Magazine Europe

Kaczynski démissionne du conseil de sécurité

Publié le 09 novembre 2010 par Calineczka

Jarosław Kaczyński, chef du plus grand parti d'opposition au parlement a démissionné de son siège au Conseil de Sécurité Nationale (Rady Bezpieczeństwa Narodowego) dans un mouvement de protestation contre la politique extérieure du gouvernement et contre le Président Komorowski qu'il juge inefficace dans la gestion de la catastrophe de Smolensk.
http://bi.gazeta.pl/im/2/8619/z8619262W,Jaroslaw-Kaczynski.jpg
" Je n'accepte pas et ne veux pas légitimer de telles actions avec ma présence au Conseil" a déclaré le leader du parti Droit et Justice dans une une lettre au secrétaire du conseil de sécurité nationale RBN (Rady Bezpieczeństwa Narodowego), Stanislaw Koziej, qu'il a reçu lundi soir.
Le RBN s'est réunit à 15h30 pour discuter de la stratégie de la Pologne au sommet de l'OTAN de Lisbonne en décembre prochain.
Le Président polonais Bronisław Komorowski a déclaré qu'il n'a pas lu la lettre de démission car elle ne lui était pas adressée mais qu'il "regrette la décision".
Dans la lettre, Jarosław Kaczyński se plaint que le gouvernement de coalition de la plateforme civique et du parti paysan polonais n'a pas représenté les intérêts de la Pologne pendant les recherches sur le désastre de Smolensk qui a tué son fère jumeaux et sa belle-soeur le 10 avril 2010. Son parti, le PiS, Droit et justice a uniformément dénoncé le fait que le gouvernement n'a pas été assez puissant avec Kremlin et n'a pas exigé que la Russie retourne toutes les informations importantes dans les causes de l'accident.
Jarosław Kaczyński indique également dans la lettre que les accords récents, tels que l'affaire de gaz avec la Russie - « La Russie nous fait chanter » - Ces accords ne sont pas dans l'intérêt de la Pologne.
" Je crois que [ces actions] dégrade ma patrie " écrit Jarosław Kaczyński dans sa lettre de démission.
Le RBN est un corps qui comporte le Président Komorowski, le premier ministre Donald Tusk et les ministres de la défense et des affaires étrangères ainsi que les chefs de tous les partis représentés au Parlement.


http://bi.gazeta.pl/im/0/8358/z8358440X.jpg
Mariusz Blaszczak, chef du parti de Droit et de justice au parlement, a justifié la démission de Jarosław Kaczyński en discutant cela : " Il n'est pas possible au Conseil de Sécurité Nationale de décider de n'importe quoi. C'est seulement un organisme consultatif et la voix du chef d'opposition est entendue par le travail de la Chambre des forum du Parlement et de public." Dans une interview il évoque le sentiment de "faiblesse du gouvernement" ressenti par Jarosław Kaczyński.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Calineczka 374 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte