à la Reine (photo 1 et 3) est droit car destiné à être appuyé à un mur. Au fur et à mesure de l’évolution des modes et des besoins, les ébénistes du XVIIIe siècle inventent de nouvelles subtilités. Ces styles suivent plus ou moins les périodes du règne de Louis XIV (1643-1715), de la Régence (1715-1723), du règne de Louis XV (1722-1774), de celui de Louis XVI (1774-1792), du Directoire (1795-1799). Le style Louis XIV dure de 1661 à 1715 avec deux périodes distinctes. La seconde se déroulant de 1700 à 1715 garde un certain côté de l’ostentation de la première mais en y ajoutant peut-être plus de grâce, de légèreté et de futilité. Le style Régence (vers 1715-1723) fait la transition entre celui qui le précède et celui qui lui succède, c'est-à-dire le style Louis XV (env. de 1730 à 1760) qui met en scène tout le savoir-faire des ébénistes. Ceux-ci, non seulement maitrisent leur art, apportent des innovations, mais inventent de nouvelles formes. Ils s’inscrivent dans un véritable renouveau des arts décoratifs. C’est la période Rocaille. Les formes ondulent. Les nouvelles découvertes archéologiques notamment de Pompéi et d’Herculanum inspirent plus de rigidité, de dépouillement au style Louis XVI qui occupe à peu près de 1760 à 1790. L’Anticomanie se poursuit en particulier dans le style Directoire ‘grecquisant’ qui se déploie d’environ 1785 à 1800.

Les fauteuils présentés ici sont proposés sur le site de l’antiquaire :

Photo 1 : Fauteuil à la Reine en bois naturel, d’époque Louis XV (1723-1774), estampillé d’Etienne Meunier (Maitre en 1732). Dossier plat en bois naturel, mouluré et sculpté. La traverse supérieure du dossier, ainsi que la ceinture, sont agrémentées en leur milieu d’un cartel floral. Les pieds adoptent une belle ligne cambrée à décor de feuilles d’acanthe. Etienne Meunier est le premier et peut-être le plus notable de la dynastie des ébénistes Meunier. Il produit de nombreux sièges se caractérisant par une fine simplicité. Tissus contemporains inspirés de modèles 18e. Restaurations d'usage et d'entretien. Les bois sont en bon état. 

Photo 2 : Cabriolet d’époque Louis XVI, attribué à George Jacob, en bois laqué mouluré et sculpté à dossier médaillon. La traverse supérieure et les pourtours du dossier, ainsi que la ceinture, sont sculptés de rubans. Les pieds sont fuselés à cannelures rudentées. George Jacob, nommé Maitre en 1765, est considéré comme le plus grand menuisier en sièges de la fin du XVIIIe siècle. Tissus contemporains inspirés de modèles 18e. Restaurations d'usage et d'entretien. Les bois sont en bon état.

Photo 3 : Paire de fauteuils à la Reine d’époque Louis XVI, estampillés de JB Boulard (maitre en 1755), en bois doré La traverse supérieure, les pourtours du dossier, ainsi que la ceinture sont sculptés d'entrelacs. Support d'accotoirs à motifs de feuilles d'acanthe. Les pieds sont fuselés à cannelures rudentées. Superbes garnitures d'origine en tapisserie d'Aubusson à motifs floraux, signée MRA (Manufacture Royale d'Aubusson), circa 1770. Restaurations d'usage et d'entretien. Les bois sont en bon état.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Richard Le Menn 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines