Magazine Humanitaire

Etat d’urgence en Géorgie : Première Urgence toujours présente et opérationnelle

Publié le 30 novembre 2007 par Thierry Mauricet

Le 7 novembre dernier, le président géorgien, Monsieur Mikheïl Saakachvili, décrétait l’état d'urgence pour quinze jours après avoir fait réprimer les manifestations de l'opposition, qui agitaient le pays depuis six jours. Les manifestants réclamaient la démission du Président et la mise en place d’élections législatives anticipées. Notre Chef de Mission, alors en réunion dans un immeuble proche des manifestations, témoigne : « On s’est retrouvés encerclés par les manifestants et la police. On a dû passer de pièce en pièce pour éviter les gazs lacrymogènes. On entendait les sirènes d’ambulance. Je pense qu’il devait y avoir pas mal de blessés… ». En effet, 360 personnes auraient été blessées pendant les affrontements. Le lendemain, Mikheïl Saakachvili convoquait une élection présidentielle anticipée au 5 janvier 2008.

Cet événement n’a cependant pas eu de conséquences sur les activités de Première Urgence. Malgré les soubresauts et les tensions politiques que connaît la région, Première Urgence est présente en Abkhazie/Géorgie depuis 1994. Ainsi, vient de s’achever à la fin du mois d’octobre 2007, la troisième phase du programme de soutien économique et d’amélioration de la sécurité alimentaire en Abkhazie/Géorgie.

Mill_abkhazie_2

Ce programme, d’une durée de 11 mois, a permis à 430 agriculteurs et 120 artisans vulnérables d’Abkhazie d’améliorer leurs conditions de vie ainsi que celles de leur famille, grâce aux « Kits Professionnels » et aux kits agricoles fournis ainsi qu’à l’accompagnement des travailleurs sociaux de Première Urgence.

Le programme a connu un réel succès auprès des bénéficiaires qui connaissent désormais bien notre ONG. Ainsi, témoigne Buyuklyan Nunufar, veuve, bénéficiaire du programme en 2004 : « L’aide de Première Urgence a constitué une marche vers une vie meilleure. Maintenant les six membres de ma famille peuvent mieux se nourrir avec de la viande, du beurre et des légumes. ».

Cucumber_abkhazie

Rappelons que l’Abkhazie, au fort potentiel agricole, connaît de graves problèmes de déstructuration du secteur agricole depuis l’effondrement du système d’économie planifiée et souffre de l’embargo économique imposé sur ses productions par la Géorgie.

Minitractor_abkhazie

Les micro-entrepreneurs ont également été soutenus lors de ce programme. Ils ont reçu des outils pour relancer et pérenniser leurs activités. Grâce aux équipements fournis par Première Urgence, Alexander Ketsabaya a pu relancer sa fabrique de meubles. Il gagne depuis près de 20.000 roubles par mois (soit près de 580 euros, le salaire mensuel moyen étant d’environ 80 euros) et prévoit d’employer un apprenti pour transmettre son savoir. Les projets soutenus par Première Urgence permettent ainsi de soutenir l’économie locale et de favoriser l’emploi.

Menuiserie_abkhazie

Première Urgence compte poursuivre cet effort et prévoit la mise en place, dès la fin de cette année, d’un nouveau projet de soutien économique accompagné d’un volet de réhabilitation de logements dans la zone même de conflit.

Pour en savoir plus sur nos programmes en Géorgie - Abkhazie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thierry Mauricet 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte