Magazine Cinéma

lecture:"La convocation" de Herta Müller

Par Dina_gar

     Tout le livre évoque la vie difficile sous la dictature de Ceaucescu .   La narratice n'a pas de nom , elle raconte à le première personne .  Elle est convoquée presque quotidiennement , à 10h précises, dans le bureau du commandant Albu et ce sont des questionnaires sans fin , parce qu'on a trouvé  des papiers  qui disaient son désir  de partir en Italie , peut-être pour se trouver un Marcello qui lui rendrait la vie meilleure  . Elle a travaillé dans une fabrique de beaux vêtements  expédiés en Italie  , donc elle imaginait  que la vie y était aussi belle que les habits... Elle travaille  maintenant dans  le bureau d'une fabrique de boutons avec un nommé Nelu ; tous savent  qu'elle est"convoquée" donc infréquentable , on se méfie d'élle  , comme tous se méfient de tous. Paul , son deuxième mari boit de plus en plus pour oublier ... Lilli, son amie est tuée parce qu'elle essayait de s'échapper.

     A travers la vie  des membres  de sa famille et de celle de Paul, elle dresse le portrait d'une société qui ne sait plus ce que  "vivre" veut dire  .Le style de Herta  Müller , plus " classique"  que dans les deux livres lus précédemment ,  n'en marque pas moins une force d'évocation d'une dureté intense .


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dina_gar 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog