Magazine Culture

Interview de Syan

Publié le 15 novembre 2010 par Guillaume Joubert

n712269436 9513Alors qu'il vient de sortir son premier clip avec le titre "Mona Lisa", Syan nous livre une interview exclusive. Il revient notamment sur son parcours, mais aussi sur  son premier album sorti fin 2009, qui nous livre 12 compositions chargées de poésie et autant d'invitations à la rêverie. Sur fond de sonorités acoustiques et de sonorités électro, Syan nous propose un univers original, dont on se laissera facilement emporter par ses mélodies envoûtantes, tel "Tout ce que j'oublie" et "La nouvelle aurore", que je vous invite à découvrir sans plus tarder.

Myspace : link

  Syan, j'aimerais que tu te présentes pour nous dire qui tu es et comment tu es venu à la musique ?

Je suis Auteur-compositeur-interprète. J'ai d'abord été bercé toute mon enfance par les Beatles et Brassens que mes parents écoutaient à la maison...

Aujourd'hui, par exemple, quand j'entends "Penny Lane" j'ai l'impression d'être transporté vers mon plus lointain souvenir musical et c'est à chaque fois une sensation très forte...J'ai commencé le piano à 6 ans ... et découvert Chopin à l'adolescence. C'est d'ailleurs sans doute de là que me vient le goût des mélodies. Et puis vers 17 ans, après un chagrin d'amour ( comme beaucoup de gens je crois), j'ai commencé à faire des chansons...

Tu as sorti ton premier album en novembre 2009, après avoir été remarqué par Francis Cabrel et l'association "Voix du sud" en 2007. Tu peux revenir sur cette période et son lot de rencontres ?

J'ai participé en 2007 aux rencontres d'Astaffort où j'ai passé 10 Jours avec une quinzaine d'artistes (auteurs compositeurs interprètes). J'ai aimé le principe, nous travaillions en général par petits groupes de trois avec dans chaque module une chanson qui naissait, et tout ce petit monde alternait de pièces en pièces toute la journée. Nous étions auteurs sur telle chanson, compositeurs ou interprètes sur d'autres, pour arriver au bout d'une semaine à une quarantaine de chansons. Puis une quinzaine de chansons a été sélectionnée pour le spectacle final à Astaffort. C'était la première fois que je participais à un concert composé de chansons qui avaient à peine une semaine d'existence ! J'ai adoré ce bouillonnement et cette intensité. Moi qui avais tendance à travailler tout seul auparavant, j'ai collaboré là bas avec de nombreux artistes talentueux d'univers très divers. Nous avons tous tellement aimé ça que nous prolongeons toujours l'aventure avec le collectif «Les Astapotes» qui se réunit régulièrement depuis trois ans : et la magie est toujours là ! Nous avons aujourd'hui une centaine de chansons dans notre catalogue. Six mois après ce premier stage j'ai été sélectionné par l'association "Voix du Sud" pour les "Rencontres répertoires" afin de travailler cette fois sur mon set. Entouré par deux intervenants (Jean-François Delfour et Fred Kocourek), nous avons peaufiné arrangements, mise en scène, ordre des chansons… Etape importante pour moi avec la sensation d'avoir vraiment avancé sur mon spectacle. Cette année j'ai travaillé sur différents projets d'albums d'artistes rencontrés à Astaffort. J'ai notamment écrit et composé quelques titres sur l'album d'Aurélie Cabrel qui sortira en 2011, ainsi que sur un titre d'un duo génial «Fergessen» et d'un «Chanteur mortel» Fox Kijango.

Syan Plage 2 19-01-49

Ton style dégage une vraie originalité, de qui t'inspires tu ?

Merci ! J'aime la musique, toutes les musiques. J'ai l'impression qu'avec le temps tout ce que nous entendons est emmagasiné quelque part, puis associé, sélectionné de façon inconsciente, avec une logique qui nous échappe. Et puis les hasards de la vie, les rencontres font qu'à un moment donné tout cela ressurgit sous une forme inédite. (enfin j'espère). J'aime assez l'idée de ne pas tout comprendre sur cette question et d'être le premier témoin de cette petite "étincelle" qui jaillit parfois au moment de la création. Alors évidemment, la langue, le juste choix des mots de Brassens, le français qui "sonne" chez Gainsbourg, Bashung, la couleur des harmonies, les mélodies des Beatles, de Bowie, la voix de Billy Holliday, de Bjork, les textures, les climats, les rythmiques de Radiohead de Portishead, tout ça m'inspire. Mais c'est tellement vaste !! Par contre avec le temps et une fois que les choses sont faites on peut tenter d'analyser d'où elles viennent et de comprendre le chemin parcouru. C'est un sujet passionnant !

Tu apportes un soin particulier aux sonorités, mais l'image semble avoir aussi pour toi toute son importance. Tu peux nous en dire plus ?

Je travaille depuis quelques temps avec Loïc Touzet qui a réalisé tous mes visuels et le clip de "Mona Lisa". Notre démarche sur les images est la même que celle que j'ai avec les musiciens sur la recherche sonore, l'idée étant de servir les chansons et de préciser l'univers. Là encore avec le temps tout s'éclaire progressivement.

En parlant d'image, j'aimerais que tu nous parles de ton look. Tu sembles avoir créé aussi un personnage. Si tel est le cas, qui est Syan et est ce aussi une manière de se cacher derrière ton personnage, pour sans doute échapper aussi à la réalité ?

Je souhaite que les gens après un concert aient la sensation d'avoir fait un voyage... Ce personnage qui semble débarquer d'un autre "espace temps" me permet déjà de faire ce voyage moi-même et je l’espère d'y emmener le public avec moi. Et puis c'est toujours agréable de changer de peau et effectivement d'échapper au réel.

Concernant ton album, quand as tu commencé à composer ses chansons, et comment à t'il été élaboré ?

Il a fallu 3 ans pour arriver à finaliser cet album. Tout a été réalisé chez Cyrille Peltie, dans son studio, ce qui nous a permis de prendre le temps de faire, de jeter et de refaire...

Syan live Darc 2010 (1)

Tu t'accompagnes des musiciens, Cyrille Peltier à la basse et Mike Saccoman à la batterie. Peux- tu revenir sur ta rencontre avec eux et nous les présenter ?

Cyrille est d'abord un super bassiste, mais aussi un grand "bâtisseur". Cela fait bientôt 10 ans que nous évoluons ensemble dans cette aventure et que nous construisons l'univers sonore de toutes ces chansons. Mike est arrivé pour l'album il y a un an. C'est le batteur que j'attendais ! Et puis la chemise à jabots lui va comme un gant !

Sur ton album, il y a notamment quelques collaborations, dont une chanteuse qui t'accompagne sur "Le jeu". Qui est-elle et comment est née cette collaboration ?

Clémence de la Taille était avec moi aux rencontres d'Astaffort. Nous avons chanté "Le jeu" sur un texte de Jérémie Bossone, ensemble là-bas. Je tenais à ce qu'elle chante avec moi sur l'album. En plus elle est très belle !! (rires).

J'ai aussi travaillé avec Christophe V que j'ai d'abord rencontré "virtuellement" sur internet. Je suis tombé par hasard sur ces textes, lui sur mes musiques. Nous avons fait une première chanson "les pentes aériennes" sans se rencontrer d'abord, ce qui était assez fou, et puis d'autres chansons qui sont sur l'album "Je n’suis pas Kubrick", Je Frôle" et "Marathon" que nous avons co-écrits.

Ton style est bien différent de ce que l'on peut entendre ici et là, et c'est tout à ton honneur. Sais-tu qui est ton public ?

Il est sans doute différent ! (rires).

On retrouve aussi quelques influences orientales sur un titre comme "où va- t - elle". Est ce aussi pour marquer une certaine ouverture musicale ?

Ce n’était pas un calcul de ma part. Simplement je suis parti sur une mélodie "arabisante" par envie, ça coulait de source.

On relève sur l'album, une chanson, sur laquelle tu y parles de ta ville, Châteauroux. Es tu fidèle à tes racines ?

Au départ c'est un sketch de Pierre Dac et Francis Blanche. Pierre Dac joue un mage indien, Francis Blanche lui demande d'où il vient en Inde, et Pierre Dac répond : "de Châteauroux, dans L'Inde !" Et puis Châteauroux est une petite ville de province qui n'a pas vraiment une image très dynamique. Je trouvais amusant de prendre un angle un peu décalé avec un type qui se balade dans cette ville et qui a tout d'un coup l'impression d'être en Inde.

Ton univers invite à la rêverie, à la poésie…Mais si tu avais un coup de gueule à partager, ce serait quoi là ?

L'absence de rêve, le manque de poésie.

SYAN (2) 19-01-49 2

Mona Lisa, c'est ton premier clip, tu peux nous en dire plus sur ce clip, sur sa création, ses collaborations ... et y'en a- t-il d'autres de prévus ?

Ce clip a été réalisé par Loic Touzet avec une caméra sténopé qui offre un grain très particulier entre l'image et la peinture, et qui correspond bien je crois à l'ambiance impressionniste de cette chanson. Nous avons eu très chaud cet été en haut de ce tumulus gallo-romain qui fût le décor de notre "jardin suspendu", mais nous sommes allés au bout de cette belle aventure avec une grande joie. Aujourd'hui c'est une belle surprise de voir l'accueil favorable des gens pour ce clip. Oui nous avons plein d'idées pour la suite.....

Où pourra- t-on te voir prochainement ?

Je serai au "3 Orfèvres" le 23 Décembre à Tours...et nous préparons en ce moment une tournée pour 2011.

Sais tu déjà au jour d'aujourd'hui ce que nous réserve l'après premier album ?

Il a fallu un peu de temps pour digérer l'album...j'ai entre temps écrit pour d'autres. J'avais un peu de mal à refaire des chansons pour moi. Et depuis peu ça revient miraculeusement !! Difficile pour l'instant de définir une direction globale d' un futur album. Disons que j'ai l'impression d'aller maintenant vers des choses peut être plus rythmiques, plus dansantes, dans la légèreté, l'ironie...à suivre. Pour l'instant l'objectif pour 2011 étant de diffuser le plus largement cet album et de le jouer en live 

Je te remercie pour ta disponibilité, à très bientôt, en concert j'espère. Je te laisse en tout cas le mot de la fin :

Merci Guillaume !! J'ai pris beaucoup de plaisir à répondre à tes questions. C'est pour moi finalement une occasion de faire le point sur tout ça et c'est agréable.

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Interview // Reno

    Interview Reno

    Crédit photo: Laurent BailletC’est sur le Bateau El Alamein, au pied la BNF à Paris, que le groupe Reno m’a reçu pour ce qui allait être leur toute 1ère... Lire la suite

    Par  Letrockruleradio
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Interview // Moriarty

    Interview Moriarty

    Crédit photo: Le HibooTêtes d’affiche du Festival de Marne et à l’aube d’une tournée automnale des plus chargées, le groupe Moriarty nous accorde quelques... Lire la suite

    Par  Letrockruleradio
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Interview // Tahin

    Interview Tahin

    Crédit photo: Magali AntoineAvec Pristine, 1er EP sorti en juin dernier, le groupe Tahin débarque sur les scènes françaises en quête de reconnaissance. Lire la suite

    Par  Letrockruleradio
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • NLF3 : Interview, Chronique & Mixtape

    NLF3 Interview, Chronique Mixtape

    Prohibition. Un nom martial, anguleux, à l’image d’une musique dense et revêche. Un son hardcore comme on en faisait au début des années quatre-vingt-dix, de... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • Dj / Rebolledo - Interview

    Rebolledo Interview

    Il y a quelques jours, je lisais un article sur Superpitcher, qui parlait de Rebolledo comme l'homme du moment! J'ai donc décidé de contacter Kompakt... Lire la suite

    Par  Djaroy
    CULTURE, MUSIQUE
  • Nous vivons dans une Belgique merveilleuse

    Nous vivons dans Belgique merveilleuse

    . La richesse de notre pays s’étale partout, même à la Coupe du Monde de football dont nous serons assurément les champions. Chez nous, le bonheur est... Lire la suite

    Il y a 12 heures, 4 minutes par   Réverbères
    SOCIÉTÉ
  • Envizage conçoit un vrai robo-conseiller

    Envizage conçoit vrai robo-conseiller

    En quelques années, les plates-formes d'investissement automatisé se sont multipliées, mais aucune d'entre elles ne mérite réellement le qualificatif de... Lire la suite

    Il y a 12 heures, 12 minutes par   Patriceb
    FINANCES

A propos de l’auteur


Guillaume Joubert 6189 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines