Magazine Cinéma

Ennemi d'Etat

Publié le 26 novembre 2010 par Olivier Walmacq

Affiche de 'Ennemi d'Etat'

Genre: thriller politique.

Durée: 2h13.

Année: 1998.

L'histoire: Une loi pour l'omniprésence des caméras de surveillance aux Etats Unis doit être votée. Mais un sénateur n'y compte pas. Un des pontes de la NSA décide de le faire assassiner près d'une berge. C'était sans compter sur un ornitologue ayant tous filmé. Avant de se faire écraser par un camion, après une course poursuite avec des agents de la NSA; il remet les données à un ancien camarade, l'avocat Robert Clayton Dean. Ce dernier n'est pas sorti de l'auberge...

La critique de Borat

En 1998, Tony Scott réalisait Ennemi d'Etat, nouvelle production de Jerry Bruckeimer. On y retrouve un sacré casting: Will Smith, Jon Voight, Gene Hackman, Regina King, Barry Pepper, Jack Black (étonamment dans un rôle non comique, tout comme dans King Kong), Loren Dean, Lisa Bonet, Scott Caan, Jake Busey, Gabriel Byrne, Seth Green, Jamie Kennedy, Ian Hart, Jason Lee, Tom Sizemore et Philip Baker Hall. Il s'agit certainement d'un des films les plus connus de Tony Scott et l'un des plus diffusés également (dernier passage sur TF1, il y a quelques semaines).

Je ne suis pas un grand fan de Scott, à cause principalement de son style affreusement clippesque et très vite pénible. Le pire exemple est probablement Domino.
Mais avec ce film, j'avoue avoir été bluffé. En partie à cause de son scénario toujours d'actualité (et pourtant, le film est sorti il y a 12 ans).
La NSA utilise les satellites pour ses propres affaires. En assassinant discrètement un sénateur qui lui barre le chemin, Voight croyait être tranquille.
Sauf que Lee en bon ornitologue, a filmé le crime dans les moindres détails et devient donc une cible à abattre.

La NSA n'aura pas besoin de le tuer, il se prendra un camion. Mais malheureusement pour nos larrons, il a mis les données dans le sac de Smith, en plein choix de lingerie (séquence émotion pour tout homme qui se respecte ^^). Dès ce moment, Smith sera surveillé en permanance, sa vie privée sera dévoilée dans les journeaux, il se fera virer de son cabinet d'avocat, sa femme se pose des questions, ses cartes de crédit ne marchent plus, il a des micros partout...
Autant dire qu'il n'est pas dans la merde. Heureusement pour lui, il trouvera Gene Hackman, qui l'aidera dans sa fuite.

Comme je l'ai dit, le scénario est vraiment bien ficelé et on est face à un très bon divertissement. Bien qu'il saque des blagues le plus souvent possible, Will Smith se révèle moins agaçant qu'à son habitude et Ennemi d'Etat est son meilleur film de la décennie 90, avec Men In Black et Bad Boys.
Hackman et Voight sont excellents en total opposé, l'un essayant de dégommer l'autre et vice versa. Etonamment, Scott est loin de ses habituels plans clippesques.
A part peut être le générique, mais 2 minutes sur un film de 2h13, ce n'est pas bien grave.

Un excellent divertissement, au scénario bien ficelé.

Note: 17/20


Ennemi d’état - Bande annonce FR
envoyé par _Caprice_. - Court métrage, documentaire et bande annonce.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines