Magazine Culture

Lenard Cohen, Anjani et un raincoat bleu

Publié le 14 décembre 2010 par Petistspavs

"You told me again you preferred handsome men
but for me you would make an exception."
Leonard Cohen, Chelsea Hotel #2

La photo n'est pas signée.
Elle représente
Leonard Cohen et sa compagne Anjani.
Anjani Thomas est une jeune chanteuse dont le talent éclate à chaque couplet de son premier album solo, Blue Alert (ICI un lien vers une vidéo qui pourrait être jolie, si elle n'était pas filmée par un fervent de Parkinson).
Leonard Cohen est un des derniers mythes vivants. Une sorte de légende à raconter à nos petits enfants et à nos grands parents. En même temps, c'est quelqu'un avec qui je trouverais agréable de boire un verre de cabernet dans un bistrot de Saint-Michel. Une sorte de mythe à hauteur d'homme et par les temps qui courent, ça ne court plus les rues de nos villes qui se ferment à toute course vers l'infini.
Un poète.
Un homme qui a vécu sa vie, qui semble toujours nous dire : Vas-y p'tit gars, fonce, cours, dribble, arrache ta guitare du Mont-de-Piété, affermis ta voix, je l'ai fait, ce n'était pas facile, tu peux le faire, écris, transforme ce qui trouble ton esprit, ta conscience de toi et des autres, ta conscience de toi par les autres, ce qui tend ton ventre en avant, ce qui te porte à tendre la main vers eux, vers Elle, transforme le en un texte qui te ressemble, fais-le car personne ne le fera à ta place.
Sincerely, LC.

Leonard Cohen est Professeur en Liberté. Il a également été appelé parmi nous pour nous enseigner l'élégance.

anjani_and_leonard_cohen

Leonard Cohen et sa compagne Anjani Thomas

Je vais vous avouer quelque chose que je ne dis pas habituellement. Pour ce qu'il est, ce qu'il a osé, pour la souffrance qu'il a pu éprouver à écrire, pour le bonheur d'avoir écrit, pour ce qu'il m'a personnellement apporté sans en avoir conscience, j'aime cet homme.

J'ai choisi d'accompagner cette évocation de Leonard Cohen par Famous blue raincoat, c'est une chanson que j'aime particulièrement, sans raison particulière, simplement parce que ça me boule-verse, comme d'ailleurs me bouleversent Hey, that's no way to say good bye, Joan of Arc ou Suzanne (le prénom de ma sœur qu'un méchant truc vicieux, comme un crabe pervers, tourmente et à qui je dis que je l'aime) , ou The story of Isaac, ou The partisan. En fait, Leonard Cohen me semble si haut et ample perché, like a bird on a wire, que tout choix est un choix par KO, une façon triste de ne pas tout vous livrer.
Ce n'est même pas un texte s'adressant directement à une femme, c'est juste un texte que j'aime et que vous pourrez lire plus bas. Peut-être, la signature ?

Famous Blue Raincoat

It's four in the morning, the end of December

I'm writing you now just to see if you're better

New York is cold, but I like where I'm living

There's music on Clinton Street all through the evening.

I hear that you're building your little house deep in the desert

You're living for nothing now, I hope you're keeping some kind of record.

Yes, and Jane came by with a lock of your hair

She said that you gave it to her

That night that you planned to go clear

Did you ever go clear?

Ah, the last time we saw you you looked so much older

Your famous blue raincoat was torn at the shoulder

You'd been to the station to meet every train

And you came home without Lili Marlene

And you treated my woman to a flake of your life

And when she came back she was nobody's wife.

Well I see you there with the rose in your teeth

One more thin gypsy thief

Well I see Jane's awake --

She sends her regards.

And what can I tell you my brother, my killer

What can I possibly say?

I guess that I miss you, I guess I forgive you

I'm glad you stood in my way.

If you ever come by here, for Jane or for me

Your enemy is sleeping, and his woman is free.

Yes, and thanks, for the trouble you took from her eyes

I thought it was there for good so I never tried.

And Jane came by with a lock of your hair

She said that you gave it to her

That night that you planned to go clear -- 

Sincerely, Leonard Cohen.

Leonard Cohen est un habitué ici. Il était venu nous visiter, en particulier CE JOUR LA.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Petistspavs 492 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines