Magazine Autres sports

Le top 10 6VB: les plus grandes rivalités

Publié le 20 novembre 2010 par Sixverges
Le top 10 6VB: les plus grandes rivalitésJR nous donne sa liste des riclaités les plus tenaces de l'histoire de la NFL...
Vikings – Packers, Colts – Patriots, Giants – Eagles et même Chargers – Broncos, il n’y a pas à dire, les matchs vedettes de la semaine devraient nous offrir du bon football. Et comme de grandes rivalités opposent les belligérants de ces 4 affrontements, nous pouvons être certains que les équipes hausseront l’intensité d’un cran pour l’occasion. En effet, peu importe le sport, rien ne génère les passions comme une bonne rivalité qui dure depuis des décennies. Proximité géographique, historique entre les villes ou les clubs, affrontements en éliminatoires ou simple fait d’être dans la même division, toutes les raisons sont bonnes et les rivalités abondent dans la NFL. Voici les 10 plus intenses.
10 ) Browns - Steelers : Présentement, la rivalité entre les Bengals et les Steelers est plus intense, surtout en raison de la perpétuelle incompétence de Cleveland et de la blessure causée (volontairement?) à Carson Palmer par Kimo Von Oelhoffin des Steelers lors d'un match éliminatoire en 2005. Mais historiquement, avec 117 affrontements entre eux, les Browns l’emportent comme rival principal de l’Ohio pour Pittsburgh. C’est vraiment une rivalité en 2 temps, d’abord largement dominée par Cleveland dans les années 50 et 60 et à l’avantage marqué des Steelers depuis. En fait, seules les années 80 ont été partagées également. S’ajoute à cela le fait que ces 2 villes de cols bleus, de tailles comparables au cœur du passé industriel des USA ne sont séparées que par 200 km. Il y a quand même du respect entre ces communautés, les fans des Steelers ayant arboré des rubans orange lors d’un match entre les 2 équipes à Pittsburgh suivant l’annonce de l’intention d’Art Modell de déménager les Browns en 1995.
Match mémorable : La fin de la dynastie de la ville de l’acier combiné au retour du bon football au nord de l’Ohio vers la fin des années 70, début 80 a donné lieu à de bonnes batailles de coqs. Mais le dernier duel en séries entre ces 2 formations, le 29 décembre 2002 demeure un classique. En retard 24-7 au 3e quart, Tommy Maddox (oui, oui Tommy Maddox) a orchestré une des belles remontées de l’histoire des séries qui s’est finalement conclue par une victoire de 36-33 de Pittsburgh. A noter que le touché gagnant des Steelers fut inscrit par un RB nommé Chris Fuamatu Ma’afala, un nom pour le moins spectaculaire.
9 ) Cowboys – 49 ers : Une rivalité n’a pas besoin d’être intra-division. Elle peut aussi se créer par des affrontements répétés en séries. Les Cowboys contre les Steelers dans les années 70, Browns-Broncos des années 80, et cette féroce rivalité qui a marqué le début des années 90 dans la NFC, les Cowboys contre les Niners. Menés par l’immortel Joe Montana, San Fran a complètement dominé les rencontres entre les 2 équipes dans les années 80, mais l’émergence des triplets (Troy Aikman, Emmitt Smith et Michael Irwin) à Dallas a propulsé les Cowboys vers le sommet. De 1992 à 1994, ces équipes se sont affrontées 3 années consécutives en séries, le gagnant de ces rencontres (2-1 Cowboys) remportant le Super Bowl chaque fois. Des gestes comme la défection de Deon Sanders de SF vers Dallas et la célébration de Terrell Owens sur l’étoile du Cowboys Stadium ont contribué à jeter l’huile nécessaire sur le feu pour garder vivante cette rivalité, même si elle est plus discrète aujourd’hui. N’empêche qu’avec ces 2 formations mythiques, ça ne prendrait qu’une petite étincelle pour repartir le brasier.
Match mémorable : Les rencontres éliminatoires du début des années 90 ont généré un fort intérêt, mais le match qui a marqué cette rivalité est survenu lors du championnat de la NFC en 1981. Montana vers Dwight Clark pour le touché, « the Catch ». Tirant de l’arrière 27-21 avec 5 minutes au match, Montana amorça une séquence de 12 jeux couvrant 89 verges qui a culminé avec ce mémorable attrapé propulsant SF au Super Bowl. La légende de Montana venait de naître, tout comme la rivalité Cowboys – 49ers.
8 ) Vikings - Packers : Cette fin de semaine, ces 2 rivaux de la NFC Nord s’affronteront pour la 100e fois. Ennemis par la géographie (les 2 états sont voisins et les 2 villes séparées par environ 400 km seulement), ces 2 formations se sont affrontées pour la première fois en 1961. Si les Packers ont remporté le premier duel, la rivalité a toujours été serrée comme le démontre la fiche globale de 50-48-1 en faveur de Green Bay. Cette tendance se maintient alors que 14 des 17 derniers affrontements entre ces 2 équipes ont été décidés par 7 points ou moins. Détail surprenant, ces 2 adversaires ne se sont affrontés qu’une fois en séries, à l’avantage des Vikings en 2004, un match rendu célèbre par le Moon de Randy Moss dans la zone de buts.
Match mémorable : Bien sûr, il est impossible de parler de cette rivalité sans parler du Brett, figure emblématique des Packers pendant plus de 15 ans qui a trahi le Wisconsin au grand complet en se drapant de mauve depuis 2 ans. Peu de matchs de football ont généré plus d’intérêt que la première visite à Lambeau Field du # 4 sous des couleurs ennemies le 1er novembre 2009. Accueilli par un concert de hués, Favre s’est chargé de mettre ça dans les dents de ses anciens partisans en lançant 4 passes de TD pour mener sa nouvelle équipe à la victoire.
7 ) Raiders – Chiefs : J’ai déjà écrit sur cette rivalité en pleine renaissance plus tôt cette saison. Pour le match mémorable, disons que la bagarre générale qui fait changer un règlement du jeu dans les années 70 est difficile à battre.
6 ) Giants – Eagles : Les « mangeux » de caviar de Manhattan contre les barbares de Philly, ça ne peut pas ne pas fonctionner comme rivalité. Dans la très médiatisée NFC Est en plus, ça ne peut qu’être amplifié. Cette rivalité ne manque pas de moments forts, pour les 2 équipes et ce à toutes les époques. Du plaqué de Chuck Bednarik sur Frank Gifford (pjhoto qui coiffe cet article) au dégagement de 92 verges de Randall Cunningham en passant par les sacks de L.T., ils sont tous recensés sur le blogue du NY Times, the Fifth down qui retrace 10 moments marquants de cette passionnante rivalité.
Match mémorable : Le miracle aux Meadowlands. Peut être la plus grosse gaffe de l’histoire du football, ce match est plutôt à oublier si vous êtes un partisan des G-Men. Remarquez que la décision d’y aller par la course plutôt que de mettre le genou au sol reflète bien la médiocrité qui animait les Giants de l’époque. Les intéressés n’ont qu’à lire et visionner le # 2 du lien ci-dessus pour plus de détails.
5 ) Jets – Dolphins : Actuellement, la rivalité New York-Boston entre les Pats et les Jets est plus intense (un gros merci au Spygate), mais les confrontations entre les Jets et les Dolphins ont plus d’histoire. Ces équipes s’affrontent 2 fois par année depuis les débuts de Miami dans la défunte AFL en 1966. De Joe Namath à la dynastie floridienne du début des années 70 puis du Mud Bowl à Dan Marino et sa mémorable feinte en passant par les affrontements classiques à la télé nationale, les rencontres Dolphins-Jets ont passionné des amateurs de football de plusieurs générations. A l’exception de la domination des Bills au début des années 90 et des Pats dans les années 2000, ces 2 formations se sont souvent battues pour le titre de l’AFC Est, ce qui donne une rivalité équilibrée menée 47-42-1 par le NYJ.
Match mémorable : Leur seule rencontre éliminatoire en 1982, surnommée le Mud Bowl à certainement contribuer à attiser la rivalité, New York blâmant Miami d’avoir intentionnellement laissé le terrain en mauvaise condition pour les désavantager. Mais le match le plus mémorable entre ces 2 rivaux a eu lieu le 23 octobre 2000, en plein Monday Night Football. Tirant de l’arrière 30-7 au 4e quart, les verts menés par l’éternel Vinnie Testaverde ont entrepris une irrésistible remontée, créant l’égalité 37-37 avec 42 secondes au cadran avant de l’emporter en prolongation. En 2002, les amateurs ont voté ce classique meilleur match à n’avoir jamais été présenté au MNF.
4 ) Steelers – Ravens : Si les rivalités plus historiques des Steelers sont contre leurs rivaux de l’Ohio, celle développée avec les Ravens depuis 1996 n’est tout de même pas banale. Ces 2 équipes aux styles semblables règnent sur l’AFC Nord depuis une dizaine d’années et nous ont offert des duels de « smashmouth  football » comme on les aime depuis l’arrivée des Ratbirds au Maryland. Des guerres de tranchées avec 2 défensives dominantes, des contacts solides et déjà 2 duels en séries sont les faits saillants d’une des meilleures confrontations actuelles dans la NFL.
Match mémorable : Il faudra probablement parler des 3 affrontements de l’année 2008 qui ont propulsés cette rivalité vers de nouveaux sommets. Le 2e match de saison régulière entre les 2 clubs avait donné le ton : une bataille défensive remportée 16-13 par Pittsburgh sur un TD controversé. La table était mise pour un affrontement en séries, avec une place au Super Bowl à l’enjeu. Et Pittsburgh a continué sa domination aux dépends de Joe Flacco remportant un match pour hommes 23-14. Personne ne sera surpris d’apprendre que c’est Troy Polamalu qui a scellé l’issue du match avec un Pick 6 tard au dernier quart.
3 ) Colts – Patriots : Bizarrement, ces 2 équipes ont été rivaux de division entre 1970 et 2001, mais malgré 2 confrontations par année, le jello n’a jamais réellement pris. Il faut dire que la pochitude commune était souvent au rendez-vous. C’est plutôt la domination de l’AFC par ces 2 formations dans les années 2000 qui a mis le feu aux poudres et a fait de ce match, LE moment fort d’une année de football. Depuis 2003, ces équipes se sont affrontées 10 fois (5-5), dont 3 fois en séries. Pour montrer leur domination sur la AFC suffit de penser au match du 4 novembre 2007, alors que les 2 équipes étaient invaincues au moment d’entreprendre la rencontre. Dans ces duels, le football est toujours de qualité et les moments marquants ne manquent pas. En espérant avoir droit à cette rivalité encore longtemps…
Match mémorable : Difficile d’en choisir seulement un, ils le sont tous. Le « goal line stand » des Pats en 2003 ou la décision de Belichick d’y aller sur un 4 et 2 pourraient faire l’affaire, mais j’irai avec la dernière rencontre éliminatoire entre les 2 équipes lors du championnat de conférence en 2007. Les Pats semblaient en voie de poursuivre leur domination contre Peyton Manning en séries prenant les devants 21-3 en première demie. Mais Indy est revenu avec une deuxième demie d’enfer, concrétisée par le TD gagnant de Joseph Addai à une minute de la fin pour l’emporter 38-34, en route vers le seul titre du Super Bowl du QB des Colts.
2 ) Bears – Packers : La plus ancienne rivalité de football existe depuis 1921 et est vieille de 180 matchs (92-82-6 en faveur des Bears). L’Illinois contre le Wisconsin, ce sont des ennemis naturels et c’est d’ailleurs de cette haine entre les 2 états voisins que vient la tradition de porter une tête de fromage dans les gradins du Lambeau Field. Les gens de l’Illinois surnommant en dérision les habitants du Wisconsin les Cheese Heads, ceux-ci décidèrent d’adopter le surnom plutôt que de s’en offusquer. Les équipes évoluant dans 2 des stades les plus mémorables du football (Lambeau Field et Soldier Field), cette rivalité nous retourne inévitablement aux racines du sport. Il n’y a pas d’amour entre ces équipes, dès le premier match les opposant, un joueur de Green Bay a eu le nez cassé par un sucker punch et les premiers joueurs de football expulsés pour s’être battus l’ont été dans un match Bears-Packers. Les bons sentiments ne sont jamais revenus par la suite…
Match mémorable : Incroyablement, ces 2 formations ne se sont affrontées qu’une seule fois en séries. C’était en 1941, en pleine 2e guerre mondiale, seulement 7 jours après le bombardement de Pearl Harbour par les Japonais. On comprend donc que la signification du match, remporté facilement par Chicago dépassait largement le football.
1 ) Cowboys – Redskins : Impossible de ne pas nominer une rivalité de la NFC Est au premier rang n’est-ce-pas? Toutes pourraient être listées, mais la rivalité entre Dallas et Washington est la plus intense de toutes. Ces rivaux de division cumulent 8 Super Bowls et 31 titres de division entre eux, donc disons qu’ils se sont affrontés souvent dans des matchs importants. En fait, la naissance même des Cowboys fut menacée par le proprio de Washington dans les années 60, et ce fut le début d’une rivalité haineuse qui a même vu les fans de Dallas déverser des dindes sur le terrain des Redskins! C’est un peu plus calme de nos jours, mais entre les années 60 et 90, aucune rivalité n’était plus intense que celle entre ces 2 clubs.
Match mémorable : Les remontées dramatiques furent nombreuses entre ces 2 équipes et elles sont aussi la marque de commerce de Roger Staubach, le légendaire QB des Cowboys. En 1979, avec les séries dans la mire pour les 2 belligérants, Staubach lança 2 passes de TD dans les 2 dernières minutes de la rencontre pour propulser les Cowboys vers un gain de 35-34 contre les Peaux Rouges, ce qui élimina Washington de la course aux séries.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines