Magazine Poésie

Exister (Jean Follain)

Par Arbrealettres
Exister (Jean Follain)


Un gaulois dans un paysage d’été
avec posés près d’une fourmilière
son casque décoré d’ailes
ainsi que son bouclier rond
comme sont rondes tant de choses en ce monde
descendait parfois vivant dans la tombe
creusée au milieu des épis
sous le regard bleu
des druides sérieux.
Il flottait alors une odeur de corps nu
de métal et de blé
qu’emportait dans sa course le ciel.

(Jean Follain)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La moindre fêlure (Jean Follain)

    moindre fêlure (Jean Follain)

    La moindre fêlure d’une vitre ou d’un bol peut ramener la félicité d’un grand souvenir les objets nus montrent leur fine arête étincellent d’un coup au soleil... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Sur l’étang du château (Jean Follain)

    l’étang château (Jean Follain)

    Sur l’étang du château reste une île où se tiennent les vieux cygnes elle n’est utile qu’à leur repos nulle femme ne s’y cache plus ni par amour ni par calcul l... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Mais (Jean-Baptiste Besnard)

    Mais (Jean-Baptiste Besnard)

    Un jardin en délire Rires vaporeux Baisers qu’on ne refuse pas sous la tonnelle Nous nous réfugions sous les feuillages sombres En portant le masque de la nuit... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Jean : poème Britannia Minor

    Le : 14/11/2010 00:13 Auteur de poèmes Jean Extrait de "Britannia Minor" : Sous l'air froissé, les roches de porcelaine déchirent les flots en fusion. Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • L’ongle saccagé du vieux jardinier (Jean Follain)

    L’ongle saccagé vieux jardinier (Jean Follain)

    L’ongle saccagé du vieux jardinier écossait les pois ronds chaque grain tombait dans le bassin d’émail et remuait toute la Terre. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Tu brilles (Jean Orizet)

    brilles (Jean Orizet)

    La nuit se découvre à l’heure de ton nom tu brilles dans l’herbe où je marche tu joues dans le chant du grillon La patience et la nuit font de moi ce veilleur... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Enfance (Jean-Baptiste Besnard)

    Enfance (Jean-Baptiste Besnard)

    Enfance Je suis né près du pont de Saint Germain Avec la Seine à portée de la main, Le onze juin mille neuf cent trente trois. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine