Magazine Culture

Top 50 de l'année 2010 : 50-46

Publié le 14 décembre 2010 par Albumsono

Chaque année sortent des centaines et des centaines de disques différents, dont on a le temps d'écouter qu'une partie. Beaucoup nous laissent indifférent, certains nous étonnent et quelques uns nous accrochent, pour quelques jours, de longs mois, voire plusieurs années. Voici donc le classement des 50 albums qui m'ont accompagné tout 2010. A commencer par les place 50-46.

KidB

Yann_Tiersen-Dust_Lane.jpg
50 - Yann Tiersen :
Dust Lane

On avait un peu laissé le Breton de côté, encore catalogué dans nos têtes comme l'instrumentiste mignon de la BO d'"Amélie Poulain". C'était sans compter sur la sortie cet automne de l'album Dust Lane, disque vigoureux marquant un virage un peu plus rock et plus sombre. Le tout sans perdre la délicatesse qui fait le sel de son univers. Bref, du très bel ouvrage.

hollymiranda452.jpg
49 - Holly Miranda :
The Magician's Private Library

David Sitek, des TV on the Radio, a le chic pour orchestrer des univers précieux pour de jeunes femmes à la voix étrange. Après s'être occupé de Scarlett Johansson, c'est Holly Miranda qu'il a révélé cette année à nos oreilles. Et il faut dire que le premier disque de l'Américaine est de toute beauté avec ses instrumentations fines sur lesquelles se pose le grain un peu gras de la voix d'Holly Miranda. Une porte ouverte à de très beaux rêves.

marvin_cover.jpg
48 - Marvin :
Hangover The Top

Si le trio français peine encore à trouver de l'écho au-delà de la presse spécialisée, c'est pas faute de balancer du lourd à l'image du très réussi Hangover The Top. Peu de groupes d'ici ont aujourd'hui ce sens du riff qui fait mal, de la mélodie qui vrille les neurones et des rythmiques qui tapent. Avec humour. Du rock instrumental  hautement recommandable.

the-magic-numbers-the-runaway-2010.jpg
47 - The Magic Numbers :
The Runaway

C'est au coeur de l'été que nos nounours britanniques préférés ont sorti leur troisième album passé largement inaperçu. Dommage tant le disque recelait quelques belles mélodies romantiques à pleurer comme le combo sait si bien les faire. Avec The Runaway, les Magic Numbers s'imposent un peu plus comme les étendards d'un romantisme un peu mièvre, mais si délicat, choeurs et tendres guitares à l'appui. Ce qui n'est vraiment pas pour nous déplaire.

big-boi-sir-lucious-left-foot-the-son-of-chico-dusty-hq.jpg
46 - Big Boi :
Sir Lucious Left Foot, The son of Chico Dusty

Autre sortie de l'été, le nouvel essai solo de Big Boi, moitié d'Outkast. De quoi apporter un peu de soleil sur un univers rap plus habitué aux atmosphères sombres. Le rappeur déploit sur Sir Lucious Left Foot..., un flow accrocheur mais surtout des instrumentations plus que réjouissantes balayant pop, électronique et world music. Un univers flamboyant, riche et ouvert donc signé d'une personnalité atypique du rap.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Albumsono 1000 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines