Magazine Cinéma

Monsters

Publié le 23 novembre 2010 par Olivier Walmacq

Monsters_film_Affiche_France_740x1000

genre: science fiction
année: 2010
durée: 1h35

Synopsis: Il y a six ans, la NASA découvrit l'existence de la vie extraterrestre dans notre système solaire. Peu après, apparurent de nouvelles formes de vie, et la moitié du pays fut isolé en tant que zone infectée. Andrew Kaulder est journaliste sur place et il se voit imposer Samantha, la fille du propriétaire du journal pour lequel il travaille. Sa mission: la ramener aux Etats-Unis alors que la frontière est de plus en plus difficile à franchir.

la critique de Eelsoliver:

Ne l'oublions pas, l'année dernière (donc, en 2009) Neil Blomkamp et Peter Jackson ont sorti une véritable bombe avec District 9.
Inutile de préciser que ce film d'extraterrestres, sur fond d'Apartheid, a évidemment marqué les exprits. Peut-on affirmer que le genre extraterrestres est sur de retour ?
Indéniablement... Preuve en est avec Monsters, réalisé par Gareth Evans.

Le piège était alors de proposer une copie avariée de District 9. Heureusement, Gareth Evans évite de sombrer dans ce piège facile.
L'introduction de Monsters nous présente rapidement les hostilités. Une mission organisée par la NASA a enfin trouvé une forme de vie dans notre système solaire.
Cette découverte va alors changer radicalement la face de l'humanité puisque d'énormes extraterrestres, ayant la forme de pieuvres géantes, attaquent les Etats-Unis.

Désormais, les armées américaines et mexicaines tentent d'empêcher nos chers aliens de pénétrer dans les grandes villes. Il existe donc des zones contaminées.
Les villes sont entourées par des grands murs, visant à protéger la population de ces extraterrestres hostiles. Dans ce carnage, un journaliste, Kaulder, a pour mission de ramener Samantha, la fille de son patron, aux Etats-Unis.

Mais la mission sera évidemment périlleuse puisque nos deux héros devront traverser la zone infectée. A partir de ce moment-là, Monsters se transforme en road movie.
Le film devient alors une fable écologique sur fond d'impuissance américaine face aux menaces venues du ciel. Monsters se concentre également sur une histoire d'amour entre les deux protagonistes principaux qui par ailleurs, n'ont pas grand chose en commun.
La fin est pour le moins surprenante. Seul petit reproche, on ne voit pas beaucoup les extraterrestres de service. Mais ne l'oublions pas, Monsters bénéficie d'un petit budget pour un film de genre: à peine 15 000 dollars !

Note: 14.5/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines