Magazine Concerts & Festivals

Fabiola... quand l'amour bascule !!!

Publié le 16 novembre 2010 par Yannpapas
Aujourd'hui, sort au Québec le deuxième album de Fabiola Toupin, Quand l'Amour Bascule. En ce qui me concerne, je l'ai reçu lundi dernier, par la poste, en provenance Fabiola... quand l'amour bascule !!!directe de Trois-Rivières. Je l'avais commandé il y a déjà longtemps, en pré-vente, pour encourager Fabi, que j'aime beaucoup, dans la production de ce disque.
Aucune vidéo n'est encore disponible mais vous pouvez écouter un premier extrait de l'album, Le Vent, sur le site Internet de Fabiola.
Je souhaite profiter de la sortie de ce bel album pour faire un article sur la talentueuse Fabiola. Je sais, j'en ai déjà fait un en février dernier... et bien, Fabiola... quand l'amour bascule !!!ce n'est pas grave, j'en fais un autre. Après tout, c'est mon blogue et je fais ce que je veux. Et puis, Fabiola le mérite bien.
Avant de vous parler de l'album, j'ai envie de reprendre la chronologie de "mon histoire" avec Fabi. J'ai mis des guillemets car "histoire" est un bien grand mot étant donné que je n'ai croisé Fabiola que quelques fois. Mais ces quelques fois là ont été marquantes !
Comme le jour où je l'ai découverte, sur la scène du FestiVoix. C'était un samedi soir étoilé, le 4 juillet 2009 et Fabiola était un astre de plus dans la nuit trifluvienne :

J'en ai encore des frissons !!!
CeFabiola... quand l'amour bascule !!! soir là, après le spectacle, j'avais eu la chance de croiser Fabiola au Zenob, bar bien sympa de Trois-Rivières, et de discuter un peu avec elle. Une bien bonne soirée...
Deuxième épisode, le 19 février de cette année. Je fêtais le premier anniversaire de mon blogue et pour l'occasion, j'avais adapté la fameuse chanson de Charlebois, Je reviendrai à Montréal. Sous ma plume, elle était devenue Je reviendrai à Trois-Rivières.
Je l'avais faite passer quelques temps avant, pour rigoler, à mes amis du FestiVoix. Le jour de cet anniversaire, ils ont eu la gentillesse de me consacrer un article sur le blogue du festival et surtout, de me faire une sacrée surprise, avec l'aide de Fabiola :

Que dire ? Si ce n'est que j'étais aux anges...
Troisième épisode, le FestiVoix 2010. Je décide, avec l'appui de mes potes de l'organisation, de créer une chronique vidéo quotidienne intitulée "Un français squatte au FestiVoix". Le principe est simple, faire croire à des trifluviens gravitant autour du FestiVoix que je souhaite rester à Trois-Rivières et que je cherche un toit, un(e) job et une nana.
La première personne que j'essaie de squatter, c'est Fabiola, bien sûr ! Et ça donne ça :

Bon, OK, elle refuse de m'épouser... mais elle est super sympa tout de même. Et cette capsule reste la meilleure de ma série Fabiola... quand l'amour bascule !!!(vous pouvez toutes les revoir ici).
Fabiola était impliquée dans plusieurs spectacles du FestiVoix 2010. J'ai donc eu l'occasion de la revoir et surtout de l'entendre.
Elle participait au concert sur les plus grands succès des crooners, avec André Veilleux, Michel Letarte et Valérie Carpentier, accompagnés du grand orchestre de la Mauricie.
Ce soir là, elle m'a encore fait frissonner en interprétant une magnifique chanson de Ferrat, C'est beau la vie :

Quelques jours plus tard, sur cette même scène des Ursulines, Fabiola se produisait à nouveau dans le cadre d'une rétrospective des comédies musicales ayant marqué l'histoire du Collège Marie-de-l'Incarnation, dont elle était élève.
J'aime particulièrement son interprétation de J'avais rêvé d'une autre vie, extraite des Misérables :

J'écoute le dernier album de Fabiola depuis dix jours maintenant et je regrette de ne pouvoir vous en passer quelques extraits car il y a plusieurs chansons que je trouve vraiment superbes. J'aime particulièrement Neige, Attends-moi, Parfois ou encore Le Vent.
Quand l'amour bascule fait partie, pour moi, de ces albums qu'on n'apprécie pas pleinement à la première écoute mais qu'il faut remettre dans le mange-disque plusieurs fois pour en percevoir le meilleur. Après, c'est foutu, on est accro, on ne peut plus s'en passer...
Finalement, Fabiola... quand l'amour bascule !!!cet album de Fabiola me fait un peu la même impression que celui de Fred Pellerin, Silence, que j'ai mis quelque temps à apprécier et qui est finalement le disque que j'écoute le plus depuis cet été. Je rappelle d'ailleurs, pour ceux qui seraient passer à côté de l'info, que Silence a obtenu le Félix de l'Album Folk contemporain de l'année, la semaine dernière au Gala de l'ADISQ.
Je souhaite autant de succès à l'album de Fabiola.
Et puis, cerise sur le gâteau, comme tous les fans qui ont commandé Quand l'amour bascule avant sa sortie, j'ai eu droit à une super dédicace de la main de la belle Fabi : "Yann, Merci de ta solidarité, en espérant se voir bientôt !".
Moi aussi, j'espère qu'on se verra bientôt Fabiola. Félicitations pour ton album !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yannpapas 1906 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte