Magazine Culture

My rainbow in the winter clouds

Publié le 07 janvier 2008 par Lucie

Vieille école quoiqu'il advienne, je ne m'étais pas procuré "In rainbows", le dernier album de Radiohead, je n'avais lu aucune critique portant sur l'album en lui-même (et non son mode de distribution). Une écoute approfondie de l'intégrale et du fameux "Eraser" de Thom Yorke était parvenue à me laisser croire que je découvrirais l'album lors du concert.

Il n'en fut rien. Le 31 décembre, j'ai cédé à la tentation (comme souvent).

Cet album est une divine comédie. On est invité à y entrer, on chemine durant deux premières pistes le long d'un chemin incertain, angoissé et angoissant. Cerbère attend le musicien et l'auditeur. Le choc est rude, aucun vivant n'en sort indemne.

Dès Nude, le questionnement se fait plus intime, moins violent aussi. Il nous entraîne dans une chute qui n'est en réalité qu'une errance. Un voyage au sein de nos névroses, de nos peurs. "Now that you found it it's gone".

Faust Arp est une élévation, un doute né de la mélancolie qui prend les musiciens aux tripes et les conduit à traverser enfin le Styx. Une tempête se déchaîne, nous fait regretter la rive dont on vient, qui bien que peu agréable, avait le mérite d'être connue.

Cette piste est à mon sens l'apothéose de cet album. Un mélange incroyable, époustouflant, balayant tout sur son passage, une oscillation entre extase et mal-être selon l'humeur du moment.

Puis arrive Reckoner, l'arrivée sur les Champs-Elysées ou dans le Paradis de Dante. Une fois de plus, cela ne ressemble à rien de vu, de senti ou d'entendu. On s'y abandonne, ils nous le rendent tellement bien.


Quant au concept de l'album à fabriquer soi-même, c'est un concept.

Je ne fabriquerai pas mon CD mais le fétichiserai dans son carton.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lucie Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte