Magazine Cinéma

L'Enfer des Loups

Publié le 16 novembre 2010 par Olivier Walmacq

enfer_des_loups

genre: épouvante, horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 2004
durée: 1h35

l'histoire: Au XIXème siècle, en Espagne, des cadavres mutilés sont retrouvés. Pour la justice, la liste des victimes commence à s'allonger considérablement, laissant penser qu'il ne s'agit pas de l'oeuvre d'une simple meute de loups comme le pensent les villageois.

la critique de Eelsoliver:

Attention à ne pas confondre avec le Pacte des Loups ! Tel est l'avertissement nécessaire pour apprécier l'Enfer des Loups, réalisé par Marco Plaza, et sorti dans un relatif anonymat en 2004.
De plus, le thème est plus ou moins similaire. Au XIXème siècle, en Espagne, une bête sanguinaire s'attaque à des villageois. Jusque-là, l'enfer des loups fait évidemment penser au film de Christophe Gans.

Pourtant, le film de Marco Plaza est très différent et il serait dommage d'effectuer une comparaison. Ici, on nage en plein film d'épouvante, dont la tonalité très sombre n'est pas sans rappeler quelques oeuvres cinématographiques produites par la Hammer.
Rien à redire au niveau de la mise en scène qui a le mérite d'instaurer une atmosphère glauque et de tension.

On sent donc un travail sérieux et un soin particulier apporté aux décors et à la photographie. Même chose pour les acteurs, totalement investis dans ce film.
L'enfer des loups possède donc de nombreuses qualités. Pourtant, le film de Marco Plaza risque d'en dérouter plus d'un. C'est à la fois le défaut et l'atout du film.

Ici, Marco Plaza joue la carte du mystère. Pour cela, le film établit habilement un lien entre l'homme et le loup. Ainsi, on nage en plein mythe du loup-garou.
Le réalisateur pose donc plusieurs questions sur son personnage meurtrier et énigmatique: est-il un homme qui se transforme en loup ? Ou un loup qui se transforme en homme ?
Malheureusement, ces deux questions restent un peu en suspens, ce qui risque de désarçonner la plupart d'entre vous. Pourtant, il serait franchement dommage de passer à côté de ce film d'épouvante de qualité.

Note: 14.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines