Magazine Concerts & Festivals

"Baby, it's cold outside" à l'Archiduc, Bruxelles, le 11 décembre 2010

Publié le 11 décembre 2010 par Concerts-Review

Le samedi, en fin d'après-midi, le plus élégant bar de la rue Dansaert, l'Archiduc, programme un free concert dans le cadre de son Jazz après shopping.
En ces préparatifs de festivités de fin d'année , ce sera un cocktail concert faisant la part belle à nos crooners locaux les plus glamour:  Patrick Ouchène,  George 'Burlesque' Bangable ( un mix Clooney/Clark), en guest le Brusseleir, Miel Van Hasselt, alias Mr. Day et pour les fines bouches, la pin-up,  Miss Lolly Wish, qui décore sous forme de poster géant tous les Daf, Man, Scania, Berliet, Saviem, ou autre Fageol écumant nos belles autoroutes.
A 17h10, le bar est blindé et bruyant, peuplé d'une foule de touristes, de citadins ayant fourgué leurs emplettes dans leur petite automobile et de quelques m'as-tu vu de tous poils.
Manque à l'appel, le beau Patriiiick, coincé dans les embarras de circulation du Sabati dies.
Il te reste à reluquer les affriolantes créatures sirotant leur coupe.


17h45', le maître de céans annonce : Miss Lolly Wish.
Tu tombes de ton tabouret en voyant la réincarnation 2010 de Jane Mansfield, sobrement dévêtue, un lipstick agressif, un sourire Baby Doll et un mouvement de cils à faire blêmir un évêque pédophile.
Et la délicieuse enfant chante ( sur bandes pré-enregistrées) 'All that jazz', c'est mieux que Catherine Zeta Jones.
'Babe,
Start the car I know a whoopee spot
Where the gin is cold
but the piano's hot! '
Vais l'emmener là-bas dans ma Lincoln Continental!
Shit, mon jardinier cubain l'a fauchée prétextant 6 mois de gages non payés.
Pas grave, je passe chez mon banquier et la traîne chez Van Cleef & Arpels... Comptes bloqués, suspicion de fraude fiscale.
Ce sera le Marriott's Hotel à deux pas d' ici, on y sert de fabuleux Daiquiri. On nous refuse l'accès du lounge bar, Mia, qui t'y accompagna il y a deux jours, avait vidé son verre sur le tuxedo d'un espèce de cheikh déguisé.
En fouillant tes poches, tu trouves 3€, volés, rue Neuve, à un aveugle qui n'y a vu que du feu: une Carlsberg, please!
Ouchène enfilant sa tenue de scène, le gérant du bastringue poussera la chansonnette ' I've got you under my skin'.
Bravo, super, il pourra la refaire lors du second set.
On alterne, voilà le Copycat, une version Dean Martin de 'Let it snow' sur mixing chaotique.
On gare les rennes pour passer les rênes à Mister Day, très handsome dans son costard bleu de France, in 't Vlaams: 'De stoepen en de straten', que tu peux entendre sur son album 'Oostende'.
Belle romance de saison et il nous en balance une seconde 'Alle dingen die ik doe'.
Ouchène et le mambo: 'Sway', direction Mexico City, pour virer Las Vegas et une version Elvis de 'Blue Christmas', c'est moche de se retrouver seul sous le sapin.
Une Carlsberg, bitte, dois noyer le chagrin.
Lolly en piste pour un Broadway tune, probablement composé par Hugh Hefner... do you want to be a Daddy's babe...
Faut qu'on assiste à un de ses 'Burlesque' shows , elle est piquante, cette petite!
Le quatrième larron ,' Top hat white tie and tails', un charmeur Monsieur George!
Un duo George/Patrick : 1934, 'Winter Wonderland'.
A short Martini break..
Second set.

Ce cher George ouvre le bal: 'It had to be you', pour la petite histoire, on préfère Doris Day à Barbara Streisand!
Retour de la sulfureuse platine pour une nouvelle perle Judy Garland/ Rita Hayworth/ Jane Russell aux parfums Gentlemen Prefer Blondes, et avanti pour un teasing show torride.
Le Runnin Wild Domino vire country crooning avec le single composé par Robert Mitchum ' Little old wine drinker me' , une des meilleures booze related songs.

Miel et son Vlaamse kustrock et, à 10 jours du solstice d'hiver, il nous exprime un souhait...ik wou dat het altijd zomer was... pas très Noël, Emile!
George déterre Ol Blue Eyes: 'You do something to me' , ça pouvait pas rater Miss Monroe rapplique aussi sec ' Anyone can see I love you'
...lock me in your arms forever...
Veux bien, moi, mais où dois-je déposer ma Carlsberg, bébé?
"Elle a roulé sa bosse, elle a roulé carosse
Elle a plumé plus d'un pigeon "
Qui, Monsieur George?
'La Marie-Vison'
A Hollywood?
T'es trop con, péquenot!
Revoilà Patrick Brylcream, après un petit détour par le Vesuvio: 'That's Amore' !
That's a gay tarentella, Patrizio!
Champagne, Mademoiselle Wish fête ses 22 printemps ce soir ( depuis 5 ans, je crois) !
Un duo avec Herr Bangable, un pétillant Noël hawaïen, Santa Claus en bikini!
Bing Crosby 'I'm dreaming of a White Christmas' se devait d'être ajouté à la playlist, Ouchène s'y colle, suivi par 'Puttin on the Ritz' featuring George Astheure.
Ecoute, gars, t'avais de l'oseille plein les poches, now all you got to offer me's a drink of gin: 'Why don't you do right' .
Lolly, j'ai 26€ sur mon compte d'épargne, après le calcul des intérêts ils sont à toi!
'I've got you under my skin': bis!
Dean Martin a la cote ce soir: "Everybody Loves Somebody", on rallume les lights sur le Las Vegas Strip!
Nat King Cole 'In other words' par George avant le retour de Mr Day et de sa 'Baby so sweet' , de la pop ensoleillée comme les hits des Tremeloes dans les sixties.
Le duo Burlesque nous la joue Victor Victoria: ' Le jazz hot' et, pour mettre fin à cette avant-soirée Christmas Carols, le standard 'Santa Claus is coming to town' .
Patrick Ouchène nous signant la version 475 689 sous les applaudissements de toute la maison d'Autriche et de son prince!
Envolés les rêves.
Adieu mascara, strass et paillettes, retour à la sinistrose ambiante!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte