Poètes — Jean Follain

Poètes — Jean Follain

  • Jean Follain – Exil (1964)

    Jean Follain Exil (1964)

    Le soir ils écoutent la même musique à peine gaie un visage se montre à un tournant du monde habité les roses éclosent une cloche a tinté sous les nuées devant... Lire la suite

    Le 03 avril 2015 par   Stéphane Chabrières
    NONE, NONE, NONE
  • Jean Follain – Signes pour voyageurs (1943)

    Jean Follain Signes pour voyageurs (1943)

    Voyageurs des grands espaces lorsque vous verrez une fille tordant dans les mains de splendeur une chevelure immense et noire et que par surcroît vous verrez... Lire la suite

    Le 17 janvier 2015 par   Stéphane Chabrières
    NONE, NONE, NONE
  • Jean Follain – Poème (1967)

    Jean Follain Poème (1967)

    Tout fait événement pour qui sait frémir la goutte qui tombe portant les reflets de granges et d’étables le son d’une épingle tombant sur un marbre... Lire la suite

    Le 18 avril 2014 par   Stéphane Chabrières
    NONE, NONE, NONE
  • Jean Follain – Parler seul (1947)

    Jean Follain Parler seul (1947)

    Il arrive que pour soi l’on prononce quelques mots seul sur cette étrange terre alors la fleurette blanche le caillou semblable à tous ceux du passé la... Lire la suite

    Le 18 mars 2014 par   Stéphane Chabrières
    NONE, NONE, NONE
  • Jean Follain | La pomme rouge

    Jean Follain pomme rouge

    « Poésie d’un jour LA POMME ROUGE Le Tintoret peignit sa fille morte* il passait des voitures au loin le peintre est mort à son tour de longs rails aujourd’hui... Lire la suite

    Le 13 septembre 2012 par   Angèle Paoli
    NONE, NONE
  • Lecture: "Paris" de Jean Follain

    Je ne connaissais ce poète que de nom ... Au début ,j'ai été désarçonnée par le style , il est à Paris mais revient toujours à des comparaisons avec la... Lire la suite

    Le 25 juillet 2012 par   Dina_gar
    NONE, NONE, NONE, NONE
  • L’ongle saccagé du vieux jardinier (Jean Follain)

    L’ongle saccagé vieux jardinier (Jean Follain)

    L’ongle saccagé du vieux jardinier écossait les pois ronds chaque grain tombait dans le bassin d’émail et remuait toute la Terre. Lire la suite

    Le 15 novembre 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • Exister (Jean Follain)

    Exister (Jean Follain)

    Un gaulois dans un paysage d’été avec posés près d’une fourmilière son casque décoré d’ailes ainsi que son bouclier rond comme sont rondes tant de choses en ce... Lire la suite

    Le 15 novembre 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • La moindre fêlure (Jean Follain)

    moindre fêlure (Jean Follain)

    La moindre fêlure d’une vitre ou d’un bol peut ramener la félicité d’un grand souvenir les objets nus montrent leur fine arête étincellent d’un coup au soleil... Lire la suite

    Le 09 novembre 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • Sur l’étang du château (Jean Follain)

    l’étang château (Jean Follain)

    Sur l’étang du château reste une île où se tiennent les vieux cygnes elle n’est utile qu’à leur repos nulle femme ne s’y cache plus ni par amour ni par calcul l... Lire la suite

    Le 09 novembre 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • Parfois (Jean Follain)

    Parfois (Jean Follain)

    Parfois reste une bête douce et triste en un coin vert personne ne sait d’où elle vient de ses pattes à doigts griffus elle foule une fleur très petite sans la... Lire la suite

    Le 05 septembre 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • Anthologie permanente : Jean Follain & Philippe Jaccottet

    Poezibao rapproche aujourd’hui ces deux poètes, le second ayant lu des textes du premier à Soleure, aux Journées Littéraires. Voir le reportage de Poezibao. Lire la suite

    Le 28 mai 2010 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • L’Assiette (Jean Follain)

    L’Assiette (Jean Follain)

    Quand tombe des mains de la servante la pâle assiette ronde de la couleur des nuées il en faut ramasser les débris, tandis que frémit le lustre dans la salle à... Lire la suite

    Le 13 avril 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’Aube (Jean Follain)

    L’Aube (Jean Follain)

    Un toit de maison puis l’étoile au-dessus pâlissante arrêtaient les regards d’un homme qui se sentaient repris par le fin jeu des causes plus bas les enseignes... Lire la suite

    Le 13 avril 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • Le pain (Jean Follain)

    pain (Jean Follain)

    Elle disait: c’est le pain et de son lit étroit le garçon répondait: merci et la porteuse lisse et noire déposait la livre à la porte en bas se crispait un... Lire la suite

    Le 13 avril 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • Au pays (Jean Follain)

    pays (Jean Follain)

    Ils avaient décidé de s’en aller au pays où la même vieille femme tricote sur le chemin où la mère secoue un peu l’enfant lui disant à la fin des fins te... Lire la suite

    Le 07 mars 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • Vie (Jean Follain)

    (Jean Follain)

    Il naît un enfant dans un grand paysage un demi-siècle après il n’est qu’un soldat mort et c’était là cet homme que l’on vit apparaître et puis poser par terre... Lire la suite

    Le 15 février 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • On dit que l’effraie (Jean Follain)

    l’effraie (Jean Follain)

    On dit que l’effraie boit l’huile aux lampes du sanctuaire dans les églises du village; elle entre par le vitrail brisé dans ces heures de nuit quand les bons e... Lire la suite

    Le 17 janvier 2010 par   Arbrealettres
    NONE
  • La loterie (Jean Follain)

    loterie (Jean Follain)

    On a brisé la petite loterie où l’on gagnait un verre à fleurs et des gens restent autour des débris de sa roue béats dans leur vêture jupes roidies et... Lire la suite

    Le 30 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’ennui (Jean Follain)

    L’ennui (Jean Follain)

    Des usines où l’ennui sévit sortent des ouvriers qui portent ses couleurs nul d’entre eux n’a fait le tour du monde pas plus que la fille qui ramène le lait... Lire la suite

    Le 11 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • La joie parfois (Jean Follain)

    joie parfois (Jean Follain)

    La joie parfois De s’approcher Du silence qui a la teneur D’un corps de jeune fille. (Jean Lire la suite

    Le 09 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Tout n’est pas dit (Jean Follain)

    Tout n’est (Jean Follain)

    Dans ce lieu pur du soir au matin vont des bêtes sans pensée les arbres tremblent stagne un étang à reflets les déserts poursuivent leurs mirages Passent ceux d... Lire la suite

    Le 09 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Une natte se défait (Jean Follain)

    natte défait (Jean Follain)

    une natte se défait dans la chevelure d’une femme au visage ovale qui se doit de veiller mais dort assise pleine d’ombres et de courbes (Jean Follain)... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • La terre les porte (Jean Follain)

    terre porte (Jean Follain)

    L’abrupt des consciences tout le jeu des atomes les yeux du pain ceux de la pierre face au silence l’étreinte des mains de chair et d’os les aréoles de seins... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Le sentiment d’une solitude déchirante (Jean Follain)

    sentiment d’une solitude déchirante (Jean Follain)

    Le sentiment d’une solitude déchirante et d’une certaine incommunicabilité du monde était parfois donné par la vue d’une brouette vide vide encore chaude de la... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Dans les chemins (Jean Follain)

    Dans chemins (Jean Follain)

    Dans les chemins, le long des champs, à proximité des fontaines, l’on rencontrait des femmes allant, la tête baissée sous des voiles noirs, gardant au doigt... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Vêtu pour le théâtre (Jean Follain)

    Vêtu pour théâtre (Jean Follain)

    Au bruit du frottement de la cuiller au fond du bol ombré revient l’enfance chaotique à calme muré, voix perdues peur de nuit alors s’ouvre la porte sur le... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Energie rêveuse (Jean Follain)

    Energie rêveuse (Jean Follain)

    Une énergie rêveuse s’en prend à la promenade aux montées d’escaliers blonds à ce présent qui les redécouvre le monde s’évertue une tenace illusion fait... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Ignorants (Jean Follain)

    Ignorants (Jean Follain)

    On soutient qu’il faut des années pour épuiser la substance d’une seule heure de la vie cependant deux ignorants se battent au couteau au bord du précipice en u... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Un soir se refait (Jean Follain)

    soir refait (Jean Follain)

    Un soir se refait dans les tremblements d’herbes battement de portes armoires vidées quittant des genoux pris sous la robe noire à tâches de soleil une bête... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Sans courage (Jean Follain)

    Sans courage (Jean Follain)

    Il faudrait un neuf courage à celui qui rentre chez soi mais il n’y a que temps, espace un bout de ciel pervenche montant l’escalier il entend seriner Dieu est... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Imperturbable ciel (Jean Follain)

    Imperturbable ciel (Jean Follain)

    A quelques lieues d’une couche vide coule un fleuve sacré près des éclairs de couteaux de nourritures offertes aux Dieux au zénith des oiseaux couleur... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • On voit (Jean Follain)

    voit (Jean Follain)

    Par le monde on voit chambres rouges avenues à flambeaux femmes aux orteils posés sur des terres chaudes invitations à mourir faites la nuit comme le jour... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Des pas secrets (Jean Follain)

    secrets (Jean Follain)

    Elle entend des pas qui ne vont point jusqu’à elle on lui dit doucement ne misez pas sur un miracle pourtant elle écoute s’éloigner au bout du corridor celui qu... Lire la suite

    Le 08 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Epouses du vent (Jean Follain)

    Epouses vent (Jean Follain)

    Des gens de là-bas croient à cette cité sous le Mékong uniquement composée de femmes ayant des filles avec un seul époux: le vent. Elles apprennent pourtant... Lire la suite

    Le 07 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Dilacérable (Jean Follain)

    Dilacérable (Jean Follain)

    La femme regarde sans voix l’étoffe que crut solide dilacérable monde pense-t-elle où rien ne résiste pourtant on entend chaque soir au dos le sac dont... Lire la suite

    Le 07 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’aveugle (Jean Follain)

    L’aveugle (Jean Follain)

    Sur un balcon de fer penchée sur la nuit se tient une aveugle le jour à peine venu une cloche sonne frêle le pays rester pris dans les boucles d’une rivière... Lire la suite

    Le 07 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Le présent (Jean Follain)

    présent (Jean Follain)

    Les basques d’une vêture d’épouvantail battent au vent terrien s’écroule un mur de tessons les fins lézards n’en meurent pas non plus les enfants acharnés... Lire la suite

    Le 07 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Les labours (Jean Follain)

    labours (Jean Follain)

    Les labours s’étendent pleins du fini de la substance. Bien au-dessous du mur du son tien mien forme et fond se rejoignent que les oiseaux chantent ou se taisen... Lire la suite

    Le 07 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Transparence obscure (Jean Follain)

    Transparence obscure (Jean Follain)

    La table reste boiteuse souffle le vent d’est un papier vole couvert d’écriture illisible. La femme gantée de laine poitrine comprimée invisible reste toute... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Voisiner (Jean Follain)

    Voisiner (Jean Follain)

    Des vides aux anciennes odeurs restent entre les murs de maisons condamnées plus loin des tempes grises un visage lisse des yeux gris d’orage une poitrine... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Le creux (Jean Follain)

    creux (Jean Follain)

    Le creux au fond des créatures humaines se ressent certains jours bas au silence des maisons il semble que rien ne vaille des animaux élèvent pourtant leurs cri... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Naturel (Jean Follain)

    Naturel (Jean Follain)

    Atteint le regard la chose naturelle passe le chien avec ses taches de hasard un brin d’herbe siffle au vent la peur prend au sentier étroit plein de fourmis... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Page franchie (Jean Follain)

    Page franchie (Jean Follain)

    Dans un bureau de moyenne tristesse le papier boit près d’un pain éventré l’encre noire dans l’heure qui sonne un minuscule insecte entièrement vivant frémit,... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Sous le soleil (Jean Follain)

    Sous soleil (Jean Follain)

    Un cavalier s’avance son cheval à naseau fumant va à l’amble sur le minerai bleu les feuilles s’usent sous la marche des nuages on entend la chute d’eau à... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’Océan (Jean Follain)

    L’Océan (Jean Follain)

    Pas un mot de vrai dit l’homme venant de lire le morceau de journal ramassé à terre vieux de trois jours une grande femme survient dans la ruelle belle... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Ciseleuses de raisins (Jean Follain)

    Ciseleuses raisins (Jean Follain)

    On entend marcher sur les chemins. A chaque grappe les ciseleuses de raisins enlèvent les grains abîmés tressaillantes aux appels corps inquiet un jour elles... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Au bord de la mer (Jean Follain)

    bord (Jean Follain)

    Des écueils portent des noms précieux la mer se soumet à la lune le pêcheur à pied des marées basses revient porteur des crabes verts dans la hotte d’osier... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Paysage humain (Jean Follain)

    Paysage humain (Jean Follain)

    O paysage humain une femme y entre puis en sort et sourit vers l’horizon alors on revoit les arbres la plaine et la route dure la maison avec ses nids la bête u... Lire la suite

    Le 02 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’affiche (Jean Follain)

    L’affiche (Jean Follain)

    L’enfant poussant un cercle de tonneau qui lui sert de fruste cerceau court seul avec des cris mais à celui qui vient d’épeler sous l’N et l’aigle de l’Empire... Lire la suite

    Le 02 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Sous les cieux (Jean Follain)

    Sous cieux (Jean Follain)

    C’était la ferme au beau pressoir aux coeurs les mieux placés il en partait des voix chantantes des lézards y venaient toute une heure qui durait comme un siècl... Lire la suite

    Le 01 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Pierres et corps (Jean Follain)

    Pierres corps (Jean Follain)

    Des pierres de toujours ou précieuses ou de foudre des plus aiguës qui tombent sur le champ du voisin de celles au bord des mers les corps vivants s’inquiètent... Lire la suite

    Le 01 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Phénomène (Jean Follain)

    Phénomène (Jean Follain)

    Une fille à pelage de bête était montrée aux badauds et ceux-ci repartaient dans le couchant forain cependant qu’elle ayant fait sa journée cassait l’oeuf du... Lire la suite

    Le 01 décembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Les enfants (Jean Follain)

    enfants (Jean Follain)

    Les enfants jouent au théâtre jusqu’à l’heure du souper dans la nuit qui vient alors les grandes personnes les appellent le garçon a les yeux si clairs puis... Lire la suite

    Le 29 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Glace rouge (Jean Follain)

    Glace rouge (Jean Follain)

    L’an mil huit cent douze en Russie quand les soldats faisaient retraite au milieu des cadavres d’hommes et de chevaux avait gelé le vin robuste la hache du... Lire la suite

    Le 29 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Absence (Jean Follain)

    Absence (Jean Follain)

    Le métal fond pour se marier à l’air et la consolation abandonne un homme caressant l’encolure d’un cheval de labour qui regarde un horizon au froid plumage. Lire la suite

    Le 29 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’acheteuse (Jean Follain)

    L’acheteuse (Jean Follain)

    Elle achetait un élixir dans la ville d’un autre temps il nous faut penser à elle encore aujourd’hui pourtant quand les bras sont aussi blancs et les poignets... Lire la suite

    Le 29 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Vie des campagnes (Jean Follain)

    campagnes (Jean Follain)

    Une renoncule âcre appelée bouton d’or un matin est simplement cueillie l’arbre n’en frémit pas d’autant les insectes constructeurs tournent autour et ils sont... Lire la suite

    Le 29 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’Innocence (Jean Follain)

    L’Innocence (Jean Follain)

    A l’école on répétait le problème de l’étoffe et de la citerne et sur la route personne hormis l’homme à blouse soutachée se désaltérant aux fontaines dans sa... Lire la suite

    Le 29 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Natures mortes (Jean Follain)

    Natures mortes (Jean Follain)

    Le sel dans la cupule en buis gardait le secret des cristaux une sombre robe et de soleil gorgée conservait un suc léger d’avoir frôlé les fleurs une boucle d’o... Lire la suite

    Le 25 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Apparition de la vieille (Jean Follain)

    Apparition vieille (Jean Follain)

    L’escalier craquait sous son pas son dos ployait sous la ramée. C’était la vieillarde ridée des contes de veillée à la chaumière intacte. Lire la suite

    Le 25 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Proies du sommeil (Jean Follain)

    Proies sommeil (Jean Follain)

    Sommeil enfin tu les prends tous ces méticuleux fins renards et vieux compères. Sur eux paletots de drap rèche gilets drus et chapeaux noirs ne composent plus... Lire la suite

    Le 25 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Chanson de la maîtresse du boulanger (Jean Follain)

    Chanson maîtresse boulanger (Jean Follain)

    Mon coeur connaît le boulanger au torse comme un marbre antique seul en cachette il travaille pour me faire un pain de blandices je suis au monde pour lui seul... Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Les pas (Jean Follain)

    (Jean Follain)

    Les pas entendus le corps, les visages, les mains se fondent au village à grands arbres sculptés. Il n’y a plus de temps à perdre répète une voix. Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Devoirs (Jean Follain)

    Devoirs (Jean Follain)

    Retrouver un fil d’or dans la maison mortuaire garder intact en mémoire le hameau d’argile regarder avec miséricorde les travaux minutieux épouser un corps un... Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Les passions (Jean Follain)

    passions (Jean Follain)

    un été passe sur le monde un chien a pour dix ans de vie chacun poursuit sa passion et si l’un boit du vin fort l’autre refait la machine propre à sa vengeance... Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • La chape (Jean Follain)

    chape (Jean Follain)

    Passé les champs de blé passé le bois glacé par-delà les troupeaux et les monts parmi la ronce et l’églantier au domaine des fourmis rouges une chape de drap... Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • La Bête (Jean Follain)

    Bête (Jean Follain)

    Assise en un corps de logis où conduisent d’anciens chemins vit une bête qui n’attend rien du monde des pièces communiquent des portes se ferment et des nuits... Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Métaphysique (Jean Follain)

    Métaphysique (Jean Follain)

    Quand ils l’aperçoivent au fond des chaumières ses mains soutenant le bol à fleurs bleues devant ses seins tendres ils sentent l’ardeur puis tout s’évapore du... Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • L’empailleur d’oiseaux (Jean Follain)

    L’empailleur d’oiseaux (Jean Follain)

    L’empailleur s’était assis devant les gorges roses les ailes vertes ou mauves de ses passereaux rêvant à son amante au corps si différent parfois si près aussi... Lire la suite

    Le 22 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • La belle et les bêtes (Jean Follain)

    belle bêtes (Jean Follain)

    le cimetière alors sera chaud et fendillé le beau sol sec elle sera entourée de gémissements de cris de hurlements d’animaux et d’humains mais de si loin dans... Lire la suite

    Le 11 novembre 2009 par   Arbrealettres
    NONE
  • Sylvie Durbec : Prix Jean Follain 2008

    Le Prix Jean Follain 2008 a été décerné à Sylvie Durbec. La remise du prix a eu lieu la semaine dernière à Saint Lô. Le texte récompensé s’intitule :... Lire la suite

    Le 26 octobre 2008 par   Caroline
  • Anthologie permanente : Jean Follain (4)

    Clair-obscur Un peu de terre entre ses orteils frêles ce corps de femme garde une odeur de vendanges. Tous deux meunier blême, sombre châtreur de truies... Lire la suite

    Le 10 juin 2008 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • Notes sur la poésie : Jean Follain

    La raison de vivre du poète Le poète demeure peut-être un de ceux qui auraient le plus tendance à dire que justement, la raison de vivre c’est la vie même. Lire la suite

    Le 10 mars 2008 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • [anthologie permanente] James Sacré

    Les éditions La Porte publient en l’un de leurs précieux petits livres des poèmes de James Sacré Petits objets qu’on achète ou qu’on ramasse Ce pourrait être... Lire la suite

    Le 03 septembre 2014 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • Entretien avec Jean-Paul Klée, 4 (par Jean-Pascal Dubost)

    ENTRETIEN AVEC JEAN-PAUL KLÉE, 4 Lire la première partie, la deuxième partie et la troisième partie de cet entretien – un PDF de l’intégralité de l’entretien... Lire la suite

    Le 27 septembre 2011 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • 5 août 1907 | Naissance d’Eugène Guillevic

    août 1907 Naissance d’Eugène Guillevic

    Éphéméride culturelle à rebours Le 5 août 1907 naît à Carnac, en Bretagne, Eugène Guillevic. Élevé jusqu’à l’âge de vingt ans dans la pratique du breton, sa... Lire la suite

    Le 05 août 2011 par   Angèle Paoli
    NONE, NONE
  • Parution : le N°71 de la RAL,M.

    RAL,M - Revue d'Art et de littérature, musique Nº 71 Cahiers de la RAL,M La série à l'index www.ral-m.com disponible en librairie Direction de... Lire la suite

    Le 17 mai 2011 par   Ananda
    NONE, NONE, NONE
  • Quand la poésie ne fait plus partie de la littérature

    Quand poésie fait plus partie littérature

    Par Maïa Brami  - BSCNEWS.FR / Pour la première fois en trente ans, aucun poète parmi les quarante auteurs invités au Salon du Livre de Paris, que son... Lire la suite

    Le 02 mai 2011 par   Bscnews
    NONE, NONE, NONE
  • Canisy (50) - Médiathèque : plus de 1 000 abonnés de tous âges

    Canisy (50) Médiathèque plus abonnés tous âges

    mercredi 26 janvier 2011 « Il y a aujourd'hui plus de 1 000 abonnés à la médiathèque l'Épicerie d'enfance »,annonce Chantal Poillion, la responsable de cette... Lire la suite

    Le 28 janvier 2011 par   Benard
    NONE, NONE
  • En aparté des phrases dites à mi-voix…, un hommage d'Alain Lance au poète...

    Walter Helmut Fritz, qui est décédé le 20 novembre dernier à l’âge de 81 ans, était trop peu connu en France, en dépit de quelques traductions, notamment le... Lire la suite

    Le 25 novembre 2010 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • Fraternités

    Poésie du samedi, 11 (nouvelle série) Fraternités Quand le voleur de voitures rencontre le voleur de chevaux ils mangent lentement, la sauce dans leurs assiette... Lire la suite

    Le 23 octobre 2010 par   Philippe Thomas
    NONE, NONE, NONE
  • Philippe Jaccottet reçoit le Grand Prix Schiller, à Soleure (Suisse)

    Philippe Jaccottet reçoit Grand Prix Schiller, Soleure (Suisse)

    Philippe Jaccottet fut très à l’honneur à Soleure, en Suisse, lors des Journées littéraires dont Poezibao a rendu compte (voir cet article)  Il vient en effet... Lire la suite

    Le 20 mai 2010 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • La poésie de Chloé

    Le site en construction de mon école exigeant un bac plus quinze en informatique pour configurer quoi que ce soit, je ne peux résister à publier ici la poésie d... Lire la suite

    Le 16 février 2010 par   Cetaitdemainorg
  • Anthologie permanente : Malcolm Lowry

    NULLE POÉSIE Nulle poésie à vivre là. Vous êtes ces pierres mêmes, ces bruits ceux de vos esprits. Les ferraillants tramways grondeurs et les rues qui mènent... Lire la suite

    Le 14 janvier 2010 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • D'un Même Cœur

    D'un Même Cœur

    Il fait gris. En passant boulevard Saint Michel à Paris, je jette un œil sur les bacs à rebuts de Boulinier. Geste machinal, quasi systématique... Lire la suite

    Le 06 décembre 2009 par   Pause Toujours
    NONE, NONE
  • Anthologie permanente : André Pieyre de Mandiargues

    De Jean Follain Je me suis demandé souvent Comment le simple langage Ému à peine au toucher D’un impalpable doigté Sur le plus pur clavier S’enfiévrait d’une... Lire la suite

    Le 30 septembre 2009 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • L'Académie Mallarmé : le prix de poésie 1939

    L'Académie Mallarmé prix poésie 1939

    Nous arrivons, lentement mais sûrement, à la fin de notre feuilleton mallarmo-académique. Car nous voici déjà en 1939. On se souvient que l'année précédente, le... Lire la suite

    Le 06 juillet 2009 par   Spiritus
    NONE, NONE, NONE
  • Antoine Emaz, Cambouis

    Antoine Emaz, Cambouis

    " Chaque écrivain est seul dans son corps à corps (lutte ou caresse) avec la langue. Mieux vaut le sa voir si on veut "faire poète". Mais n'en tirer aucune... Lire la suite

    Le 21 avril 2009 par   Cetaitdemainorg
    NONE, NONE, NONE
  • Le questionnaire du FFC : Lionel-Edouard Martin

    questionnaire Lionel-Edouard Martin

    Lionel-Edouard Martin est un poète et romancier français né en 1956. Jours d’été dans le Sud-Ouest est son dernier récit, l’histoire d’un couple installé en... Lire la suite

    Le 21 mars 2009 par   Fric Frac Club
  • Poezibao infos

    •mercredi 18 février 2009, Trouville-sur-Mer, Autour de Pierre Albert-Birot •vendredi 20 février, à partir de 18h30, Marseille, Ivan Messac •samedi 21 février,... Lire la suite

    Le 17 février 2009 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • Nostalgie... ou rêve éveillé ?

    Parler seul Il arrive que pour soi L’on prononce quelsques mots Seul sur cette étrange terre Alors la fleurette blanche Le caillou semblable à tous ceux du pass... Lire la suite

    Le 31 octobre 2008 par   Cameron
    NONE, NONE
  • Poezibao infos

    Deux prix : le prix Jean Follain à Sylvie Durbec le prix Apollinaire à Alain Borer dates à retenir : •vendredi 31 octobre 2008, 19 h, Marseille, lectures... Lire la suite

    Le 23 octobre 2008 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • Poezibao Hebdo n° 17

    Semaine du 8 au 14 juin 2008 Désormais, chaque samedi, en lieu & place d’un texte pour l’anthologie permanente, Poezibao propose une lettre d’information... Lire la suite

    Le 14 juin 2008 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • Quincaillerie

    Jean Follain, poète du siècle dernier, avocat et lauréat du Grand Prix de poésie de l’Académie Française, voulait "voir les choses telles qu’elles sont". Lire la suite

    Le 27 mai 2008 par   Véronique Bessard
    NONE, NONE, NONE
  • Quincaillerie

    Jean Follain, po??te du si??cle dernier, avocat et laur??at du Grand Prix de po??sie de l???Acad??mie Fran??aise, voulait "voir les choses telles qu???elles... Lire la suite

    Le 27 mai 2008 par   Véronique Bessard
    NONE, NONE, NONE
  • Un état de poésie, Jean Onimus…

    Le dimanche, c’est jour de marché. Rituel bonhomme, langueur assumée, corps bringuebalé vers les fruits de saison et les légumes du jour. Lire la suite

    Le 11 mai 2008 par   Christian Tortel
    NONE, NONE
  • C'est le 100e billet : Joyeux anniversaire Monsieur Rougerie !

    J'entoile aujourd'hui le centième billet des FEERIES INTERIEURES. Mais ce ne sont pas les bougies de mon blog que je veux souffler ici. Lire la suite

    Le 13 avril 2008 par   Spiritus
    NONE, NONE, NONE
  • Poezibao Hebdo 7

    Attention : Poezibao fait une pause, de demain dimanche 16 mars jusqu’au lundi de Pâques, 24 mars 2008. Exprimer la totale existence et les existences... Lire la suite

    Le 15 mars 2008 par   Florence Trocmé
    NONE, NONE, NONE
  • La Petite Anthologie Magnifique : le poème de René de Berval

    Petite Anthologie Magnifique poème René Berval

    René de BERVAL(1911-1986) Je ne reviendrai pas sur la vie de René de Berval dont j'ai dit le peu que je savais hier dans le billet sur l'édition japonaise de se... Lire la suite

    Le 28 février 2008 par   Spiritus
    NONE, NONE, NONE