Magazine Culture

ADVENTURELAND de Greg Mottola

Publié le 30 novembre 2010 par Celine_diane
ADVENTURELAND de Greg Mottola
Le teen movie contemporain a la classe. Du Bowie, Lou Reed ou Yo La Tengo dans les oreilles. Du spleen adolescent qui déborde de partout. Des acteurs de talent (Jesse Eisenberg avant Facebook, Kristen Stewart avant Twilight). Un réalisateur issu de la dream team Apatow. Un cocktail novateur et lumineux mis au service d’une histoire toute simple : la rencontre amoureuse, estivale, éphémère entre un ado contraint de bosser dans un parc d’attraction, et une jeune fille (re)belle et mystérieuse. Quelque part entre un revival eighties génialissime à la Breakfast club et la parenthèse branchée de Nick and Norah’s Infinite Playlist, Mottola (Supergrave) a eu la fabuleuse idée d’inscrire sa bluette au cœur de l’été 87, permettant tout à la fois jaillissement nostalgique d’une époque révolue (la bière et l’herbe comme transgressions gentillettes), et parfum moderne. Tout dévoué à la crédibilité de son duo sentimental, il offre une beauté singulière à son film, d’une naïveté touchante, et d’une douceur attachante. Pas étonnant que son œuvre sorte directement en DVD tant elle s’adresse aux amoureux d’un autre temps : les joies des vinyles, l’atmosphère des vidéos clubs, l’époque sans l’internet et le téléphone. La chronique sentimentale a tout du déjà-vu (love story basique, l’été en symbole du passage à l’âge adulte), mais pourtant il la déroule avec grâce et subtilité, lui insufflant une joyeuse et sucrée mélancolie, qui tire son film indé et sensible vers des cimes inattendues.
ADVENTURELAND de Greg Mottola

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Celine_diane 512 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines