Magazine Culture

Arts sonores, fluxus et la musique

Publié le 08 novembre 2010 par Desartsonnants

FLUXUS ET LA MUSIQUE

http://www.lespressesdureel.com/images/fluxus-musique_F.jpg

On a dit beaucoup de choses concernant Fluxus, mais en fait peu d'approches réflexives on été rédigées sur la place de ce mouvement trublion, et sur ce qu'il a laissé derrière lui. De plus, les publications françaises ne sont pas légions sur ce sujet, et c'est un doux euphémisme que d'écrire cela.
Avec le dernier essai d'Olivier de Lussac, cette carence est enfin réparée, et de la plus belle manière.
Je connaissais une partie du travail d'Olivier Lussac via son formidable blog Artperformance qui, comme son nom l'indique traite de la performance, au sens large du terme.
Performances physiques, installations, arts sonores, vidéo, design, architecture... tout ce que vous auriez aimé savoir (ou presque) sur des pratiques artistiques, performatives, sont réunies sous formes de textes, images, ressources... Une mine d'or pour les curieux d'art contemporains.
Sinon, l'essai Fluxus et la musique d'Olivier Lussac est, à l'égal de son blog, un travail abondamment documenté, où l'on a vraiment l'impression de pénétrer plus avant l'esprit Fluxus.
Artistes, situations historiques, œuvres, contestation, originalité, transgressions, dissidences, révolution, Prélude à... Fluxus vous est conté de façon méthodique, claire, passionnante. Il est vrai que dés ses débuts, en particulier avec Georges Machiunas, Fluxus a accordé une grande place à la musique, et même à la chose sonore, dans son entreprise de destruction des Beaux-Arts, entre autres démolitions.
A la lecture de cet ouvrage, on a enfin l'impression d'avoir saisi, non pas la totalité de Fluxus tellement ce mouvement est complexe et souvent volontairement fuyant, mais au moins l'essentiel de leur position dans un monde artistique, musical, sonore, lui-même en  pleine ébullition, en échappant aux grands stéréotypes que nous distillent internet et d'autres médias souvent très superficiels sur le sujet.
Notons que cet ouvrage et le troisième d'une belle collection dirigée par Yvan Etienne, publiée par les Presses du Réel, après Brandon Labelle et Paul Panhuysen.
j'adore tout particulièrement le titre palindromique de cette collection "oh cet écho" consacrée aux arts sonores.

Amateurs d'arts sonores et ou/de Fluxus, cet essai est à lire de toute urgence !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Desartsonnants 152836 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines