Magazine Afrique

Paul Biya reçoit un ministre tchadien

Publié le 09 décembre 2010 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   

Jeudi, 09 Décembre 2010 06:32

çéééééééèéçéééèéé
En marge de la tenue de la grande Commission mixte bilatérale, La coopération entre Yaoundé et Ndjamena était au centre de l'audience que le président Paul Biya a accordée mardi au ministre tchadien des Affaires étrangères.
Le président Paul Biya a reçu en audience mardi en fin de matinée au palais de l'Unité le ministre tchadien des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Coopération internationale, Moussa Faki Mahamat. Pendant une trentaine de minutes, de 11 h 30 à 12 h, l'échange entre le chef de l'Etat et son hôte a porté essentiellement sur la coopération entre le Tchad et le Cameroun, deux pays voisins membres de nombreuses organisations internationales notamment la CEMAC, selon les déclarations faites à la presse nationale par le ministre tchadien des Affaires étrangères au perron du palais de l'Unité. M. Moussa Faki Mahamat a tout d'abord indiqué avoir transmis au président Paul Biya les salutations fraternelles de son frère Idriss Deby Itno. Il se trouve dans notre pays, a-t-il continué, dans le cadre de la tenue de la grande commission mixte Tchad-Cameroun. Il dit avoir réitéré au chef de l'Etat l'engagement de son homologue tchadien, relatif à la « dynamisation de la coopération ancienne, particulière et multiforme entre le Tchad et le Cameroun ». Selon le ministre tchadien, le président Paul Biya a encouragé les responsables tchadiens et camerounais à travailler pour mettre en œuvre les orientations et les conseils donnés afin de booster cette coopération déjà excellente, qui sera plus diversifiée.

Précisant davantage sa pensée, le ministre tchadien des Affaires étrangères qui voit en le Cameroun la locomotive de la CEMAC, a indiqué quelques axes de développement la coopération bilatérale : les transports, l'interconnexion routière et pourquoi pas ferroviaire, l'interconnexion électrique, la formation des ressources humaines. Les problèmes de sécurité ne sont pas oubliés. Le ministre tchadien a évoqué, à cet égard, la dernière réunion, relative aux problèmes de sécurité et de frontières qui s'est tenue à Maroua en novembre 2009. M. Moussa Faki Mahamat était accompagné au palais de l'Unité de Yoosem Kontou Noudjiamlo, ambassadeur du Tchad au Cameroun.

La tenue à Yaoundé, avant-hier et hier, de la 22e session de la grande commission mixte de coopération entre le Cameroun et le Tchad s'inscrit dans la perspective de la volonté politique d'intensifier et de densifier la coopération entre les deux pays. Les contacts sont fréquents au plus haut niveau comme aux niveaux ministériel et technique, comme l'atteste notamment la présence du président Idriss Deby Itno à Yaoundé en mai dernier, à l'occasion de la célébration du cinquantenaire de l'indépendance du Cameroun. Des avancées significatives ont été enregistrées dans nombre d'aspects évoqués par le ministre tchadien, particulièrement dans les transports avec la sécurisation du transport des marchandises par le système électronique GPS, la construction du corridor Douala-N'Djamena, la décision de construction d'un second pont sur le Logone entre Kousseri et Ngueli, y compris l'aménagement des accès à cet ouvrage d'art.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines