Magazine Afrique

Police cherche hommes d'honneur

Publié le 23 novembre 2010 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   

Mardi, 23 Novembre 2010 07:47

ééàéé«çç»éééééàûéàéèé

Police cherche hommes d'honneur
Les responsables centraux et extérieurs du corps se sont retrouvés autour du Dgsn hier à Yaoundé, pour une réunion de refondation.
« Il faut que ça change, et ça doit changer. C'est une question d'honneur. » Le délégué général à la Sûreté nationale l'a refait savoir : il tient à ce que la police camerounaise regagne en noblesse et en dignité. Martin Mbarga Nguele s'exprimait ainsi lundi au Palais des congrès de Yaoundé, en ouvrant la réunion avec les responsables centraux et extérieurs des services la Sûreté nationale. Les policiers présents à la rencontre l'auront remarqué, c'est en tenue de commissaire divisionnaire que le Dgsn a lancé et conduit les travaux. « Vous voyez que je suis en tenue. C'est un symbole. Ce n'est pas une tenue empruntée. Je suis des vôtres, je suis de la maison », a déclaré Martin Mbarga Nguele. Pour le Dgsn, la réunion d'hier était l'occasion de jeter les bases d'une véritable refondation de la police. « Nous avons un défi. Un défi d'honneur que le chef de l'Etat nous a lancé », a expliqué Martin Mbarga Nguele à ses collaborateurs.

Pour le relever avec succès, les policiers doivent donc se regarder dans les yeux, et se dire les vérités. Pourquoi, par exemple, les comportements déshonorants persistent au sein du corps ? « Je voudrais vous écouter (...) en toute franchise », a dit le Dgsn aux responsables présents. Mais avant le début de cet échange, qui a eu lieu à huis clos, le chef de corps a rappelé l'importance du rôle de la police pour le maintien de la paix et de l'ordre public. Et la nécessité qu'il y a à établir une saine collaboration avec les populations, les autorités administratives, les autorités judiciaires, ainsi qu'avec les autres forces de sécurité. Un message déjà délivré aux différentes étapes de la tournée nationale entreprise par le Dgsn au lendemain de son installation en début septembre.

La réunion des responsables centraux et extérieurs d'hier entrait en droite ligne de cette double opération de prise de contact et de sensibilisation. Sensibilisation qui s'est donc poursuivie dans les locaux du Palais des congrès, où Martin Mbarga Nguele a demandé à ses collaborateurs de « contribuer à la redéfinition d'une police moderne, digne, respectée, dont le pays est fier ». Pour y parvenir, le Dgsn ne voit pas une autre méthode que le travail d'équipe. Une action d'équipe. Selon lui, c'est l'avenir de la police, plus précisément celui des jeunes policiers camerounais, qui est en jeu. Et cette police lui tient à cœur. Martin Mbarga Nguele y est « resté attaché », lui qui y fit son entrée un certain 3 novembre... 1955. Vivement que la réunion du 22 novembre 2010 donne des résultats visibles


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines