Magazine Entreprise

Remaniement : beaucoup de bruit pour rien ?

Publié le 22 novembre 2010 par Edelit @TransacEDHEC

Les sorties médiatisées de Borloo et Kouchner.

Le remaniement ministériel était fortement attendu compte tenu de son annonce cet été et de la réforme des retraites marquant la fin du gouvernement Fillon II, mais sans grande surprise, l’actuel premier ministre a été reconduit dans ses fonctions. L’Élysée voulait ainsi «rassembler toutes les familles de la droite». Le virage à droite a donc conclut la fin de l’ouverture au centre, qui dans les faits s’est traduit mardi dernier par l’éviction de Kouchner et la sortie du gouvernement de Borloo – alors même que quelques semaines auparavant semblait en bonne position derrière Fillon au poste de premier ministre… Borloo avait toujours représenté ce concept de gouvernement ouvert et élargit, mais après la médiatisation de débats sur l’identité nationale, le « problème » Roms, la déchéance de nationalité, son départ et un recentrage sur les anciens électeurs du RPR était presque évident.

Fillon, inévitable ?

Tous les partisans se sont félicités de la reconduction de Fillon à son poste. L’enjeu est ici de taille pour Sarkozy. Alors que les sondages lui donnent environ 30% d’opinion favorable, Fillon se voit attribué 42% la semaine dernière. De plus c’est ce dernier qui apparait comme le grand gagnant du remaniement. Alors qu’il apparaît comme bâclé et fait en toute hâte du côté de Nicolas Sarkozy, Fillon a passé l’épreuve avec succès, se montrant indispensable au gouvernement. Car pour les partisans de l’UMP, Fillon est le seul aujourd’hui à pouvoir rééquilibrer le pouvoir entre le président et le premier ministre. Ainsi, Fillon a beaucoup pesé, insiste un ministre : « Il voulait un gouvernement de compétences, pas un casting qui brille.». On le suspecte même d’avoir obtenu le départ de certains ministres tel Rama Yade ou Fadela Amara. Fillon marque ainsi sa nouvelle marge de manœuvre. Son programme centré sur l’emploi, la solidarité et la sécurité sera détaillé dans son discours de politique générale le Mercredi 24 Novembre.

P.B.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Edelit 18215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte