Magazine Culture

Desperate Housewives saison 4 épisode 10 : "Welcome to Kanagawa" (fall finale et season finale ?)

Publié le 08 janvier 2008 par Buzzline

ATTENTION ! CET ARTICLE DÉTAILLE LE DIXIEME ÉPISODE DE LA SAISON 4 DE DESPERATE HOUSEWIVES ! SI VOUS NE VOULEZ PAS SAVOIR CE QUI SE PASSE (LA SAISON 4 PASSERA SUR CANAL+ EN SEPTEMBRE 2008 ET SUR M6 EN MAI 2009 !), PASSEZ VOTRE CHEMIN.
Ceci n'est pas forcément un résumé, mais ce qu'on appelle une "review", une analyse complète de l'épisode. Des éléments de l'histoire sont révélés et de gros spoilers sont possibles !
TOUS LES AUTRES ÉPISODES DE LA SÉRIE SONT ICI
Les autres séries sur Buzzline : David Nolande, Supernatural saison 3, Lost Saison 4, Desperate Housewives Saison 4, Heroes, Weeds Saison 3, Prison Break Saison 3, Dexter saison 2... et plus encore !

Titre de l'épisode : Welcome to Kanagawa

Notre avis : Dernier épisode mis en boîte avant la grève des scénaristes et probablement "season finale" de cette quatrième saison. Un épisode en demi teinte qui dégonfle beaucoup de suspense pour finalement pas grand chose. Seul un retournement de situation concernant le personnage de Carlos sauve les meubles. Le reste de ce dixième épisode est terriblement routinier et sans réelle surprise... mais pas déplaisant non plus...

Après la tornade de l'épisode 9 et son gros suspense final (pour, en fait, pas grand chose), voici un dixième épisode quia la lourde tâche de conclure (très probablement) cette saison 4. Au final, il s'agit plus d'un épisode de transition et non d'un "season finale", ce qui confère de lourds handicaps à ce numéro 10. Ce Desperate Housewives se révèle sympathique, sans pour autant captiver et flirte surtout avec la routine parfois lassante de la série.

Heureusement, de délicieux pics et une petite surprise dopent l'ensemble.

L'épisode reprend quelques heures après la tornade et un Wisteria Lane dévasté. Tous les habitants s'entraident, chacun laissant ses sentiments et rancoeurs de côté. Nos héroïnes traversent chacune une passe plus ou moins difficile. Etat des lieux de nos desperate women...

- Lynette : Commençons par le cliffhanger qui nous a tellement tenu en haleine... eh bien, en fait, tout va pour lemieux ! Enfin presque : les enfants sont tous sains et saufs, même Tom... Mauvaise nouvelle pour Ida en revanche, morte durant la tornade. Tom est navré et Lynette, encore plus, car elle va vite s'apercevoir que Ida a sacrifié sa vie au profit des enfants Scavo. Lynette se sent terriblement coupable et aide Mme McClusky à récupérer les affaires de sa défunte amie. Alors que la fille d'Ida vient récupérer l'ensemble des cartons de sa mère ainsi que ses cendres, Lynette et McClusky ont la désagréable surprise de voir que celle-ci se fiche royalement de sa défunte mère. 

Lynette préfère donc conserver les cendres d'Ida dans un sac en plastique afin de les disperser plus tard. A la place, elle déverse la poussière d'aspirateur dans le réceptacle qu'elle rend à la fille. Une scène décalée et tordante. Peu de temps après, Lynette et McClusky rendent un dernier hommage à Ida en se rendant sur un terrain de baseball pour disperser les cendres (elle était fan de baseball). Nous avons le droit à une scène émouvante où la voisine des Scavo pleure son amie en lui récitant un poème... avant que la sécurité du stade ne débarque ! Une scène délirante, qui vient égayer la série après la tristesse de la scène précédente.

- Susan et Bree :  Les deux femmes se voient contraintes et forcées de cohabiter. Alors que Mike est en cure de désintoxication, Susan et Julie tentent d'être un minimum gaies... Finalement, l'arrivée de Bree, qui s'annonçait désastreuse pour Susan, va s'avérer au final extrêmement bénéfique : Bree va tout prendre en main, s'imposer comme une fée du logis et même devenir une épaule sur qui Susan peut se reposer quand le moral n'est pas au plus haut. Pendant ce temps, Bree tente de soudoyer un réparateur pour son toit. Ce dernier qui est gay, e voit offrir les services de Andrew contre la réparation du toit : la storyline est ici un peu exagérée...

- Gaby et Carlos : La storyline est vraiment courte mais ô combien surprenante. Gaby se rend à l'enterrement de Victor. Elle y retrouve le père de son défunt mari, qui la menace, la rabaisse et lui fait bien comprendre qu'elle a souillé la réputation de Lang. De son côté, Carlos est à l'hôpital en train de se remettre de son accident. Gaby vient lui rendre visite et l'informe que les papiers concernant son compte aux Caïmans se sont envolés durant sa bagarre avec Eddie durant la tempête...

Carlos s'énerve un peu et Gaby l'endort à son insu (Carlos a les yeux recouverts de pansements). Une fois Gaby parti, le médecin vient voir Carlos et nous apprenons que Carlos est à présent aveugle ! Une surprise qui pourrait changer la donne concernant le couple Solis.

L'épisode se termine sur le cas Katherine. Elle demande à Adam de quitter les lieux après avoir appris qu'il l'avait bien trompée à Chicago. Adam s'en va mais lui explique qu'il sait ce qu'elle a fait et qu'elle manipule tout le monde. Cette dernière jette le fameux papier compromettant dans les flammes... un papier brûlé, mais pourtant retrouvé par Dylan : sa fille fond en larmes après l'avoir lu.

Notre avis : Un dernier (?) épisode de saison 4 un peu décevant, qui se repose sur ses lauriers sans pimenter l'ensemble. La routine désagréable de la série a pointé le bout de son nez malgré quelques surprises (la cécité de Carlos, les délires de Gaby et les pointes d'humour décalé). On se retrouve également face à des choses invraisemblables (le papier carbonisé reste tout à fait lisible) et l'épisode révèle trop peu de chosse. Un épisode plus de "liaison" que de "conclusion" qui conclut maladroitement une saison, ou mi-saison. Sympathique, mais les scénaristes nous ont habitués à bien mieux (exemple : les 9 premiers délicieux épisodes de cette même quatrième saison). 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Buzzline 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines