Magazine Info Locale

Une semaine follement jazzie au Mandala

Publié le 16 novembre 2010 par Toulouseblog

Dès mercredi soir, le Mandala débute sa semaine follement jazz avec "Jazzy Cool Big Band", bien d'autres suivront la tendance : programme complet, ici.

Let's Jazz ! Le Madala est complètement jazz cette semaine avec plusieurs groupes à la gloire de cette musique : Jazzy Cool big Band, "Herbie Hancock et le funk" avec Ferdinand Doumerc et Trio Enchant(i)er. Ce n'est pas tout. On retrouvera aussi samedi soir, une fanfare balkanique sous les traits de "Fanfare P4" et leurs musiques traditionnelles et populaires venues de Bulgarie, Macédoine, Grèce ou encore de Turquie.

>Mercredi 17 novembre à 21h : Jazzy Cool Big Band
Le « Jazzy Cool Big Band – Brass, Saxes & Rhythm Combination » est un « Powerplay Big Band » qui allie travail de précision pour les sections de cuivres et de sax avec une grande liberté des musiciens dans les chorus, le tout sur une rythmique « ciselée » avec un groove à faire bouger les hanches les plus « récalcitrantes » ! Au programme, du Jazz, Jazz-Rock, du Funk, de la Fusion, du Blues, du Swing et quelques bouillants « Horn Electro Inlays » pour les morceaux les plus chauds !!    
    
>Jeudi 18 novembre à 20h30 : "Herbie Hancock et le funk" avec Ferdinand Doumerc
Dès ses premiers tubes (Cantaloupe Island, Watermelon man), Herbie Hancock développe une approche clairement dansante, influencée par le rythm’n blues. Il est l’un des pianistes les plus modernes et pourtant, il ne renie pas son amour du groove. Toute sa carrière, Hancock mêlera ses expérimentations d’avant-garde et ses envies de grand succès populaire. Ce soir sera mis en lumière le lien qui a toujours existé entre le pianiste surdoué et cette musique du ghetto qu’est le funk. Cela ira du hard bop des années 60 aux grooves psychédéliques de Mwandishi, des hommages au funk et des collaborations avec des figures comme Stevie Wonder ou Quincy Jones à la parenthèse disco et au hip hop de Rock it. Ferdinand Doumerc et les 4 musiciens qui l’entourent illustreront l’importance de la technologie dans l’approche musicale de Hancock, faisant la part belle à la période dorée des Headhunters, icônes du jazz funk dont Herbie Hancock invente les codes et fait naître des héros. Ils dissèqueront également les grooves félins et les modes de jeux innovants de cette période dont ils resitueront le contexte, tant dans l’histoire de Herbie que dans le son de ses contemporains.    
    
>Vendredi 19 novembre à 21h : TRio Enchant(i)er

Animés par une volonté commune d’accorder leurs inspirations musicales, Grégory, Manu et Olivier se réunissent et créent « TRio Enchant(i)er » en 2008. Par sa formule saxophone/guitare/batterie, ce trio propose un univers sonore particulier. En effet, motivée par la possibilité de construire et de rechercher sur l’instant, cette formation trio ouvre des libertés musicales quant aux choix harmoniques ou à la gestion de l’espace sonore. Celui-ci pourra alors traiter d’atmosphères planantes douces-amères, ou au contraire suggérer des ambiances rock-ailleuses voire « tractopulsées » avant-gardistes. Le nom du trio est évocateur de sa manière de jouer sur scène. La prise de risques par le biais d’improvisations totales - articulations des thèmes originaux - peut aboutir à un chantier total. La musique qui en émane pourra transporter l’auditeur. Le spectateur est averti : le tout se jouera sans filet, ni casque de sécurité. Ainsi, au travers d’influences différentes piochées dans le rock, le jazz, les musiques traditionnelles et amplifiées, « TRio Enchant(i)er » cimente son identité : en béton armé. Le projet de ce trio tient en deux notions : l’écoute et l’échange. ’où une motivation à partager leur musique et faire réagir l’auditeur. Par ailleurs, dans un souci de transversalité et de rencontre avec d’autres formes d’expressions artistiques et fort de son identité, Trio Enchant(i)er envisage dans un futur proche de collaborer avec des invités musiciens, danseurs, vidéastes, peintres…
    
Samedi 20 novembre à 21h : Fanfare P4
Empruntant à des répertoires traditionnels et populaires venus de Bulgarie, Macédoine, Grèce, Turquie, Klezmerie, Tziganie…, les arrangements originaux des P4 revisitent le style Balkan avec humour et dérision tout en gardant la vivacité et le culot de cette musique. La fanfare P4 a rapidement cherché à utiliser la scène comme un moyen d’expression pluridisciplinaire, intégrant la danseuse Alice Alban Zapata (la musique prenant alors corps et âme sous le charme de chorégraphies orientales et kathak) et multipliant les expériences avec les arts du cirque. Musiques traditionnelles, prises de parole improvisées, danse, entrent en ébullition dans cet alambic mystérieux qui donne une eau de vie fraîche et parfumée digne d’abreuver les grands bals populaires.  

Aller plus loin...
Agenda concerts au Mandala
Agenda concerts à Toulouse



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toulouseblog 2132 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine