Magazine Cinéma

Jean-Pierre Melville revisité

Par Mickabenda @judaicine

judaicine-Riffes pour MelvilleLa rétrospective Jean-Pierre Melville au cinéma Jean-Vigo de Gennevilliers, en 2008, fut le point de départ d’un ouvrage collectif sur le cinéaste.

Riffs pour Melville, dirigé par Jacques Deniel et Pierre Gabaston propose de découvrir une vingtaine d’approches originales de cette oeuvre trop brève (treize longs métrages à peine).
Signalons, entre autres, la contribution de Jacques Mandelbaum. De Grumbach à Melville. L’hypothèque juive.
On se souvient des deux pages que Claude Lanzmann consacre à Melville dans son Lièvre de Patagonie, où il révèle l’intérêt de l’auteur de L’Armée des ombres pour Pourquoi Israël.

À cet égard, Jacques Mandelbaum s’étonne que les exégètes ne se soient jamais penchés sur la question des origines du réalisateur, né Jean-Pierre Grumbach, cible du projet génocidaire nazi.
« Il n’y a pas un film de Melville où le personnage principal ne s’abîme, tôt ou tard, dans son propre reflet », écrit Mandelbaum, qui décrypte dans cette incontournable scène du miroir le « vertige d’une identité devenue indiscernable, obscurcie par la duplicité, brouillée par la clandestinité, affolée par la fuite en avant ».
Sa démonstration est troublante, qui cerne le juif, sa métamorphose, sa conversion, ou une allusion à l’étoile jaune dans tous les films jusqu’au Deuxième Souffle, où une étoile à six branches apparaît, et où l’on voit un sigle blanc en forme d’étoile sur les wagons du train de marchandises par lequel Gu (Lino Ventura) commence sa cavale.

Riffs pour Melville

Auteur : Jacques Deniel | Pierre Gabaston
Editeur : Yellow now, Crisnée, Belgique
Collection : Côté cinéma
Prix : 22.00 €
Sorti le : 24/10/2010


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mickabenda 17549 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines