Magazine Culture

Rancho Relaxo - "New Kind Of Orchide" 2010 Merlins Nose Records

Publié le 09 novembre 2010 par Audiocity

Moi qui n'avais pas encore de rock norvégien dans mes archives, c'est à présent chose faite avec le groupe Rancho Relaxo que j'ai découvert il y a quelques mois sur le blog de Thierry (encore merci pour cette bonne pioche). Après avoir passé un bon moment à écouter leur musique disponible sur leur myspace ou bien via leur maison de disques, je n'ai pas hésité un instant à me procurer leur dernier opus "New Kind Of Orchide", dont les influences marquées rappellent avec nostalgie la belle époque des années 70 et la vague de rock psyché et planante qui régnait en ce temps là.

Fondé à l'origine par Inge Kjetil Sandvik en 2003 alors muni d'un simple 4 pistes mais bien décidé à faire du bruit, les 3 autres membres et amis le rejoignent rapidement (Martin Victor Schram à la basse, Ole Kristian Malmedal à la guitare, Khalil Olsen à la batterie), et le groupe s'oriente vers un rock qualifié de "shoegaze" (une variante du rock alternatif apparu en Angleterre dans les années 80, toujours aussi "bruyante", mais beaucoup plus mélodieuse que son cousin). C'est d'ailleurs en cela que ce groupe m'a tout de suite plu. Sans chercher le pompage douteux d'un "Sonic Youth" ou d'un "Pixies", mais rappelant malgré tout de nombreux groupes tels que REM ou le Velvet Underground, ces 4 jeunes gens parviennent avec "New Kind Of Orchide" à s'en inspirer très largement tout en le faisant vivre dans un style pop/rock éthéré à la sauce nordique. Les instruments utilisés sont nombreux (guitares 6 ou 12 cordes, sitar, tambourin, harmonica, orgue, flûte..) et judicieusement ajoutés à leurs compositions, toutes très réussies. Dans un style simple et ennivrant (rarement plus de 4 accords par titres), chacun des morceaux est joué dans la plus pure tradition du genre (reverbes en masses, voix légèrement en retrait, saturations ostensibles, mélodies sucrées). Leur jeu juvénile est assez basique, mais qu'importe, et même tant mieux, car ce qui prime ici est bien l'ensemble et non les individualités de chacun. 15 morceaux colorés tantôt rageurs ou apaisés sur lesquels la guitare déchaine des riffs saturés et énergiques, bien accompagnée par le batteur qui ne cesse de faire sonner ses cymbales sur chaque frappe. Vraiment plaisant et sans autre prétention que celle de revendiquer le plaisir de jouer ensemble, ce groupe manque pourtant cruellement de visibilité dans les médias ou sur le net et reste relativement inconnu du grand public (à peine 8000 lectures sur leur myspace et pas souvent cité dans la presse spécialisée). Je vous encourage donc vivement à suivre ce lien, ici, grâce auquel vous pourrez acheter leur disque, et par la même occasion arrondir un peu les fins de mois de ces jeunes musiciens méritants et talentueux, mais qui ne parviennent malheureusement sans doute pas à vivre de leur musique. Vous serez ainsi l'un des rares possesseurs de cet album que vous prendrez, j'en suis sûr, plaisir à écouter, et vous aurez en plus la satisfaction d'avoir participer à une cause artistique louable et tout à fait justifiée.

Acheter le disque

Officiel

Myspace



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Audiocity 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines