Magazine Afrique

Soins ophtalmologiques pour 250 personnes à Meyomessala

Publié le 13 décembre 2010 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   

Lundi, 13 Décembre 2010 17:47

àééèéééèéèàééééç

Soins ophtalmologiques pour 250 personnes à Meyomessala
La phase II de l'opération menée par Ophtalmo sans frontières et la Fondation Chantal Biya a été bouclée dimanche.
La deuxième phase de la campagne de consultations et soins ophtalmologiques menée par l'Ong Ophtalmo sans frontières et la Fondation Chantal Biya à Meyomessala s'est achevée hier. Selon des informations fournies par les organisateurs de l'opération, quelque 250 patients ont été reçus dans les locaux du Centre médical de la Fondation Chantal Biya (Fcb) de Meyomessala, pour une phase étalée du 7 au 12 décembre. Il était essentiellement question de procéder au dépistage des troubles oculaires – les promoteurs de cette campagne souhaitent d'ailleurs que ce geste devienne réflexe, et que les populations prennent conscience du fait que le handicap d'une privation sensorielle est un réel problème. Objectif donc, réduire la morbidité liée aux pathologies ophtalmologiques dans la zone.

Il faut relever que, par ordre d'importance décroissant, les pathologies ophtalmologiques rencontrées ont été la presbytie, l'allergie, la cataracte, le vice de réfraction.

Pendant les cinq jours de l'opération, les patients reçus ont bénéficié, outre des consultations, de médicaments et parfois de lunettes. Si la prévention reste la pierre angulaire de la stratégie à mettre en place, le traitement et la prise en charge des malades constituent des pistes de solutions incontournables pour éradiquer ces pathologies, estime-t-on du côté des organisateurs de la campagne.

Pour l'équipe de l'Ong OSF, dirigée par le Dr. Jeanne Bonnefous, vice-présidente de cette institution, il a été question de revenir pendant cette deuxième phase consulter le surplus de patients n'ayant pas été reçus à la première phase. Pour le directeur du Centre médical de la FCB à Meyomessala, le Dr. Njoume Eyame, ces deux passages ont permis aux experts de l'OSF de faire un diagnostic de l'état de santé ophtalmologique des populations de Meyomessala et ses environs, décider d'un plan d'urgence qui va consister en la prise en charge médicale, optique et chirurgicale des affections ophtalmologiques.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines