Magazine Focus Emploi

Nous avons réuni 150 personnes, de 22 pays différents, en utilisant principalement Twitter

Publié le 14 décembre 2010 par Entrepriseglobale

Si vous suivez régulièrement ce blog, vous n’aurez sans doute pas manqué le fait qu’Entreprise Globale s’est pleinement investi ces derniers mois dans la promotion du concept du Coworking. Nous avons réuni 150 personnes, de 22 pays différents, en utilisant principalement TwitterLes 19-20 novembre derniers, nous avons réuni à Bruxelles, les pionniers de ce mouvement émergent en Europe.

Au total, plus de 150 personnes étaient présentes, originaires de provenance de 22 pays différents.

Les pays limitrophes, bien sûr: Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg, France, Royaume-Uni… Mais aussi venant d’Espagne, d’Italie, du Portugal, de République tchèque, de Hongrie, de Grèce, d’Ukraine, de Russie, de Pologne, de Roumanie et même des Etats-Unis (7 personnes, dont une majorité de la côte ouest)…

Pour réunir cet aréopage international d’acteurs du coworking au niveau européen, nous avons utilisé un outil de communication principal : Twitter .

Première étape : un site internet et un bon produit

Nous avons démarré en ouvrant, d’abord, un blog. Nous avons habillé celui-ci pour l’événement (nous disposition d’un logo dessiné par le designer Olivier Van Hamme).

Choix de langue : l’anglais.

Nous avons réuni 150 personnes, de 22 pays différents, en utilisant principalement Twitter
Une fois le site web opérationnel, nous avons pris le temps d’expliquer clairement le but et la forme de l’événement.

Nous avons donné l’esquisse d’un programme attrayant pour le vendredi et le samedi. Nous avions déjà l’accord de plusieurs speakers américain, britannique et allemand prêts à faire le déplacement pour parler de leur expérience en matière de coworking.

Dès lors, nous avions un produit  de qualité (la conférence) et une thématique innovante (le coworking).

Nous sommes alors passés à la phase de promotion.

Deuxième étape : l’annonce

Dans un premier temps, nous avons patiemment recueilli les adresse emails des principaux espaces de coworking en Europe et identifié les opérateurs qui pouvaient être potentiellement intéressés par la thématique.

Un peu moins de deux mois et demi, avant la conférence, nous avons envoyé un mailing groupé à environ 1.500 adresses. Le titre était accrocheur, semble-t-il. Le taux d’ouverture a atteint 42%. Il n’y a pas eu d’autre envoi d’emails groupés.

Simultanément, nous avons ouvert un compte sur Twitter (@EuropeCoworking)

Nous avons opéré une recherche dans Twitter Search afin d’identifier les personnes et les communautés parlant occasionnellement ou régulièrement de coworking. Nous les avons suivi. Une fois sur deux, nous étions suivi en retour.

Le lien vers le site internet de la conférence, mentionnné dans notre profil Twitter, nous a fait connaître et fait connaître le projet

Dans le même temps, nous avons repéré les blogs, les groupes sur les réseaux sociaux ainsi que les forums actifs sur le thème du coworking. Nous avons communiqué sur ces derniers au sujet de l’organisation de la conférence.

Troisième étape : générer des contenus pertinents

Prendre langue avec ces communautés une fois pour toute ne suffisait bien sûr pas.

Nous avons commencé à publier régulièrement (pratiquement quotidiennement) des contenus pertinents relatifs au coworking. A la fois sur le blog Coworking Europe et sur Twitter. Les contenus étaient des réflexions liée à l’évolution du coworking dans le monde, des présentations d’espaces de coworking, des témoignages glanés au gré des navigations sur le Net, mais aussi des actualités relatives à l’organisation de la conférence (confirmation de nouveaux speakers, marques de soutien extérieurs, relais du message à travers un sympathisant dans un ou l’autre pays…).

Nous avons aussi apporté plusieurs informations inédites, comme cette première liste des espaces de coworking en Europe (=> 140 au total, classés par pays). Nous en avons parlé sur Twitter. Ce travail n’avait jamais été fait. Il s’agissait d’une première dans la communauté du coworking, au niveau international. La liste nous a valu beaucoup de relais et de reconnaissance. Nous avons ainsi gagné en visibilité.

Le nombre de followers sur Twitter a progressé, frôlant les 400. Le trafic sur le site interneta augmenté également, avec plusieurs de centaines de visites par jour, en moyenne, au cours des six dernières semaines.

L’impact sur les inscriptions à la conférence n’a pas tardé à se faire sentir. Jour après jour, le nombre des participants payants a grimpé.

Le jour de la conférence, nous avons accueilli 150 participants au total. Dont beaucoup ont pris l’avion pour assister à l’événement…

Quatrième étape : entretenir

Depuis la conférence, le trafic a diminué sur le site internet Coworking Europe. Mais il demeure significatif.

Le compte Twitter fonctionne toujours. Le blog reste actif.

Ces deux supports sont régulièrement sollicités, depuis quatre semaine, pour relayer des informations relatives au coworking en Europe.

Sur base de notre expérience, nous pouvons dire que la communication et la promotion sur les réseaux sociaux, cela fonctionne. Y compris à un niveau international.

Nous avons aussi permis de créer des contenus tiers, qui sont désormais figés sur la Toile (à l’instar de la présentation de Office Nomads, de Seattle, ci-dessous). Au bénéfice de tous.

Coworking Europe 2010 Presentation from Office Nomads on Vimeo.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Entrepriseglobale 267 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte