Magazine Côté Femmes

Touche pas à MON allaitement...

Par Aleaspetitspois

 

Touche pas à MON allaitement...

J'avais envie de partager çà avec toi :

Quand j'ai accouché de mon premier enfant, l'allaitement m'a paru comme une évidence, pouvoir nourrir son enfant après l'avoir couvé pendant 9 mois, c'est une continuité, l'avoir contre soi, sentir sa peau contre la mienne, je pense que pour l'enfant il n'y a rien de plus rassurant.

Après avoir bien écouter les conseils des sages femmes, et quelques tubes de pommade contre les crevasses après, c'est trés sereine et motivée que je suis rentrée à la maison.

Tout se passait bien jusqu'à ce  " la famille" arrive.

Je vivais cette première naissance comme on vit sa première histoire d'amour, je ne marchais pas ,je volais, je ne souriais pas , je riais, tout était beau, mon bébé le plus beau bébé du monde, rien ne pouvait venir gâchée cet instant.

Rien ,sauf la famille, lorsqu'elle débarquait c'était toujours avec  quelques remarques du style " ah mais faut pas faire comme çà, faut faire comme ça" et "ah ben à notre époque ça se faisait pas, on y arrivait quand même", et blabla bref je tenais le coup.

Et puis lorsque j'allaitais, c'était un moment magique, j'étais seule avec mon bébé,on était dans notre bulle. je m'installé sur un fauteuil avec un coussin dans le dos et un autre pour mon fils afin qu'il est la meilleure et la plus confortable des position. Quand on était seul, c'était le paradis, un moment d'intimité exceptionnel.

Et puis un jour alors que nous étions installé mon bébé et moi, une personne de ma famille s'est approché de mon bébé pour lui carresser la joue pendant que je lui donner le sein, machinalement j'ai fait un geste de recul, mais rien n'a y fait, elle continuer à lui faire des papouille, là rien que de t'en parler j'en ai encore des frissons.

Tu vois, je pensais que les gens comprendrais que ce instant presque charnel ne doit pas être brisé. Moi je me suis sentie violée ( un terme fort mais ressenti) dans mon intimité et celle mon enfant. Dés que je le prenais pour lui donner le sein je revoyais la scène et j'arrêtai, mon bébé pleurait et je ne savais plus quoi faire. Après maintes tentatives rien n'a pu m'enlever cette image de mes pensées. Du coup j'ai sevrais mon bébé à 3 mois à contre coeur, les larmes aux yeux dés que je lui faisait un biberon. A l'époque je n'ai pas osé en parler, j'étais un peu plus réservée.

Pour mon deuxième petit bout, j'avais peur que cela se reproduise, donc dés qu'il y avait du monde je partais m'isoler avec lui mais j'ai été souvent malade , son allaitement a été stoppé à 2 mois pour que je puisse me soigner, beaucoup de culpabilité évidement, là c'était pour notre bien à tout les deux.

Pour ma puce, j'ai informé mon mari de ce que j'avais ressenti lors de l'allaitement de notre premier enfant, et lui ais fait promettre de surveiller que personne ne s'approche de nous lorsque je donnerais le sein, Il a tenu parole puisque dés qu'on était en famille, il se mettait à côté de nous afin de nous protéger contre les agressions de l'extérieur. j'ai pu allaiter ma fille jusqu'à 6 mois, j'aurais souhaité plus et j'envie les mamans qui allaite jusqu'au un an, mais là pour moi ce fut une véritable victoire et du coup mon mari qui jusque là était un peu mis à l'écart a pu participer en jouant les protecteurs, et puis dans ma bulle on était  3 au lieu de 2 et c'était formidable...

Alors j'ai envie de te dire, toi qui va bientôt mettre au monde ton enfant, si tu décides de l'allaiter, aie plus de caractère que moi et protèges toi des personnes qui ne respectes pas ton intimité et celle de ton bébé.

ET CRIE S'IL LE FAUT :

TOUCHE PAS A MON ALLAITEMENT

(j'en ferais bien un slogan pour mette sur des tee-shirts non??)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aleaspetitspois 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog