Magazine Culture

Interview de INGRID DESJOURS

Par Phooka @Phooka_Book

Ingrid Desjours, auteur archi-connute partout et sur ce blog
La voici: Recto / Verso
Interview de INGRID DESJOURS
Interview de INGRID DESJOURS

Elle a écrit:
Echo / Potens
Interview de INGRID DESJOURSInterview de INGRID DESJOURS
Échange de mails :
"Bonjour Ingrid, et surtout merci de jouer le jeu avec nous !
Les vrais questions sont en gras, le reste c'est mon baratin d'incorrigible bavarde..."
"Salut Dup' alors nous serons deux bavardes, et en plus, j'adore les petites remarques off !"
1) Je lis sur la 4ème de couv de Echo: " Diplômée en psychologie clinique et spécialisée en sexo-criminologie, Ingrid Desjours a longtemps exercé auprès des délinquants sexuels..." , pouvez-vous nous en dire plus sur le cursus de cette formation qui semble passionnante ?J'ai une de mes filles que cela intéressera sans aucun doute, elle est actuellement en P1 avec la ferme intention de faire soit psychiatre, soit légiste pour atteindre la passerelle vers la crim
En fait quand je suis entrée en fac de psycho, j'ignorais que je m'orienterais vers la criminologie ! C'est une discipline dont on ne parlait pas, à l'époque, et Hollywood n'avait pas encore rendu les profilers célèbres ! L'année précédent mon changement d'orientation, ou plutôt ma spécialisation, j'ai lu un article dans un magazine féminin (le genre de lecture qui horrifiait mes camarades de promo qui se trouvaient bien trop sérieux pour ces bêtises). Il y était question d'un centre en Belgique qui expertisait et aidait les délinquants sexuels, en collaboration avec le ministère de la justice. L'idée a germé comme ça. J'ai contacté ce centre, leur ai demandé à faire un stage. J'ai fini mon cursus là-bas, y ai travaillé plusieurs années et, au final, me suis formée essentiellement sur le terrain aux méthodes que j'évoque dans mes romans.
2) Cette formation vous destine-t-elle à n'écrire que du thriller ou pensez-vous un jour tenter un autre genre littéraire ?Là je pense à Thierry Serfaty devenu Eli Anderson...ou Eric Wietzel qui a fait l'inverse, auteur de fantasy adulte et qui vient de sortir un thriller.
J'aime bien le thriller. Mais je sens que mes envies d'écriture évoluent. Dans le prochain roman, je vais déjà me libérer du principe de l'enquête, dans lequel je me sens à l'étroit. Je souhaite jouer plus sur l'angoisse, le suspense, créer de la tension. Je me moque de savoir si le méchant est capturé à la fin. J'ai juste envie de découper des belles tranches de vie bien saignantes. Le fantastique, l'horreur, me tentent aussi énormément. Il est donc fort à parier que je m'y mette bientôt, sans pour autant oublier de faire ce que j'aime le plus : disséquer l'âme humaine.
et bien moi je vous promets d'être au rendez-vous pour tout ce qui sera estampillé Ingrid Desjours !

3) Quelles ont été vos influences et qu'est-ce-qui vous a amené vers l'écriture ?

L'écriture a toujours été là. Parfois impérieuse, parfois en sommeil. Et j'ai eu aussi la chance de rencontrer un éditeur qui a cru en moi, et de rencontrer des lecteurs, aussi. Ce sont eux qui font l'auteur. Mes influences ? Je ne sais pas. Je suis d'ailleurs un peu embêtée avec la notion d'influence au point que je lis très peu de contemporains, dans mon genre. Je redoute le plagiat même inconscient. En revanche, plus jeune, j'étais une fan invétérée de Stephen King, Ann Rice, Robin Cook, René Barjavel. J'aime qu'un roman m'emmène ailleurs, me malmène, me fasse ressentir des choses. Alors, j'essaie d'écrire ce que j'aimerais lire...
CQFD : je comprends pourquoi j'aime vous lire...
4) Vous continuez à bosser à côté ou vous vous consacrez entièrement à l'écriture maintenant ? Gardez-vous un créneau pour la lecture, et quel genre affectionnez vous ?Ça c'est parce que je suis une grosse lectrice et que je suis curieuse :))
Ah ! Ah !! Petite curieuse ! Oui, j'ai d'autres activités que l'écriture de romans, mais j'ai définitivement arrêté la psy... enfin, presque, puisque je suis consultante sur l'aspect psychologique de certaines séries TV françaises. Comme vous le savez sûrement, je coordonne "CONNEXIONS" le roman participatif écrit avec des internautes, en partenariat avec l'émission au Field de La Nuit et Les éditions Plon. Je chronique aussi pour la revue ALIBI, qui paraîtra en janvier prochain, dans toutes les bonnes librairies : c'est une revue trimestrielle dédiée au roman noir, qui, je l'espère, va devenir incontournable ! Sinon... j'écris deux, trois petites choses sous pseudo... mais je ne vous en dirai rien (sauf que le pseudo est lui-même une anagramme... on ne se refait pas !)
Bon, et bien, je sens que je vais lancer un jeu sur le blog et demander à tout le monde de trouver des anagrammes à partir de votre nom...

Et bien sûr, je lis ! Le dernier livre que j'ai savouré, c'est "Seul le silence" de RJ Ellory. Quelle belle plume (et bravo à son traducteur, Fabrice Pointeau ! Son travail sur le texte est admirable) et quelle magnifique réflexion sur les notions de culpabilité, de devoir, de destin ! J'ai eu la chance de rencontrer RJ lors d'un salon, récemment, et non seulement c'est un formidable auteur, mais en plus c'est vraiment un homme charmant, simple, accessible. Tout ce que j'aime !
Décidément, j'ai commencé il y a peu le dernier Ellory, "Les Anonymes", et depuis je n'entends parler que de ce "Seul le silence"! Je suis sous le charme de l'écriture de cet auteur, donc il va falloir absolument que je me procure ses livres précédents !

5) Lorsque vous écrivez, avez vous déjà toute l'histoire en tête dans les moindres détails (comme un story board de film ) ou vous laissez vous parfois surprendre par l'histoire ?
En général je pars avec une idée bien arrêtée... qui vole très vite en éclats ! Tout ça à cause de mes personnages, d'ailleurs. Je leur peaufine a priori un profil psychologique, un passé, une histoire... et quand je les mets en contact les uns avec les autres... ils ne réagissent pas forcément comme je le pensais, mais comme ils le peuvent... ce qui fait évidemment évoluer les choses ! Et j'adore ça, parce que du coup, ils arrivent à me surprendre ! Et là je suis dans un délicieux dédoublement de personnalité, où je suis à la fois l'auteur et le lecteur ! C'est génial :-)
Oui alors ! Vous donnez presque envie de prendre la plume !
6) Echo et Potens m'ont ravie comme vous le savez déjà. Va-t-on retrouver le couple choc que j'affectionne: Garance et Patrick ? Et surtout, allez vous "calmer" Garance vis à vis de mon chouchou ? :))
Alors déjà, merci de me dire ça, Dup. On a tellement envie que ses bébés plaisent aux lecteurs. Que l'histoire les embarque, que le style les ravisse, comme vous dites ! C'est vraiment touchant de lire ça. On retrouvera Garance, c'est sûr, mais pas forcément dans le prochain roman (ou alors de façon subliminale !). Et notre profileuse préférée sera très loin d'être calmée : elle apparaîtra même dans un rôle pour le moins déstabilisant ! Quant à votre chouchou... il est pour l'instant fermement décidé à garder ses distances. On verra bien si le "destin" (alias ma plume) sera d'accord avec ça !
Note à moi même: prévoir le paquet de kleenex à ma prochaine lecture... pauvre Patrick !
7) J'ai glané sur facebook que ce n'était pas un, mais deux "bébés" à venir: un petit scoop rien que pour nous ???
Allééééééééééeuh !!!
Vous êtes trop jeune pour mourir, Dup !
PFFFFF, limite j'ai envie de mourir là !!!
8) Et maintenant la question qui tue et pour laquelle le joker est interdit ! :)) Je ne peux m’empêcher d'amalgamer Garance et Ingrid ( vous aurez beau la rendre blonde ou rousse, elle restera dans ma tête avec votre joli minois ! ). Êtes-vous aussi manipulatrice qu'elle dans la vraie vie ?...Pauvre Mr Desjours :))))))
Je suppose que je pourrais, en effet. Mais quel intérêt ? Obtenir les choses par manipulation, n'être jamais sûre que les gens vous aiment pour ce que vous êtes vraiment, abuser de leurs faiblesses... c'est triste, je trouve. Et un peu facile, aussi. Je n'aime pas la facilité et je crois aux vertus de la bienveillance et de la sincérité. Garance a encore du chemin à parcourir, mais je ne lui montrerai pas la direction... oui, oui, on peut être bienveillante et sadique !
Ingrid-doucement-mais-sûrement-Desjours
:)) , j'adore !
Merci beaucoup Ingrid !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines