Magazine Cinéma

Antoine et Cléopâtre

Par Irreguliere

antoineetcleo.gifNon, rien n'est plus certain, Iras : d'insolents licteurs

Voudront nous attraper comme des catins, et de vils baladins

Feront de nous des chansons criardes : les délurés comédiens

Nous joueront au théâtre impromptu et représenteront

Nos orgies alexandrines ; Antoine

Sera produit ivre sur la scène, et je verrai

Quelque piaillante Cléopâtre, un garçon, singeant ma grandeur

Avec les gestes d'une prostituée. (V, 2)

Cléopâtre, dont je vous ai déjà parlé, est un personnage fascinant, dont l'histoire, victime de la propagande augustéenne, tient beaucoup de la légende. Où est le vrai, où est le faux ? On ne le saura sans doute jamais, tant on a écrit et réécrit à son sujet, en faisant un personnage mythique. Cette histoire m'intrigue tellement que j'avais songé un moment à en faire mon sujet de thèse, et dans mon corpus envisagé, il y avait bien évidemment cette pièce de Shakespeare.

Antoine est en Egypte et passe de doux moments avec la séduisante Cléopâtre. Accusé d'être "joujou d'une prostituée", "glouton amoureux", il est la risée de tous à Rome, et César/Octave (futur Auguste) en profite pour essayer de s'accaparer le pouvoir. Antoine doit alors rentrer à Rome mettre de l'ordre dans tout ça et tacher d'éviter une guerre, mais en pure perte...

Alors bien sûr, l'intrigue de cette pièce est avant tout politique, mais évidemment, ce n'est pas ce qui m'a le plus intéressée : ce qui me fascine, c'est l'histoire passionnelle et passionnée d'Antoine et Cléopâtre, histoire tragique dont la fin repose sur les mêmes ressorts que Roméo et Juliette. J'aime que Shakespeare n'ait pas cédé à la tentation de faire de Cléopâtre un être franchement détestable, j'aime qu'il l'ait faite passionnée et amoureuse, excessive dans ses démonstrations, mais un peu manipulatrice tout de même. J'aime aussi, comme toujours chez Shakespeare, l'alternance du grotesque et du sublime, de la comédie et de la tragédie, qui se traduit par le passage incessant de la prose au vers, et qui donne une impression de totalité et de vie.

Bref, une belle pièce à découvrir si ce n'est pas déjà fait, qui n'est pas ma préférée de l'auteur mais qui reste tout de même indispensable.

shakespeare

Les autres participants sont chez Claudia Luccia et Maggie

53918172

Les autres participants sont chez Leiloona

Antoine et Cléopâtre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Irreguliere 2572 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte