Magazine Cinéma

City of Life and Death

Publié le 10 novembre 2010 par Fredp @FredMyscreens

City of Life and Death

City of Life est Death sort en dvd/blu-ray à la fin du mois. L’occasion de découvrir un film magnifique sur l’une des périodes les plus sombres du conflit opposant depuis longtemps la Chine et le Japon.

City of Life and Death
Alors que la seconde guerre mondiale se profilait face à une expansion internationale du nazisme, la Chine et le Japon étaient déjà en conflit depuis longtemps mais un événement particulier a ancré pendant longtemps dans les mémoire une haine farouche des deux nations. Il s’agit du siège et du massacre de la ville de Nankin et de ses habitants.

De cet événement dramatique et difficile à revivre à chaque fois pour les chinois, et après plus films sur le sujet, le réalisateur Chuan Lu a su en livrer un long-métrage reprenant toute la dureté du massacre tout en lui conférant une certaine poésie. De l’entrée des japonais dans les ruines de la ville bombardée par les tanks à la délivrance de peu d’heureux élus, le chemin à suivre est difficile mais si il n’épargne pas la douleur d’images difficilement supportables (l’enterrement de soldat vivant, le viol de femmes jusqu’à la mort, …), le réalisateur n’en n’oublie pas pour autant l’humain et, plutôt que de proposer la vision de deux clans opposés et de montrer les japonais comme des barbares assoiffés de sang, il préfère rappeler, à travers les yeux d’un soldat japonais (audacieux d’ailleurs d’un faire l’un des héros du film !)

City of Life and Death
qu’ils étaient eux aussi des individus qui n’étaient pas spécialement ravis de leur actes (chose alors toujours impensable pour les chinois).

Humaniste, le film l’est pleinement et sans être complaisant, relate avec sobriété et authenticité une bataille prenante et des conditions de vie à côté desquelles la résistance était une partie de plaisir. Bien sûr, l’utilisation du noir et blanc et le ton adopté ne peuvent qu’évoquer la Liste de Schindler de Spielberg avec un pendant asiatique, mais le film représente bien plus que cela et si il peut permettre une catharsis du peuple chinois, alors c’est un grand pas pour l’humanité.

City of Life and Death
En dehors du sujet, le réalisateur montre ici un sérieux imperturbable mais surtout une mise en scène impeccable. Certains pourront lui reprocher une trop grande compassion et une facilité à aller aux larmes mais il reste tout de même très juste, d’autant qu’il colle au séquences de bataille de manière particulièrement âpre … et encore, ce n’est que la moitié de ce que les habitants ont vécu durant ce siège. Devant la caméra, la reconstitution est apocalyptique, les débris font froid dans le dos et contrastent avec des acteurs dégagent une grande présence humaine alors que d’autres peuvent se montrer cruels.

City of Life and Death
A coup sûr, City of Life and Death nous entraine dans un épisode sombre de l’avant-guerre peu connu des occidentaux mais pourtant décisif dans l’histoire de la seconde guerre puisque c’est suite à cet événement que les nazis choisirent d’aider le Japon plutôt que la Chine. A voir.

A noter que le dvd sortant le 23 novembre comprend un certain nombre de bonus assez intéressants pour en savoir plus sur le film et sur le massacre de Nankin : une interview de 30 minutes du réalisateur Chuan Lu, une court interview de l’historien Michaël Parzan, un documentaire d’1 heure sur le massacre et un making of de 2 heures.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fredp 9140 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines