Magazine Culture

Le monde de l'édition dans tous ses états....

Publié le 09 novembre 2010 par Michelleblack
Conversation téléphonique, pas plus tard qu'hier, avec l'employée d'une maison d'Edition parisienne.
-Bonjour Madame. Moi, toujours très polie et bien élevée.
-Bonjour. Un blanc.
-Est-il normal que je n'aie toujours pas reçu de lettre de refus (Moi, n'imaginant pas une seule seconde que je puisse recevoir une lettre avec un contenu différent. C'est mon côté "pas confiance en moi", réservée (trop), ne s'impose jamais. Des défauts inacceptables dans un monde où la frime prime) alors que je vous ai envoyé mon manuscrit fin juin? (Je suis très vigilante à la manière dont je prononce le mot "Juin", non pas comme un "Joint", ce qui est mon habitude mais en insistant sur le u, ju-in, à la française, quoi.....)
-Vous l'avez envoyé en recommandé? Demande la voix sur un ton "Je me la pète et plutôt deux fois qu'une", typique parisien. Parce que tout le monde sait que les Parisiens se croient bien plus supérieurs aux autres habitants de ce beau pays qu'est la France et que leur supériorité passe bien au-delà de ses frontières. Parce que moi, Madame, d'accord, je ne gagne guère plus que le smic mais d'une part, je suis parisienne et d'autre part, je travaille pour une maison d'édition de renom, alors, comprenez bien que des gens comme vous, j'écoute leurs sarcasmes à longueur de journée et je vous emmerde.
-Non, par courrier normal.
-Si vous ne l'avez pas envoyé en recommandé, j'ignore si nous l'avons reçu. Sic.
-Vous n'assurez pas le suivi des manuscrits que vous recevez? Moi, incrédule.
-Oh! Vu le nombre de manuscrits que nous recevons, nous n'accusons réception que lorsque nous vous envoyons un courrier. Sic.
On tourne en rond, ici.
-Ce qui signifie que vous n'êtes pas certaine de l'avoir reçu? Ose, ose, Joséphine.
-Ainsi que je viens de vous le dire: nous n'accusons réception que lorsque....Blablabla......
Bon, on termine, je garde mon sang-froid et la remercie aimablement. Le manège s'arrête car je commence à avoir la tête qui tourne.....
Sollicités par les maisons d'édition afin de trouver la perle rare, en termes de communication, les DRH posent LA question choc aux futures employées:
-Eprouvez-vous de l'empathie envers autrui?
-Non!
-Parfait! Vous êtes engagée!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Michelleblack 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine