Magazine Culture

LES YEUX D'OPALE de Bénédicte Taffin

Par Phooka @Phooka_Book

LES YEUX D'OPALE de Bénédicte Taffin
Les yeux d'opale
de Bénédicte Taffin
Edition : Gallimard Jeunesse
Parution: le 9 septembre 2010

Présentation de l'éditeur :
Il était une fois deux planètes que rien ne prédisposait à se rencontrer… Sur Opale, dans le royaume médiéval de Kindar, la princesse Héléa accède au trône après la mort tragique du roi son père et la disparition de son frère, le prince héritier Sylfin. Méprisée et menacée par les seigneurs du royaume à cause de son ascendance « chimar», elle décide de leur livrer bataille et s’offre en gage de victoire. Sur Onyx, Angus, jeune homme épris de liberté prend part avec d’autres rebelles commandés par son père à l’organisation d’une expédition secrète visant à échapper à l’emprise des Intelligences Artificielles qui
les contrôlent et à s’établir sur une planète encore non terraformée. Leur vaisseau effectue un atterrissage en catastrophe sur la planète Opale en plein coeur de la bataille. L’arrivée des Onyxiens va alors bouleverser l’ordre politique et social de leur planète d’adoption…

L'avis de Phooka:
Bon on va commencer par un petit mot pour les gens pressés:Pour tous ceux qui n'ont pas le courage de lire tout le billet, je vais faire simple....:)
Courrez chez votre libraire et achetez les yeux d'Opale, vous ne le regretterez pas !
Voilà, ça c'est fait..Maintenant passons aux choses sérieuses...
Quand j'ai commencé ce roman, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Un Gallimard jeunesse, donc un livre pour les jeunes (je suis futée hein ?:)), de la science-fantasy, mince alors je ne connaissais pas ce terme...
Deux mondes qui se rencontrent:
Science-fantasy, commençons par ce concept.Un monde typique Fantasy, avec ses codes, ses lois, ses reines et ses rois, ses monstres et ses héros. Tout y est.Un monde typique SF, avec ses IAs (Intelligences Artificielles) , ses planètes surpeuplées et ses peuples dont les seuls soucis sont la mode et leur propre bien-être.Ces deux mondes là vont se retrouver face à face par le hasard du destin (ou peut être pas un pur hasard d'ailleurs....)
+ des personnages complexes et attachants
Que ce soit Héléa, cette princesse tiraillée entre son statut de ..princesse :) et celui de fille de Chimar (et croyez moi ce n'est pas du tout un compliment sur cette planète !) ou Angus, fils de Vince, commandant du vaisseau spatial, ébloui par Héléa malgré tout ce qui les sépare. Que ce soit les digons (les religieux d'Opale) en quête de toujours plus de pouvoirs sur Opale, ou les paysans d'Onyx qui rêvent de s'affranchir de la toute puissance des IAs. Tous ont des rêves, des envies, souvent contrariées par les contraintes dues à leur statut, à leurs conditions sociales ou à leurs natures propres. Quant aux chimars, eux, traités pire que des esclaves à cause de leurs soi-disants difformités, ne seraient ils finalement pas plus proches des "extra-opaliens" d'Onyx justement? Tous ces gens vont devoir apprendre à se connaitre et à vivre ensemble. Et le plus difficile n'est pas forcément de comprendre les habitants de l'autre planète, mais parfois de comprendre les gens qu'on croyait proches...
+ un récit enlevé et une histoire complexe
Tous ces personnages évoluent d'abord chacuns dans leur monde, puis ensuite sur Opale. On apprend à connaître petit à petit ces deux sociétés avec leurs règles et leurs coutumes. Les intrigues fusent, aussi bien à l'intérieur d'un même peuple, tel le complot opalien visant à éliminer Héléa du pouvoir ou à l'intérieur du vaisseau spatial entre ceux de la "première heure" et ceux de "la dernière minute", mais aussi entre les différents peuples. Des alliances vont se créer, d'autres se défaire. Les contextes politique, humain et économique vont vite créer des tensions. Nos héros ne connaîtront pas de répit et le lecteur non plus...
+ une écriture fluide et prenante
L'écriture et l'imagination de l'auteur sont vraiment hors du commun. Les moindres détails sont pensés, précis, rigoureux et clairement expliqués et tout ceci sans que cela crée la moindre lourdeur sur le récit. Chapeau bas, je suis vraiment admirative. Le roman a beau être un gros pavé, j'avais du mal à le reposer et je l'ai lu très vite.
= un roman très réussi, complexe, dense, très humain et plein de suspens.
Pour un livre jeunesse c'est une énorme réussite. Ce n'est pas un livre simpliste, au contraire il est emprunt d'une rigueur quasi scientifique. L'auteur a une imagination que j'ai rarement rencontré dans d'autres romans. Dans les yeux d'Opale, il y aurait matière à écrire plusieurs livres plus simples, mais Bénédicte Taffin n'a pas choisi la voie de la facilité. Bien au contraire, elle dépeint ces deux civilisations avec luxe de détails, ce qui donne une épaisseur et une crédibilité vraiment étonnante au récit. Par contre il faut être conscient que même si c'est un Gallimard Jeunesse, comme l'indique le dos de l'ouvrage, il est à réserver au plus de 14 ans ! Il conviendra aux ados et aux adultes et je ne saurais que vous le conseiller. J'en suis encore toute retournée. Mais par contre...il me faut la suiiiiiite, et vite siouplé!
En résumé: A lire absolument!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines