Magazine Afrique

Etats généraux du sport : Le sport camerounais se remet en question

Publié le 22 novembre 2010 par 237online @237online

Écrit par Mutations   

Lundi, 22 Novembre 2010 15:36

ééèééééàéééééàéèè«
La première édition de ses états généraux s'est ouverte hier à Yaoundé.
Plus de 500 acteurs sportifs, civils et institutionnels prennent part depuis hier aux états généraux du sport organisés à Yaoundé. Pendant trois jours, les participants devront diagnostiquer et trouver des solutions aux nombreux problèmes dont fait face le sport au Cameroun. C'est ainsi que pour ces premières assises du sport les travaux vont porter sur «La redynamisation du Sport et de l'Education Physique au Cameroun» Un thème mobilisateur choisi «à dessein» dans la mesure où selon le ministre des Sports et de l'éducation physique (Minsep), Michel Zoah, il évoque «un passé généreux, un présent de crise et il projette un avenir d'efforts et d'espoir».
Pour mémoire au plan mondial, l'on citera par exemple la double médaille d'or au triple saut de Françoise Mbango en 2004 et 2008, une autre en or en football à Sydney 2000 ou encore celle en argent de Joseph Bessala de regrettée mémoire à Mexico 1968. Sur le plan continental l'on évoquera les exploits du Cameroun en football en 1965, 1971, 1975, 1979, 1980 ainsi que les quatre Coupes d'Afrique.

Des moments de fierté qui ont marqué la vie sportive du Cameroun suivis d'échecs dont le pire souvenir de tous selon le Minsep est la sortie prématurée des Lions Indomptables de football à l'unique Coupe du Monde de football disputée en terre Africaine.
On parlera aussi de crises récurrentes et dysfonctionnement qui depuis une dizaine d'années animent les relations entre les fédérations et le Minsep notamment les relations avec la fédération camerounaise de football, les crises entre les fédérations elles-mêmes, ainsi qu'avec les clubs. Une situation qui a entraîné «des conséquences néfastes sur le développement des Sports au Cameroun» a déclaré le ministre dans son discours d'ouverture des travaux.
Du point de vue de l'enseignement et de la pratique de l'Education Physique le secteur bat de l'aile. Ceci se vérifie par l'absence ou l'insuffisance des enseignants dans les écoles, les lycées, les collèges et les universités. De même qu'à travers la «frustration des personnels dont les problèmes liés à leur statut juridique sont récurrents et non solutionnés, etc» a observé Michel Zoah. Il s'agit donc d'un moment de mise en question pour le sport camerounais.

A la fin des travaux, est attendue une série de propositions concrètes, assorties d'un plan d'action ou de mise en œuvre pratique qui vont permettre un «ragaillardissement de notre sport et de notre éducation physique». Au plan stratégique ces états généraux entendent élaborer un projet de réforme de l'administration du sport dans le sens d'une plus grande décentralisation ; proposer des mécanismes de financement du sport par le recours aux subventions privées et publiques, et aussi à l'autofinancement.
Sont également attendues des recommandations et des résolutions sur la formation des joueurs, le professionnalisme, l'arbitrage, les entraîneurs de haut niveau au double plan national et international. Toutes choses qui devront découler des travaux en atelier et qui vont aider à la redynamisation urgente «de votre mouvement sportif et d'une promotion optimale de l'Education physique» comme va le souhaiter le Minsep.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines