Magazine High tech

Numérique : les universités françaises en retard

Publié le 09 novembre 2010 par Mcetv

http://static.mcetv.fr/img/2010/11/amphi-468x264.jpg

 

En dépit d’efforts indéniables, l’enseignement supérieur français peine à entrer de plain-pied dans l’ère numérique

 

Alors que le Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston propose déjà l’ensemble de ses cours en ligne depuis 2000, la France peine à mettre en place une politique numérique.

En 2009, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Valérie Pécresse avait alloué 16 millions pour que 100 % des cours dispensés dans les universités françaises soient disponibles en ligne. Un chiffre ambitieux si l’on en croit le rapport L’université numérique remis en 2008 par Henri Isaac, alors chercheur à l’université Paris-Dauphine, aujourd’hui directeur de l recherche de Rouen Businesse School. Il qualifiait les universités françaises de « trop faiblement présentes sur Internet, et dans les réseaux de partage », et craignait une « marginalisation au niveau international ».

Il faut cependant relativiser, de nombreux établissements proposent des espaces numériques de travail où sont disponibles des supports, et même des cours filmés dans certains cas.

Des enseignants réticents

On s’aperçoit que parmi les raisons qui pourraient justifier ce retard, comptent également les réticences des enseignants, qui hésite à rendre leurs cours disponibles, pour des raisons de propriété intellectuelle, mais aussi par crainte que les élèves ne se reposent que sur ces supports et s’évitent ainsi de se rendre en classe. Ce qui leur serait fort dommageable. Le fait de disposer des cours ne pouvant en aucun cas remplacer le fait d’y assister.

Photo CC @Jlggbblog


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mcetv 493 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines