Magazine Conso

Quand la photo devient un objet uber-luxe

Par Darkplanneur @darkplanneur

Avedon Après les 477 000 dollars du "Woman in Moroccan Palace" d'Irving Penn, c'est au tour du géant Richard Avedon de battre des nouveaux records de vente chez Christie's. Confirmation d'une tendance forte dans le marchée de l'art : les artistes publiés dans les magazines de mode voient leur cote s'envoler, leurs oeuvres deviennent des objets grand Luxe !

Kinski_with_serpent_di_avedon

"La photographie s’est imposée par le dynamisme de son marché, marché qui gagne par ailleurs en maturité et en exigence. Sur le secteur contemporain, les photographies représentent désormais 7% des recettes mondiales ! Pour s’imposer face à des media plus traditionnels (peinture, sculpture et dessin), le produit des ventes de photos a été multiplié par près de 1 300% depuis la fin des années 90 (+1 270% entre 1998 et 2008)." Artprice

L'analyse est encore plus vraie chez les photographes ayant officié dans le Vogue ou le Harper's ! Il y a une morale dans le triomphe de ces artisans de Luxe, qui ont œuvré pendant des années pour sublimer la Haute Couture, leurs photos sont devenues des objets précieux ! C'est tout le mal qu'on souhaite à notre complice James Bort.

Voici les ventes clés Avedon, le grand photographe, qui est avec Kubrick, l'un des deux maîtres de l'univers esthétique Darkplanneur.

Avedon_MarilynMonroe

Le mythique portrait de Marilyn à 169 000€

Ss-100702-avedon-05_ss_full

Le portofolio Beatles à 445 000€

 

Avedon1

Dovima et les éléphants à 841 000€


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines