Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions, les matchs de 16h et le SNF

Publié le 01 novembre 2010 par Sixverges
Sautons aux conclusions, les matchs de 16h et le SNFAu milieu des vampires, petits monstres et petites fées, il s’est joué du bon football dans les matchs de fin d’après-midi. Puis, on termine cette journée d’Halloween en Nouvelle-Orléans, une ville où les gens sont déguisés tous les jours dans le Quartier Français…
Titans 25 Chargers 33 :
« Why couldn’t you be a good boy and die? » avait déjà demandé un méchant à James Bond dans je ne me souviens plus quel film de la série. La réponse : « That’s a trick I never learned ». Est-ce qu’on peut appliquer ces sages paroles aux Chargers? Malgré un autre botté de dégagement bloqué qui a donné un safety aux Texans dès la première série du match, les Chargers sont revenus d’un déficit de 19-7 au 2e quart en route vers une victoire importante face au Tennessee. San Diego est maintenant 3-5, encore assez loin des Chiefs, mais ils nous ont tellement habitué à des fins de saison exceptionnelles qu’on se met à y croire à chaque victoire.
Encore privé de Malcom Floyd et Legedu Naanee et sans attaque au sol digne de la NFL, Philip Rivers a malgré tout trouvé le moyen de passer pour plus de 300 verges, près de la moitié de ces dernières allant à Antonio Gates qui est vraiment sensationnel cette saison. Le TE a d’ailleurs inscrit son 9e majeur de l’année au 3e quart, un long jeu de 48 verges qui fut le tournant du match. En effet, 2 jeux avant le TD, les Titans avaient intercepté Rivers et retourné la peau de cochon dans la zone de buts des Éclairs, mais le jeu fut annulé par une pénalité. Rivers a profité de sa 2e chance et plutôt qu’être 26-17 Titans, c’était 24-19 pour les Chargers qui n’ont plus regardé en arrière par la suite. Du côté de Tennesse (5-3), Chris Johnson fut bien tranquille tandis que Vince Young a connu un excellent début de match récoltant 253 verges et 2 TD, mais il aggravé sa blessure à la jambe au 4e quart et a du céder sa place au vieux Kerry Collins. Tennessee est en congé la semaine prochaine, ce qui est probablement une bonne chose pour leur QB.
Vikings 18 Patriots 28 :
Plusieurs se demandaient si Brett Favre réussirait à terminer le match contre les Pats en raison de sa cheville endolorie. La cheville du Brett a tenu le coup, mais pas le menton suite à un violent plaqué de Myron Pryor au 4e quart qui l’a littéralement envoyé au tapis pour le compte en plus de quelques points de suture pour la route. Favre n’a pas été mauvais complétant 22 de ses 32 passes pour 259 verges et une interception sur laquelle le blâme va à Percy Harvin qui s’est fait arracher le ballon comme un débutant par Devin McCourty qui la voulait juste plus que le WR des Vikings. N’empêche que Harvin a joué un bon match dans l’ensemble amassant 104 verges de gains dans un match où, sans surprise, Bill Belichick a tout fait pour que Randy Moss ne touche pas au ballon. Arrivé en relève au Brett, Tavaris Jackson a lancé 2 passes, les 2 se rendant dans la zone de buts; une d’une verge à Naufahu Tahi pour compléter le TD et l’autre de 2 verges à Percy Harvin pour la conversion de 2 points. C’était à ce moment 21-18 Pats avec 7 minutes à faire au match, mais plutôt que de se lever et de faire son travail contre une offensive qui voulait surtout écouler du temps, la défensive des Vikes s’est littéralement effondrée permettant à BenJarvus Green-Ellis d’inscrire le TD d’assurance en fin de match.
Du côté des Pats Tom Brady a été efficace passant pour 240 verges et un TD, un scramble spectaculaire derrière la ligne de mêlée avant de rejoindre Brandon Tate qui a semé quelques adversaires en route vers la terre promise. Le jeu au sol bostonien s’est vraiment manifesté en deuxième demie, Green-Ellis y récoltant 108 de ses 112 verges en plus d’y inscrire ses 2 TD. Mine de rien, les Pats ont maintenant la meilleure fiche du football (6-1) et la défensive de no-names et de recrues continue de surprendre. Pas mal pour une équipe en transition! Chez les Vikings, c’est moins rose et les séries commencent à s’éloigner drôlement rapidement.
Buccaneers 38 Cardinals 35 :
Un autre match excitant et une autre victoire des surprenants Bucs qui sont invaincus à l’étranger cette saison. Faudra quand même donner une aide aux misérables QB des Cards qui ont lancé 4 interceptions. C’est d’ailleurs après qu’Aqib Talib eut ramené une passe de Max Hall dans la zone de buts de l’Arizona au 2e quart que Ken Wisenhunt a envoyé Derek Anderson en action. Malgré quelques flammèches en 2e demie, Anderson s’est chargé de rappeler au monde entier qu’il est poche lui aussi envoyant une balle en triple couverture vers Larry Fitzgerald que Talib s’est fait un plaisir d’intercepter pour son 2e pick de la rencontre avec 3 minutes à faire au match. Anderson a eu une dernière chance de faire gagner les siens, mais il a commis un autre revirement, cette fois une échappée suite à un sack, et c’en était fait des Cardinals. Du côté des Bucs (5-2), la saison magique continue et ils ont encore trouvé le moyen de gagner un match serré au 4e quart. Mieux connu pour un sucker punch contre un adversaire de Boise State alors qu’il jouait en Oregon, LeGarrette Blount a démontré que lorsqu’il s’en tient au football, il est un excellent RB amassant 120 verges et 2 TD. Même s’il n’a commencé aucun match cette saison, Blount a déjà 5 TD. Quant au QB Josh Freeman, il a connu un autre excellent match.
Seahawks 3 Raiders 33 :
C’est quoi là? Est-ce que les Raiders se sont recyclés dans la business de crisser des volées à leurs adversaires? Après le 59-14 infligé aux Broncos la semaine dernière, voici maintenant que c’est au tour des Seahawks d’y goûter. Même Darrius Heyward-Bay a amassé plus de 100 verges et inscrit un TD (son premier de la saison et son deuxième en carrière; Al Davis haïssait-il Micheal Crabtree tant que ça?), c’est tout dire. Darren McFadden a connu un autre bon match amassant plus de 100 verges au sol et Jason Campbell a lancé pour plus de 300 verges, mais c’est la défensive Silver&Black; qui a volé le show, rabattant Mike Hasselback 8 fois derrière la ligne de mêlée en plus de réussir une interception. A 4-4, les Raiders ne sont pas une proie facile cette saison et sont maintenant 2e dans leur division. Quant aux Seahawks, ils ont montré que leur victoire sur la route contre Chicago n’était qu’un mirage et que leurs problèmes à l’extérieur du Qwest Field se poursuivent. A 4-3, ils conservent la première place dans l’ouest de la NFC, mais ils ont manqué une belle opportunité de s’éloigner des Cards et des Rams.
Steelers 10, Saints 20
On s'attendait à un spectacle relevé loirs de ce showdown in the Big Easy mais nous avons eu droit à un duel défensif en première demie. Des blitzes à profusion, des jeux ratés, les Steelers ont amassé un total de 119 verges contre 132 pour les Saints. Les Fleurs de Lys ont réussi un beau goal line stand en début de 2 quart, limitant les Steelers à un placement et ils ont réussi leur propre FG en fin de demie. C'était donc 3-3 à la pause et on osait espérer mieux. On croyait bien que les Saints nous offriraient le premier touché du match sur leur première possession de la première demie mais ils ont encore du se contenter d'un placement. C'est finalement Marquez Colston qui a brisé la glace côté touchés, en début de 4e quart. On sentait que l'attaque des Saints prenait le dessus. Rashars Mendenhall a rapetissé l'écart à trois points peu de temps après avec une course de 38 v pour le majeur mais ce fut tout pour les Steelers. Une passe de touché de Brees à Lance Moore a cloué le cercueil avec deux minutes à faire au match. Drew Brees a fini par accumler 305 v, 2 TD et 1 INT et il fait malparaitre la défensive contre la passe des Steelers. C'est toutefois la défensive louisianaise qui mérite le crédit dans cette victoire, ayant limité la bande de Big Ben à 279 v au total. C'est une méga-victoire pour les Saints qui à 5-3 reviennent dans le vif du sujet
-Les matches de 16h ont été couverts par JR et le SNF par Nick T.-

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines