Magazine Afrique

Crise énergétique : Cavaye Yeguié Djibril charge le gouvernement

Publié le 23 novembre 2010 par 237online @237online

Écrit par Mutations   

Mardi, 23 Novembre 2010 11:07

ééééééééééééééèééééèéé

Crise énergétique : Cavaye Yeguié Djibril charge le gouvernement
Face aux dirigeants d'Aes Sonel, le président de l'Assemblée nationale a déploré la vétusté des infrastructures qui incombent aux pouvoirs publics.
L'ambiance d'une session parlementaire était presque reconstituée. Des députés assis sur des chaises disposées en demi-lune. Aux premières loges, le président le l'Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, entouré de quelques questeurs de ladite chambre. Derrière, une dizaine de députés. Sur le perchoir, Jean David Bilé, le directeur d'Aes Sonel, dans le feu roulant de questions des députés. Démarré samedi à Douala avant de s'achever dimanche soir à Kribi, le 2e forum d'information des parlementaires sur les activités d'Aes Sonel avait tout l'air d'une phase de questions orales des parlementaires.
Après l'exposé de Jean David Bilé sur les activités de l'entreprise dont il a la charge, le député Hamadou Sali, vice-président de la «Commission de production et des échanges» de l'Assemblée nationale passe la parole à ses pairs. C'est Owona Kono, député de la circonscription de Wouri Sud qui dégaine le premier: «Après le brillant chef d'œuvre de littérature qui a accompagné vos factures, moi en tant que député de New-Bell (populeux quartier de Douala), je n'ai rien compris et je ne sais pas ce que je vais expliquer à mes populations», amorce Joseph Owona Kono qui dénoncent les «véritable parcours du combattant pour payer les factures, les coupures intempestives qui s'accélèrent à Bamenda et Ebolowa alors que les ces deux s'apprêtent à accueillir le cinquantenaire des armées et le comice agro-pastoral».

Et Owona Kono de s'interroger: «A quand le service client aux standard américain (Aes Sonel est une entreprise américaine) où le client, en vrai roi, paye content et non comptant». D'autres députés vont ainsi s'engouffrer dans la brèche ainsi ouverte et frapper sur le même clou: Le «bras de fer» entre Aes-Sonel et le gouvernement sur la tarification, la vétusté des infrastructures (barrage de Songloulou, notamment), les coupes d'arbres sauvages pour installer le réseau électrique dans les régions à écologie fragile comme au Nord, Abong-Mbang, Batouri qui constituent une «bombe sociale en gestation» (les populations menacent d'incendier régulièrement les installations de Aes Sonel à chaque coupure électrique qui dure des jours), les échecs scolaires provoqués par Aes-Sonel à cause des coupures intempestives, Kousséri qui n'est toujours pas branché sur le réseau Aes Sonel, etc.

Tarification
Devant ce feu nourri de questions des députés, Cavaye Yeguié Djibril prend la parole pour faire une «précision importante»: «Le gouvernement construit les installations tandis qu'Aes Sonel se charge de transporter et de commercialiser l'électricité. Je constate que les députés sont venus à Douala cogner (sic) sur le directeur général d'Aes Sonel. Si on connait un déficit énergétique aujourd'hui au Cameroun, c'est parce que le gouvernement n'a pas construit assez d'infrastructures. Il faut plutôt porter plainte contre les sous-traitants qui ne font pas bien leur travail. D'ailleurs, j'ai personnellement remporté un procès contre un sous-traitant. J'ai été maire de ma localité avant de devenir député. Pourquoi les maires ne payent-ils plus aujourd'hui les factures de l'éclairage public?», interroge le président de l'Assemblée nationale qui, dans sa tirade, a félicité trois fois le directeur d'Aes Sonel.
Avant de regretter «la lourdeur des techniciens d'Aes Sonel qui ne se déplacent pas lorsqu'on les appelle sur le terrain. Dans ma propre concession, un poteau de la Sonel est tombée depuis plus de six mois. Jusqu'aujourd'hui, j'attends en vain l'arrivée des techniciens de la Sonel», a déclaré le Pan.

Pour sa part, Jean David Bilé a assuré les parlementaires que d'énormes efforts sont réalisés par ses collaborateurs. Il cite les réfections du barrage de Songloulou, d'importants travaux en cours sur l'ensemble du réseau.
«Sur ce que vous appelez un bras de fer avec le gouvernement sur la tarification, un accord a été trouvé et sera paraphé dans les prochains jours par les deux parties», a-t-on appris du Dg de Aes-Sonel. Alex Siewé, le directeur général adjoint chargé de la clientèle, révèle qu'avec la mise en place du logiciel Customer Management Systems (Cms), un nouveau système intégré de gestion (facturation, notamment) qui sera lancé d'ici début 2011, le client sera roi chez Aes Sonel. Ce deuxième forum d'informations des parlementaires sur les activités d'Aes Sonel qui s'est achevé dimanche soir à Kribi a permis aux députés de visiter, tour à tour, les chantiers de la Centrale thermique à fioul lourd de Yassa (Douala), la Centrale hydro-électrique d'Edéa et la Centrale à gaz de Kribi.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines