Magazine Culture

Love Will Tear Us Apart ... again !!!

Publié le 14 décembre 2010 par Yannpapas
L'autre jour, je suis tombé sur la vidéo d'une adaptation de Love Will Tear Us Apart par Nouvelle Vague lors d'un concert à Love Will Tear Us Apart ... again !!!Vienne, le 19 novembre, dans le cadre du Electronic Beats Festival.
Je l'ai adorée et ceci pour plusieurs raisons. D'abord, la lumière et les cadrages sont superbes. Ensuite, j'aime beaucoup ce groupe français que j'ai vu en concert au mois d'octobre. Et puis, c'est la belle Mareva Galanter, Miss France 1999, qui l'interprète avec sa jolie petite voix. Et surtout, je kiffe cette chanson de Joy Division et j'ai décidé de lui consacrer cet article.
Mais avant, voici la fameuse vidéo :

Love Will Love Will Tear Us Apart ... again !!!Tear Us Apart a été écrite en août 1979 et jouée en live par Joy Division lors d'une tournée au Royaume-Unis durant l'automne de cette même année. Elle a été enregistrée en novembre 1979 dans le cadre d'une des célèbres John Peel Sessions dans les studios de la BBC. Mais ce n'est pas cette version qui sort en single en avril 1980, un mois avant le suicide de Ian Curtis, chanteur du groupe, mais un enregistrement réalisée au début de l'année 80.
Elle restera l'unique gros tube de Joy Division. Bizarrement, elle ne figure pas sur le second album du groupe, Closer, sorti en juillet 1980.

Les paroles de la chanson évoquent la vie amoureuseLove Will Tear Us Apart ... again !!! complexe de Ian Curtis (photo ci-contre) et le déchirement qu'il éprouve entre son épouse Deborah et sa maîtresse Annick. Dépressif, il mettra fin à ses jours en se pendant le 18 mai 1980, à l'âge de 23 ans, en écoutant l'album The Idiot d'Iggy Pop, selon la légende.
Sur sa tombe est gravé "Love Will Tear Us Apart ".
Love Will Tear Us Apart est une des seules chansons dans lesquelles Ian Curtis joue de la guitare (de manière minimaliste, certes), comme on peut le voir sur cette rare vidéo live :

Avec Love Will Tear Us Apart, on se trouve à un carrefour musical, la fin du punk avec une ligne de basse agressive en intro, les prémices de la new wave pour l'influence synthétique et de la cold wave pourLove Will Tear Us Apart ... again !!! la voix et le style désenchanté de la chanson.
Le synthétiseur de Bernard Sumner (photo ci-contre) et les arrangements de Martin Hannett préfigurent le son des années 1980.
On retrouve Bernard Sumner, à la tête de New Order, le groupe qu'il forme avec les membres restant de Joy Division, Peter Hook et Stephen Morris, après la mort de Ian Curtis. Gillian Gilbert, la compagne de Stephen Morris les rejoindra à la fin de l'année 1980.
New Order attendra 18 ans, après le décès du leader de Joy Division, pour reprendre Love Will Tear Us Apart :

Vous vous en doutez, je vous ai sélectionné quelques reprises sympa de cette magnifique chanson parmi les dizaines qui existent.
Tiens, essayer de deviner quel est le groupe qui interprète cette version. C'est assez facile, leur son est assez caractéristique, comme la voix du chanteur échevelé d'ailleurs (ça c'est un indice...).

Dans un style très différent de Cure (vous aviez deviné, non ?), j'aime bien la version de Calexico :

Mais je préfère encore celle de Paul Young. C'est dommage qu'on n'entende plus le chanteur britannique, j'avais tellement aimé Come back and stay en 1983 :

Plus récemment, Love Will Tear Us Apart a été reprise par Nada Surf ; une version assez proche de l'originale :

Pour terminer, je vous propose une vidéo amateur, tournée dans un concert, et qui vaut le détour. Il s'agit d'un groupe que j'ai vu très récemment en concert, Arcade Fire, en duo avec un petit groupe irlandais qui fait plein de reprises. Malgré la qualité moyenne de la vidéo, vous devinerez sans difficulté de qui il s'agit :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yannpapas 1906 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines