Magazine Culture

Critique | Chery Cole • Messy Little Raindrops

Publié le 09 novembre 2010 par Madnestef
Critique | Chery Cole • Messy Little RaindropsDifficile d’échapper au retour de Cheryl Cole de l’autre côté de la Manche. Il faut dire que la Perfide Albion a, dès le départ, adopté cette chanteuse qui a pourtant fait ses débuts au sein de Girls Aloud. Et sa popularité n’est pas près de chuter d’ailleurs (sa présence dans X-Factor aide beaucoup ceci dit). Si au niveau médiatique, il n’y a rien à redire, on ne peut pas en dire autant au niveau musical : après un premier album franchement moyen, la chanteuse revient avec Messy Little Raindrops, son second album. Que vaut ce disque ? Réponse tout de suite.
Même si Promise This (la piste d’ouverture de l’album), est un tube assuré en Angleterre, il faut que reconnaître que la chanson ne vaut pas un clou musicalement. C’est de la pop/dance bas de gamme… rien de plus. Après un tel départ, on espérait que les choses allaient s’améliorer mais visiblement, c’est trop demander à Cheryl. Sur le papier, Yeah Yeah avait l’air prometteuse car tous les éléments essentiels sont réunis : la chanteuse british du moment, un rappeur assez connu (Travis McCoy) et enfin, l’un des producteurs en vogue à savoir Starsmith. Seulement voilà, la chanson est un beau ratage: l’instrumentale est archi banale, Cheryl chante comme une débutante et la présence de Travis McCoy ne sauve pas l’ensemble. Everybody, la 6ème chanson du disque, souffre des mêmes défauts (et Dizzee Rascal n’a pas été franchement inspiré pour son passage)… pas très malin tout ça. Outre ces deux pistes, les deux produites par Will.i.am entrent dans cette même catégorie. A commencer par Live Tonight, la piste 3 du disque : la chanson aurait pu être correcte mais on déchante vite quand on découvre la chanson (elle ne décolle à aucun moment). Avec Let’s Get Down (piste 10 du disque), la belle plante tient à prouver qu’elle est crédible dans le registre électro/dance : ce n'est pas le cas.
Si les cinq chansons précédentes auraient pu être réussies, certaines sont encore plus mauvaises et même carrément pathétiques. A commencer par The Flood (piste 4) et Happy Tears (piste 11), deux pistes clairement destinées à faire pleurer dans les chaumières (ben oui, son mari a encore été infidèle et fort heureusement, elle l’a foutu à la porte). C’est bien joli tout ça mais on se serait bien passées de ces pistes… la faute à Cheryl car elle est tout bonnement incapable de faire passer une quelconque émotion sur ce type de chansons ; un comble venant de la part d’une chanteuse expérimentée. Bien que plus typée R&B, Better To Lie (feat. August Rigo) (piste 9) est tout aussi insupportable (paroles niaises à souhait, interprétation sans vie...).
Il reste quatre chansons et heureusement, il s’agit des plus correctes : c’est en particulier le cas de Hummingbird, une piste pop sans prétention qui a néanmoins le mérite d’être décemment interprétée par Cheryl. Waiting, la piste de clôture de l’album est elle aussi décente ; c’est de la dance sans prétention (elle ressemble beaucoup à des chansons récentes de Kelis… en moins bien tout de même) mais ça s’écoute sans déplaisir. Amnesia, la piste 5 du disque a beaucoup fait parler d’elle car certains ont cru qu’il s’agissait d’une reprise de Britney Spears. Ce n’est pas le cas et contrairement à ce que certains disent, c’est probablement l’une des pistes les moins mauvaises du disque. Il ne reste plus que Raindrops, la ballade de l’album : malgré le fait qu’elle évoque (une fois encore), sa vie privée, la chanson demeure correcte. Seule ombre au tableau, la chanson est une copie quasi conforme d’une chanson d’Ingrid Michaelson (oh ! L’auteur de Parachute !). Bonjour l’inspiration.
Mauvaise opération pour Cheryl Cole sur le plan musical. Messy Little Raindrops était censé être meilleur que son premier disque et ce n’est pas le cas du tout. Au contraire, elle a réussi à faire pire… faut le faire ! Et malgré tout, l’album a pris la tête du dernier classement en Angleterre ; comme quoi, les Anglais ne sont pas très exigeants pour le coup.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Madnestef 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines