Magazine Culture

Les rêves dansants

Par Lorraine De Chezlo

LES RÊVES DANSANTSSur les pas de Pina Bausch
d'Anne Rinsel et Rainer Hoffman
Documentaire - 1h30
Sortie salles France - 13 octobre 2010

avec 40 adolescents et leurs profs

De jeunes adolescents et leurs trois professeurs, une salle et des chaussures, des répétitions et des apprentissages, des efforts et de la jubilation, des rires et des larmes. Nous sommes en Allemagne et un groupe de lycéens va rejouer la pièce Kontakthof de Pina Bausch. La grande dame, clope au bec, accompagne parfdois les séances de travail, et les jeunes qui n'avaient jamais dansé découvrent le plaisir de donner du sens à l'expression de leurs corps.
De peur de me faire taper sur les doigts par Laëtitia et Kilucru, je suis allée voir ce documentaire artistique.La réalisation alterne les scènes d'interview des acteurs (danseurs amateurs et enseignantes professionelles) parfois dans un environnement extérieur à la salle, les scènes de cours de danse et les scènes - toujours très attendues - des répétitions du spectacle, puis enfin le spectacle lui-même lors de sa première représentation. Un peu à la manière, il est vrai, d'une émission de téléréalité.Les ados parlent de leurs peurs, leurs pudeurs face à l'expression de leur corps exigée par Jo-Ann Endicott, ex-danseuse de Pina Bausch qui relève le défi de donner une troisième vie à cette pièce avec dejeunes novices. Souvent, ils n'ont pas aimé ; comment alors exprimer l'amour ? Comment dépasser ses complexes physiques ? Au fil des semaines et des mois, la mayonnaise prend, l'aisance apparaît, l'assurance les guide.

LES RÊVES DANSANTSLES RÊVES DANSANTS

Ma petite déception est d'en avoir peut-être trop vu déjà dans la bande-annonce. Du coup, le documentaire ne m'a pas procuré assez de nouvelles émotions, et reste pour moi comme la sublime bande-annonce d'1h30, un grand teasing pour la pièce elle-même, qu'évidemment j'aurais aimé voir en entier. Les trop courts extraits m'ont laissée un tantinet frustrée.Mais que les visages sont fragiles, les regards touchants ! En jouant les personnages de Kontakthof, c'est leur intimité qu'ils donnent à voir, alors que s'immiscent malice, compassion et complicité."Les corps adolecsents célèbrent la vitalité" - LeMonde.fr"Une histoire de transmission" - Critikat.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines