Magazine Afrique

Un plan en gestation pour un partenariat renforcé entre l'Europe et l'Afrique

Publié le 30 novembre 2010 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   

Mardi, 30 Novembre 2010 11:56

ééèééééàôéééàééè–ééé

Un plan en gestation pour un partenariat renforcé entre l'Europe et l'Afrique
Sept discours, une plénière et trois ateliers hier ont marqué la journée de lundi au sommet de Tripoli.
Le président Paul Biya se trouvait dans la salle de conférences Rixos hier à12h locales (13h au Cameroun), aux côtés de 80 de ses pairs et autres représentants des pays africains et européens, à la cérémonie d'ouverture du troisième sommet Afrique–Union européenne. En plus des instances communautaires continentales, l'Afrique était présente avec une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement. De son côté, l'Europe était surtout représentée par ses instances communautaires. Le Premier ministre britannique David Cameron, la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Nicolas Sarkozy notamment étaient absents.

Sept allocutions ont ponctué la cérémonie d'ouverture. Tour à tour, les personnalités suivantes ont pris la parole : l'hôte, le guide de la grande Jamahiria arabe libyenne populaire et socialiste, Mohamar Kadhafi ; le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy ; le président de la Commission de l'Union africaine Jean Ping ; le président de la Commission de l'Union européenne José Manuel Barosso ; le Premier ministre turc Tayyip Erdogan; le président du parlement africain Hon. Mrs Gertrude Mongela ; le président Ali Bongo du Gabon en qualité de co-président du troisième sommet Afrique-Union européenne avec le président du Conseil européen. Tous les discours ont mis l'accent sur le nouveau contexte mondial caractérisé par des défis auxquels les organisations classiques et connues comme l'ONU, le G8 ou le G20 ne trouvent pas de solution globale appropriée. Il en est ainsi par exemple de l'importante question des changements climatiques. Les Africains n'ont pas manqué de souligner la dignité du continent, les efforts entrepris avec un succès contrasté par les 53 Afriques pour l'amélioration de la gouvernance, du développement économique et humain. L'Afrique est donc un partenaire qui compte, qui parle, fait respecter sa parole.Elle est un partenaire crédible. D'ou le partenariat stratégique avec l'Europe qui a mené vers des instances de dialogue comme les sommets dont ce troisième rendez-vous à Tripoli ayant pour thème : « Investissement, croissance économique et création d'emploi ».

Les travaux de l'après-midi d'hier étaient marqués par une séance plénière suivie d'échanges dans trois ateliers. Ils portaient notamment sur l'intégration régionale, les infrastructures, le développement du secteur privé, l'énergie, les changements climatiques, l'agriculture et la sécurité alimentaire. Le programme de ce mardi, dernière journée prévoit notamment une seconde séance plénière, trois ateliers portant sur les questions de paix et de sécurité, de gouvernance et des droits de l'homme, de migration, de mobilité et de création d'emplois. Toujours au programme du jour, l'adoption du plan d'action 2011-2013 et celle d'une déclaration finale.

Le plan d'action 2011-2013 est en cohérence avec les Objectifs du millénaire. Il est bâti autour des huit thèmes stratégiques arrêtés lors du second sommet à Lisbonne en 2007. Il inclut comme partenaires à la fois les Etats, les organisations communautaires des deux continents (Afrique et Europe), les ONG, le secteur privé. Ce plan met l'accent sur les activités à mener aux plans régional, continental et global, tenant compte des ressources humaines, financières. Il met aussi l'accent sur le développement des secteurs et domaines étudiés dans les ateliers, dans la perspective du renforcement d'un partenariat mutuellement bénéfique entre l'Afrique et l'Europe.

Ainsi, le rendez vous de Tripoli s'avère d'ores et déjà important dans le cadre de la quête d'une meilleure visibilité de l'Afrique et d'une plus ferme affirmation de sa personnalité sur la scène mondiale, induisant une prise en compte plus équitable de ses intérêts. Partout où se mène ce combat, le Cameroun est présent et œuvre pour faire entendre sa voix en harmonie avec les autres pays de notre continent.Voilà pourquoi depuis son arrivée dimanche soir à Tripoli, le président Paul Biya n'a de cesse de saisir toutes les occasions opportunes pour se concerter avec ses pairs, sous la tente de l'hôte, dans la salle de conférences du Rixos ou à l'entrée et à la sortie des réunions au sommet.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines