Magazine Culture

Gravenhurst l’interview

Publié le 13 novembre 2010 par Hartzine

gravenhurst / (c)vinciane verguethen / warpQue devient Nick Talbot aka Gravenhurst, le groupe qui a façonné, entre autres perles, les magnifiques Flashlight Seasons et The Western Lands ? Hartzine a interrogé le Bristolien avant son passage en version dépouillée en première partie de Paul Smith (Maxïmo Park) à la Flèche d’or le 20 novembre et au Botanique de Bruxelles le lendemain. Un entretien qui porte sur le passé, sur le futur, sur la vie.

Que devient Gravenhurst ? Es-tu toujours actif à 100 % dans ce projet ?
What is becoming Gravenhurst? Are you still 100% active in this project?

Oui, tout à fait. Je travaille actuellement sur mon sixième album dont les processus d’écriture et d’enregistrement ont été plus longs que d’habitude, pour plusieurs raisons. J’ai été atteint assez longtemps du « syndrome de la page blanche » en ce sens que je ne trouvais rien de nouveau ni d’intéressant à écrire. La créativité étant une partie essentielle de mon identité, cette période a été particulièrement difficile pour moi. Je me suis plongé dans les films et les livres, ce qui m’a permis de me débarrasser petit à petit de cette angoisse et de trouver de nouveaux sujets à exploiter. Mais je prends mon temps ! Me forcer à travailler rapidement est contre-productif. Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura un album en 2011.

Yes, absolutely.  The album I’m working on will be my sixth and it’s taken longer to write and record than previous ones for several reasons. I had a long period of ‘writer’s block’ where I couldn’t think of anything new or interesting to write about. This was a difficult period because creativity is an essential part of my sense of identity. I immersed myself in film and literature and gradually the block lifted and I was able to come up with new material. But I’m not rushing it; forcing myself to work quickly was counter-productive. There will be an album in 2011 though for sure.

As-tu d’autres projets ?
Do you have any other projects?

Je contribue occasionnellement à Bronnt Industries Kapital, projet mené par Guy Bartell. Le dernier album de Bronnt est sorti sur Get Physical ; il s’appelle Hard For Justice et j’ai coécrit quelques titres.
J’ai aussi fait de l’ambient noise sous le nom de Ex.1. À l’origine, cela s’appelait Exercise One, un nom que j’utilisais depuis 1995 mais j’ai dû le changer récemment en Ex.1 parce qu’un duo berlinois a commencé à l’utiliser… J’ai également fait du « dubstep » mais je n’ai encore rien sorti.

I’m sometimes involved in Bronnt Industries Kapital; Guy Bartell is the main man and I contribute material occasionally. The latest Bronnt album was released on Get Physical; it’s called Hard For Justice and I co-wrote a few of the tracks.
I also make ambient noise under the name Ex.1 Originally it was Exercise One, a name I have used since 1995 but a Berlin dance act started using it recently so I had to truncate the name to Ex.1… I’ve also been making dubstep but haven’t released any of it yet.

As-tu déjà pensé abandonner le projet Gravenhurst ? Si oui, quand ?
Have you ever thought of giving up this project? If yes, when?

J’admets être passé par des périodes de doute et de confusion intenses. Pas parce que j’avais perdu la foi en la musique mais plutôt parce que certains côtés de la vie de musicien me posaient problème. Je ne suis naturellement pas fait pour les tournées, je trouve cela trop stressant. Ceci dit, je vais bientôt assurer les premières parties de la tournée de Paul Smith de Maxïmo Park et j’ai plutôt un bon pressentiment. Je préfère jouer en solo car il y a moins de choses à gérer. Les concerts de Gravenhurst avec musiciens ont été excellents pour la plupart, et parfois même carrément époustouflants ! Et je suis certain de reformer un groupe prochainement mais pour le moment, j’aime assez la simplicité des concerts en solo. Ça me fatigue de devoir veiller à ce que ma voix ne soit pas étouffée par les cymbales et les guitares !

I admit I have had periods of immense doubt and confusion. This is not because I’ve lost faith in the music, more that I find various aspects of being a musician problematic. I’m not a natural touring type, I find touring stressful. That said, I’m about to embark on a solo support tour with Paul Smith of Maxïmo Park and I have a really good vibe about it. I prefer to play solo, just because it means I have less to worry about. Many of the Gravenhurst band shows have been excellent. Some of them were fucking mind-blowing! And I’m sure I will put a band together again, but for now I’m enjoying the simplicity of solo shows. I don’t have to worry about monitoring and being able to hear my voice above the crashingly loud cymbals and guitars!

Y a-t-il des musiciens qui t’ont influencé durant ton enfance ?
Have you grown up with musicians who influenced you?

Ma mère écoutait beaucoup de musique ; elle est une fan inconditionnelle des Beatles, j’en suis donc totalement imprégné. Mais Simon & Garfunkel a eu une influence plus immédiate sur Gravenhurst. Ma mère possède une collection impressionnante de disques, ce qui fait que mon subconscient s’est nourri d’un grand nombre de groupes et de compositeurs de talent. J’ai aussi beaucoup écouté de groupes « synth-pop » durant ma jeunesse ; en particulier les Pet Shop Boys que je trouve fantastiques. Je suis un grand fan d’Iron Maiden aussi ! Mais le groupe qui a changé ma vie est The Smiths. Johnny Marr est pour moi le plus grand des guitaristes. J’ai entendu les Smiths au moment où je commençais à jouer de la guitare ; mon adolescence se caractérise par un mélange de The Smiths, Simon & Garfunkel, The Cure, Ride, R.E.M, My Bloody Valentine et par un florilège d’émotions bizarres… Au moment où j’ai intégré l’Université à Bristol, j’étais obsédé par Stereolab, Flying Saucer Attack et un tas de « lo-fi » et « Krautrock ». Ensuite, j’ai eu mon époque Fairport Convention avec Sandy Denny, Richard Thompson et Guided By Voices! Au moment où j’ai eu mon blocage créatif, j’écoutais beaucoup Elliott Smith, et je trouvais qu’il avait placé la barre si haut en termes de composition que je ne pouvais pas rivaliser. Il est tellement bon que j’ai perdu toute confiance en moi. Mais ensuite, son influence a commencé à imprégner mes nouvelles chansons et j’ai progressivement recommencé à écrire.

I grew up listening to the music my Mum listened to; she is a massive Beatles fan, so the Beatles are infused in my very being. But Simon & Garfunkel influenced Gravenhurst more immediately than the Beatles. My Mum has a massive music collection so there are so many great bands and songwriters that have been soaked up sub-consciously. I also grew up listening to loads of synth-pop bands; especially Pet Shop Boys; they are fantastic. I’m also an Iron Maiden fan! But the band that changed my life was The Smiths. Johnny Marr is my guitar hero. I heard the Smiths at just the time I started playing guitar; my adolescence was a blur of The Smiths, Simon & Garfunkel, The Cure, Ride, R.E.M, My Bloody Valentine and a rollercoaster of crazy emotions… By the time I got to University in Bristol I was obsessed with Stereolab, Flying Saucer Attack and loads of lo-fi and Krautrock. I then got really into the Sandy Denny-era Fairport Convention, Richard Thompson, and Guided By Voices! Around the time I had my creative block I had got really into Elliott Smith, and I felt he raised the bar so high in terms of songwriting that I couldn’t compete. I lost confidence because he is so fucking good. But then some of his influence filtered through to my new songs and I gradually started writing again.


grav

Quand précisément as-tu décidé de dédier ta vie à la musique ? Te rappelles-tu le jour exact ?
When precisely did you decide to dedicate your life to music? Do you remember what day it was?

Je pense que j’ai commencé à m’investir totalement dans la musique quand j’ai signé avec Warp, car je pouvais alors en faire mon gagne-pain. Avant cela, je vivotais grâce à mon propre label Silent Age Records, tout en suivant un Master en Philosophie et Histoire des Sciences à l’Université. Quand j’ai eu la possibilité de signer avec Warp, j’ai décidé de renoncer à ma carrière universitaire pour me consacrer à la musique. La philosophie me manque mais je continue à en lire. Si mon inspiration musicale me quitte un jour, peut-être que je reprendrai mes études. Mais mon manager, Michelle, m’encourage toujours musicalement et insiste pour que j’aie plus de musique en moi, et comme elle a toujours raison sur tout, je fais ce qu’elle me dit ! Je me suis extirpé de ce blocage créatif avec quatre nouvelles chansons qui, selon Michelle, sont les meilleures que j’aie écrites jusqu’à présent. Je serai donc toujours musicien dans un futur proche.

I guess I was able to dedicate myself to music completely when I signed to Warp, cos then I was just about able to do it for a living. Before then I was scraping by running my own label Silent Age Records, but I was still at University studying a Masters in Philosophy and History of Science. Then the Warp deal came along and I chose music over a career in Academia. I miss Philosophy but I still read it anyway. If I completely run out of musical ideas maybe I could go back and finish my studies. But my manager Michelle always encourages me musically and insists I have more music in me, and she’s always right about everything so I’ll do what she says! I’ve come out of the creative block with four new songs finished, and Michelle thinks it’s the best work I’ve done to date, so I’ll be a musician for the forseeable future.

Comment écris-tu tes chansons ? As-tu déjà pensé à une collaboration ?
Can you describe the writing process of a song? Have you ever thought of co-writing your songs?

J’ai toujours travaillé seul, et bien que j’aie souvent eu l’occasion d’écrire avec d’autres personnes, je ne l’ai jamais fait. Peut-être qu’inconsciemment j’évite les collaborations car c’est un nouveau défi et que les nouvelles expériences m’effraient. De plus, comme mon processus d’écriture s’est avéré assez efficace jusqu’à présent, je n’ai pas trop envie de le changer. J’écris souvent le titre des chansons en premier. Je pense à un titre, juste un truc qui évoque une part de mystère en moi, et je m’imprègne de ce mystère pour créer les paroles et la musique. Je note régulièrement des phrases qui me viennent en tête, un peu par hasard, dans un carnet et j’y reviens plus tard, parfois même des années plus tard, si j’arrive à les intégrer dans une composition. Le processus peut être très différent pour chaque chanson. Il m’arrive parfois de créer une chanson complète simplement en chipotant sur ma guitare devant un film ou autre, sans vraiment faire attention à ce que font mes mains ; The Diver, Fog Round The Figurehead et une nouvelle chanson appelée The Ghost Of Saint Paul ont été créées de cette façon. D’ailleurs, le fait que cette nouvelle chanson soit apparue spontanément m’a fait prendre conscience que l’écriture était toujours quelque chose d’ancré en moi.

I’ve always worked alone and though I have many opportunities to write with other people I’ve never done it. Maybe sub-consciously I am avoiding it because it’s a new challenge and I’m afraid of trying new things. But the process I use to write songs has been pretty fruitful so far so I guess I’m loathed to change it. I often write the song titles first. I come up with a song title, just something that evokes a sense of mystery to me, and I’ll use that sense of mystery to encourage lyrical and musical ideas. I often write down sentences I think of randomly, have them in my lyric book and come back to them, sometimes years later, if they fit into something I am working on. The process can be very different for each song. Sometimes a song will come out of nowhere apparently fully formed after I’m just messing around on the guitar while watching a film or something, not paying attention to what my hands are doing; The Diver, Fog Round The Figurehead, and a new song called The Ghost Of Saint Paul appeared like that. The fact that this new song came out spontaneously made me realise I still had it in me to write songs.

À quoi ressemblera ton prochain album ? Sera-t-il dans la lignée de Western Lands ?
What will your next album look like? Will it be in the vein of Western Lands?

Si je me base sur les chansons que j’ai écrites jusqu’à présent, l’album devrait être un peu plus acoustique, à l’instar de Flashlight Seasons. Mais il y a définitivement un élément rock dans deux des chansons et je dois en écrire encore au moins quatre, donc impossible de savoir tant que ce n’est pas fini ! Je sais comment il va s’appeler mais je ne le dis pas encore ! J’ai aussi une idée pour la pochette. J’aime avoir le titre de l’album avant d’écrire les chansons. En règle générale, il me vient en tête bien avant les chansons. Le titre de l’album amène les titres des chansons, les titres des chansons amènent les paroles, les paroles amènent la musique. C’est souvent comme cela que ça se passe. Pas toujours, mais souvent.

On the basis of the songs I’ve got so far I think it might be a bit more acoustic like Flashlight Seasons. But there’s definitely a rock element in a couple of the songs and I want to write at least another four songs for it so we won’t know until it’s finished. I know what it will be called but I’m not saying yet! I have ideas for the artwork too. I like having the album title before the songs are written; I often come up with an album titles a long time before the songs. The album title suggests the song titles; the song titles suggest the lyrics; the lyrics suggest the music. That’s often the way; not always, but often.

Qu’est-ce qui a changé en toi depuis le début de Gravenhurst ?
In what way have you and Gravenhurst changed since the beginning of the project?

C’est une question difficile. Je suis plus conscient des choses que j’aime et que je n’aime pas dans l’industrie de la musique, de mes faiblesses et de la manière dont je peux les maîtriser. Les tournées et la promotion des albums me mettent mal à l’aise ; j’adore me produire sur scène mais c’est tout ce qui va avec qui me fatigue. C’est un apprentissage de longue haleine… J’apprends à faire avec. Je dois apprécier la chance que j’ai. Il y a tellement de gens qui voudraient être à ma place : musicien professionnel avec une manager de rêve et une équipe loyale, un bon label, et la possibilité de composer pour le cinéma et la télévision.

That’s a difficult question. I’ve become more aware of which things about the industry I like and don’t like; what my weaknesses are and how I can deal with them. When it comes to touring and promoting the records I’m not a natural at it; I love performing but all the stuff that goes with it I find exhausting. But it’s a learning curve; I’m learning to deal with it. I have to appreciate how lucky I am. So many people would kill to be in my position; a professional musician with an amazing manager and a loyal following, on a good label, my work used in film and television.


graven

Dans quelle mesure les instruments sont-ils importants pour toi ? Les utilises-tu essentiellement à des fins de création ? Aimes-tu posséder les instruments ?
To what extent are the instruments important to you? Do you use them essentially for the purpose of creation? Do you enjoy possessing instruments?

J’ai acheté et vendu tellement d’instruments ! Il m’arrive d’acheter des instruments dont j’ai besoin spécifiquement pour un album, tels qu’une Fender Jazzmaster, puis de les revendre car je n’ai pas les moyens de collectionner les guitares. Si j’avais gardé toutes les guitares que j’ai eues en ma possession à un moment ou l’autre, j’en aurais environ 14. Par contre, les guitares que je possède actuellement, je ne les vendrais pour rien au monde ; mon Epiphone Sheraton Semi est un cadeau de mon meilleur ami Phil ; c’est une vraie beauté. Ma guitare acoustique est une Simon & Patrick. Ce n’est pas une guitare chère mais j’y suis habitué. Je sais comment l’amplifier et optimiser le son. Elle est cabossée et griffée mais j’adore le son qu’elle émet. J’ai une basse Précision que j’ai recomposée à partie de plusieurs morceaux, j’adore ça. J’ai aussi une Epiphone Les Paul que j’ai beaucoup utilisée sur scène entre 2005 et 2007. Et enfin, j’ai une petite guitare acoustique espagnole pas chère du tout puisqu’elle a coûté environ £40 (46 €). Mais elle sonne quand même bien. J’ai hérité d’une basse Music Man Sterling dont je déteste le son ; Je l’ai prêtée à Antoni Maiovvi. Je ne suis pas un collectionneur. Je n’arrête pas de vendre des trucs. Je suis tout l’inverse d’une pie. J’ai vendu tous mes vinyles et pour le moment je vends mes CD. La seule chose que je n’arrive pas à vendre, ce sont mes livres. J’en ai stocké beaucoup parce que je n’ai pas de place pour tous.

I’ve bought and sold so many instruments! I’ll buy specific things for an album, such as a Fender Jazzmaster for an album, then sell it again because I can’t afford to collect guitars. If I had kept all the guitars I’ve owned I would have around 14 guitars. The guitars I have now I wouldn’t sell though; my Epiphone Sheraton Semi was a gift from my best friend Phil; it’s a beauty. My acoustic is a Simon & Patrick. It’s not an expensive guitar but it’s what I’m used to. I know how to mic it up and make it sound good. It’s dented and scratched to bits but I love the sound. I have a Precision Bass that I put together from various bits, I love that. I also have an Epiphone Les Paul that I used a lot live around 2005-2007. Last of all I have a cheap small Spanish acoustic guitar. It was about £40. It sounds pretty good though. I inherited a Music Man Sterling bass but I hate the sound of it; I lent it to Antoni Maiovvi. I’m not a collector. I constantly sell things. I’m the opposite of a Magpie. I sold all my vinyl and I’m currently selling my CDs. The only thing I won’t sell is my books. I have loads in storage because I don’t have room for them all.

Te considères-tu plutôt comme un chanteur ou comme un guitariste ?
Do you feel more like a singer or a guitarist?

Définitivement comme un guitariste. Chanter n’est pas naturel pour moi. Je n’ai jamais voulu être chanteur mais comme j’écrivais des chansons et que je n’ai jamais trouvé de chanteur qui me convenait, il a bien fallu que je le fasse moi-même. Je n’ai pas vraiment un larynx développé. C’était d’ailleurs problématique lorsque je devais chanter avec une formation rock ; je perdais ma voix. Après trois semaines de tournée, j’ai perdu ma voix lors d’un concert à Berlin. Malheureusement, il y a des séquences sur Youtube ! On dirait que quelqu’un m’étrangle. C’est horrible. J’ai régulièrement des infections de la gorge pendant ce genre de tournées. Les tournées solo me conviennent donc mieux à bien des égards.

Definitely a guitarist. Singing doesn’t come naturally to me; I never wanted to be a singer but I couldn’t find a suitable one and I was writing songs so I had to do it. I don’t have a strong larynx. That was a central problem of singing over a loud band; I would lose my voice. At the end of a three week tour my voice collapsed at a gig in Berlin. Unfortunately there is some footage on Youtube! I sound like I’m being strangled. It’s awful. I would get throat infections quite regularly on tour. So solo shows are better for me in so many ways.

Y a-t-il un groupe ou un chanteur pop dont la carrière soit un exemple pour toi ?
Is there a pop band or singer whose carrier is an example to you?

Tous les artistes qui font ce qu’ils ont envie de faire sans se soucier du temps que ça leur prend. Mes potes du label, Broadcast, passent autant de temps que nécessaire sur leurs enregistrements. Ils ne ressentent pas la nécessité de se conformer à la notion de l’industrie selon laquelle un album doit sortir chaque année. Scott Walker est content de laisser passer plus d’une décennie entre chaque album. Mais en même temps, il est certainement bien plus riche que moi !

I guess artists who do what they want and don’t care how long it takes them. My label-mates Broadcast spend as long over their records as they feel necessary. They don’t feel the need to conform to the industry notion of releasing an album each year. Scott Walker is happy to leave it more than a decade between albums. But then he certainly has more money than I do!

Que penses-tu de la scène pop actuelle ? Y a-t-il un artiste dont tu te sens proche ?

What do you think about the current pop scene? Is there any artist you feel close to?

Je ne peux pas dire que j’écoute beaucoup de nouvelle musique. J’adore le dernier album de Broadcast. J’ai tendance à aimer des groupes longtemps après leur séparation ! Il existe tellement de vieilleries que je dois encore explorer. Avec les nouveaux groupes, il faut attendre longtemps que le battage médiatique s’estompe avant de pouvoir dire s’ils sont vraiment bons ou pas. Ma mère achète beaucoup de nouveaux trucs qu’elle me recommande. Mes frères aussi achètent beaucoup de nouveautés. Il y a deux artistes que j’aime vraiment qui semblent avoir été influencés par Flying Saucer Attack. Dead Mellotron et Light Of Shipwreck. Ils sont très intéressants. C’est mon frère Sean qui me les a recommandés. Ces dernières années, j’ai écouté beaucoup de dubstep. Des gens comme Joker, Pinch, Peverelist, Burial,…

Aussi, j’adore le groupe metal Mastodon. Leur show à Bristol l’année dernière était l’un des meilleurs concerts de l’année, bien que je n’aie pas vu la scène en raison du monde et de la configuration stupide de la salle. Absolument incroyable malgré tout.

I can’t say I listen to a lot of new music. I love Broadcast’s last record. I tend to get into bands long after they have split! There is a wealth of old music out there I have yet to hear so I seek that out. With new bands it takes a while for the hype to die down and for it to become clear whether they are actually any good or not. My Mum buys loads of new music though; she recommends stuff to me. And my brothers also buy new music. There are two artists I really like who sound like they have been listening to Flying Saucer Attack. Dead Mellotron, and Light Of Shipwreck. They are really interesting. My brother Sean recommended them to me. The last few years I have been listening to a lot of dubstep. Joker, Pinch, Peverelist, Burial, people like that.

Also, I love the metal band Mastodon and their Bristol show last year was one of the best gigs of the year even though I couldn’t actually see the stage because the venue was full beyond capacity and the room is laid out in a stupid design. It was still incredible though.

Vis-tu toujours à Bristol ? As-tu déjà eu envie de quitter l’Angleterre ?
Do you still live in Bristol? Have you ever felt like leaving England?

Oui, je vis toujours là. J’ai déjà pensé vivre à Berlin car la vie n’y est pas chère et parce que mon ami Tony (Antoni Maiovvi) y habite. Mais mes racines sont ici, à Bristol. Ce serait difficile pour moi de laisser autant d’amis et mes frères derrière moi. Mais ce n’est pas exclu. Si j’étais riche, j’aurais une maison à Bristol, une à Londres et une à Berlin !

Yes, I’m still here. I have had thoughts about living in Berlin because it’s so cheap, and my good friend Tony (Antoni Maiovvi) lives there. But my roots are here in Bristol. It would be difficult to leave so many friends and my brothers behind. But I wouldn’t rule it out. If I was a wealthy man I would have homes in Bristol, London and Berlin!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hartzine 83411 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines